Olympe,
EMLYON Business School, stagiaire chez P&G en marketing (et chargée de Communication du mandat 2013 d’eMicrocrédit).
Pour trouver un stage, j’ai participé au Challenge Recruiting Days organisé par mon école, en novembre dernier. Conseil #1 : pour un bon stage, s’y prendre à l’avance !Le recrutement se déroulait sur une semaine au cours de laquelle nous avons dû passer plusieurs types d’épreuves éliminatoires. Je n’étais pas vraiment au courant du processus  et je me suis laissé guider par les épreuves. La 1ère épreuve, assez basique, est l’inscription sur leur base de données (formation, expériences…). La 2ème se compose de 2 tests : un test de personnalité et un test de logique. J’ai répondu le plus honnêtement possible au test de personnalité, même si je me disais que ce n’était peut-être pas les réponses qu’ils attendaient. Attention : des amis qui s’étaient « créés » une personnalité qu’ils pensaient correspondre aux attentes de l’entreprise, ont tous échoués à ces tests. La 3ème épreuve se compose d’un test de logique, mathématique et français en 2h (type TAGE MAGE). Je ne m’y étais pas vraiment préparée ; je me suis appuyée sur ce qu’il me restait des acquis des tests d’entrée pour les grandes écoles (je suis entrée en admission parallèle). La dernière étape est la plus angoissante à mon avis : on passe 3 entretiens à la suite, de 1h chacun, en anglais. Pour être pris en stage, il faut que le jury soit unanime. 3 entretiens, 3 personnes à convaincre ! Les entretiens reprennent nos réponses au test de personnalité et un cas pratique est posé. J’ai opté pour la même stratégie que dans les premières étapes de recrutement, être moi-même. Et ça a plu ! J’ai été rappelée 1h après mes entretiens, et j’ai été prise en marketing à Genève, au siège Europe de P&G ! Moralité: pour avoir un stage, il faut bien se connaître, et rester NATUREL !

 

 

Jacinthe,
Grenoble Ecole de Management, en césure d’un an (4 mois à Moscou / 5 mois à Shanghai) dans les achats du groupe Auchan (et membre de l’association Altigliss).
J’ai toujours été passionnée de voyages. Après avoir achevé mon IUT GEA, j’ai intégré Grenoble Ecole de Management en parcours management. Mon projet professionnel est appuyé sur ma volonté de faire carrière à l’internationale. Dans le cadre du parcours long en entreprise proposé à GEM, j’ai réalisé un stage de 4 mois chez AtaK à Moscou puis 6 mois à Shanghai au siège achats d’Auchan. La connaissance de ses envies professionnelles est le premier élément pour bien choisir son stage. Cela m’a permis de cibler des critères de recherche précis. Il faut ensuite se donner les moyens de faire des rencontres. C’est pendant la journée entreprise du Gem Altigliss Challenge, évènement phare de GEM et première compétition étudiante de ski et snowboard d’Europe, que j’ai fait la rencontre déterminante : un entretien avec Mr Delalande de la Direction Générale d’AuchanSuper. Une rencontre informelle et une mise à l’épreuve pendant mon travail ont été les secrets d’une candidature efficace. Ce stage fut pour moi l’occasion de découvertes inestimables pour ma carrière.

 

 

Julia,
EDHEC Business School, stagiaire chez Nina Ricci (et responsable Communication Relations Presse & Médias pour le KPMG TENNIS MASTER TOUR 2012).
Un premier stage, même s’il n’est pas déterminant pour le reste d’un parcours professionnel est néanmoins important car il donne une première image de son profil selon le secteur ou activité exercée et peut alors ouvrir des portes pour des stages plus longs par la suite. Etant donnée la courte durée (2 mois) de ce stage de fin de première année d’école de commerce, j’ai focalisé mes recherches non pas sur les métiers du droit et des achats qui m’intéressent pour l’avenir mais sur un secteur que je voulais découvrir : le luxe.  Un premier stage terrain est dans ce secteur apprécié par la suite pour effectuer d’autres fonctions. Ainsi, cherchant à travailler en vente, j’ai déposé des CV en ligne mais également directement en boutique. Cela a été très efficace car rencontrer un responsable de boutique peut permettre de lui faire bonne impression et obtenir plus facilement un entretien. Suite à plusieurs entretiens et propositions de stages, j’ai choisi l’entreprise pour laquelle j’avais eu le meilleur feeling en entretien et dont l’état d’esprit semblait correspondre au mien.