Il fut un temps où la vie suivait son cours à Cergy-Pontoise, où l’ESSEC fourmillait d’étudiants, où chacun vaquait à ses nombreuses occupations, où quelques rameurs aguerris prenaient le chemin de la base de loisirs de Cergy pour leur entraînement quotidien sur les étangs. Mais ça, c’était avant le confinement ! En route vers la Coupe d’Europe universitaire 2021, le Club Aviron ESSEC  vous fait entrer dans les coulisses de son quotidien « du monde d’avant ». 

 

Disposant de son propre parc aux étangs de Cergy, le Club Aviron ESSEC bénéficie d’une réelle indépendance. Cela permet à ses membres de s’entraîner librement, à toute heure de la journée, sous la houlette de son entraîneur qui, à force d’exigence et de persévérance, transforme de simples étudiants en rameurs performants. La clé du succès ? Implication et régularité, sur l’eau comme en salle, où les rameurs se préparent aussi physiquement. Ces dernières années, cela a mené l’ESSEC aux plus hautes marches des podiums des grandes écoles et universités françaises et internationales.

 

Un peu d’histoire…

Le Club Aviron ESSEC a soufflé sa cinquantième bougie en juin dernier. C’est l’une des plus anciennes associations sportives de l’ESSEC et l’une des plus médaillées. Fondé en 1969, le Club a su, au fil des années, rassembler des générations d’étudiants autour des valeurs d’engagement, de dépassement de soi et d’implication en cultivant l’excellence sportive. Il compte aujourd’hui une cinquantaine de membres actifs, répartis en quatre équipages de compétition (deux en catégorie féminine et deux en catégorie masculine). Le Club Aviron est également une communauté de plus de 1 000 alumni, tous liés par leur amour pour ce sport et un fort attachement au Club qui a marqué leurs années à l’ESSEC.

 

La# saison au Club Aviron

Chaque année, les équipages participent à six compétitions universitaires : les Championnats de France universitaires en mai sont le point d’orgue de cette saison et l’objectif à atteindre. La saison se clôture par le Trophée des Rois, une régate que nous organisons depuis plusieurs décennies sur le Grand Canal du Château de Versailles et qui accueille tous les ans 250 rameurs français et internationaux. Nous sommes très fiers des résultats du Club, qui récompensent l’investissement de longue haleine de ses rameurs, à la fois dans la pratique sportive en elle-même, mais aussi dans la construction d’un véritable esprit d’équipe !

 

L’ESSEC à la Coupe d’Europe Universitaire

Pour la première fois de notre histoire, l’un de nos 8 féminins est sélectionné pour représenter la France             au cours des European University Games (EUSA Games), à Belgrade en Serbie, initialement prévus pour juillet 2020, mais reportés à juillet 2021 en raison de la crise sanitaire. Cette sélection concrétise les années d’efforts et d’entraînements investies par des rameuses et rameurs qui, en l’espace de deux ou trois ans, s’avèrent capables de venir challenger les plus grandes universités. C’est aussi un signal fort pour l’aviron féminin, qui reste encore sous-représenté au sein des grandes écoles.

S’il est vrai que l’épidémie de Covid-19 a marqué un coup d’arrêt à la saison d’aviron 2020, à la fois en France et à l’international, les rameurs du CAE restent mobilisés pour les nouvelles échéances qui se profilent à l’horizon 2021.

Le mot de la Présidente
« S’investir au CAE à l’ESSEC c’est comme trouver sa voie dans l’immensité de tout ce qu’on peut faire en école. C’est trouver un but après la classe préparatoire, rencontrer des gens exceptionnels aux parcours extrêmement divers, mener des projets d’envergure et apprendre à repousser ses limites dans tous les domaines.» – Elsa Bardin

Vous pouvez nous retrouver : Facebook Instagram LinkedIn

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.