POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Retour sur le challenge connecté de l’Université d’Angers avec Kiplin

26495_esthua_batiments_universite_d_angers.jpg-1200px

En partenariat avec l’éditeur de jeux de santé Kiplin, l’Université d’Angers a lancé un challenge digital ludique à ses étudiants et son personnel du 1er au 22 avril 2021 : bouger-marcher ensemble. Challenge relevé !

 

Face aux confinements successifs, comment maintenir le lien entre étudiants et personnels de l’université et aider chacun à rester en forme physique et psychologique ? C’est la question que s’est posée l’Université d’Angers. Parmi ses solutions : un jeu connecté. L’université a en effet invité sa communauté étudiante et professionnelle à s’inscrire en équipe via l’application créée par Kiplin, l’acteur innovant des jeux de santé. Chacun de leur mouvement a ainsi été mesuré par leur smartphone (ou autre objet connecté). Le principe est simple : l’équipe qui bouge le plus gagne. Au total, plus de 800 participants, répartis en 180 équipes, sur les trois semaines de challenge. « Un engouement extraordinaire » selon Christian Roblédo, directeur de l’établissement, qui a lui aussi participé.

La sédentarité : l’importance d’en sortir

Depuis le début de la crise sanitaire, la sédentarité (moins de 4 000 pas et moins de 30 minutes d’activité modérée par jour) continue de progresser. Aujourd’hui, elle concerne près de 40 % des adultes selon Santé Publique France et fait peser d’importants risques sur la santé. En parallèle, un nombre croissant d’étudiants souffre d’isolement. 38 % d’entre eux connaissent de sérieuses baisses de moral (sondage Gece – février 2021).

Lutter contre l’isolement…

De nombreux étudiants traversent aujourd’hui un moment compliqué. L’Université d’Angers multiplie donc depuis quelques mois les dispositifs pour garder le contact avec les étudiants et lutter contre l’isolement. « Pour s’inscrire au challenge, il était obligatoire de constituer une équipe de minimum 3 personnes afin d’encourager les échanges et le partage. Cette condition a finalement créé un esprit de compétition bon enfant entre les équipes », se réjouit Christian Roblédo.

>>> Avec Mindology, le bien-être mental on en parle

… installer l’activité physique dans les habitudes quotidiennes

Les aider à retrouver le plaisir du collectif, oui. Les aider à rester actifs, aussi. Tels étaient les objectifs de l’université qui en a profité pour rappeler à ses étudiants, via la messagerie intégrée au jeu, qu’elle propose une grande variété d’activités physiques et sportives, autorisées en période de confinement. Car le jeu proposé par Kiplin a surtout l’ambition d’installer durablement l’activité physique dans les habitudes quotidiennes des participants. « L’activité physique est aujourd’hui la seule thérapie non médicamenteuse aux effets reconnus contre le stress ou l’anxiété. Elle permet également de prévenir les troubles musculo-squelettiques », souligne Vincent Tharreau, fondateur de Kiplin. C’est pourquoi l’Université d’Angers a fait appel à cet expert, qui travaillait pour la première fois avec un établissement du Supérieur. « Entre cours à distance et télétravail, le temps passé devant les écrans diminue l’activité physique depuis le début de la crise sanitaire. Nous avons donc cherché à lutter, ensemble, contre la sédentarité », soutient le doyen. « Grâce au challenge, certains faisaient leur réunion en marchant ou ont laissé leur voiture de côté pour venir à pied au campus ! Tout le monde s’est pris au jeu. »

Kiplin, le garant de l’activité physique

Les jeux de Kiplin, développés depuis 2014 avec l’appui d’un comité scientifique constitué de personnalités issues du monde de la santé, du digital et du traitement des données de santé, ont déjà fait bouger-marcher plus de 60 000 salariés dans de grandes entreprises. Dans les centres de santé et hôpitaux, les médecins proposent également à leurs patients atteints de pathologies chroniques (cancer, diabète, obésité…) de participer à ces jeux digitaux favorisant l’activité physique au service de la santé. « Plus sur le principe d’un jeu de société que d’un jeu vidéo, notre mécanique de jeu est inclusive et sociale. Il ne s’agit pas de devenir un marathonien, mais d’être actif et acteur de sa santé en se motivant à plusieurs ! » présente son fondateur. Dans le prolongement de cette opération avec l’Université d’Angers, Kiplin a été sollicité par d’autres établissements du Supérieur pour lancer des challenges annuels autour des thématiques de la santé, de la nutrition et du sommeil.

Comment se déroulait le challenge de l’Université d’Angers ?

Chaque jeu Kiplin est disponible sous forme d’application à télécharger sur son smartphone. Les participants ont accédé, grâce au code fourni par l’université, à une animation personnalisée, comprenant des défis à relever : nombre de pas à réaliser en équipe sur une journée donnée, quiz, énigmes à résoudre… Chacun a pu suivre son activité, évaluer sa condition physique et son état de santé. Les équipes participantes ont aussi pu échanger grâce à un espace commentaires et suivre leur position dans le classement. Pour une approche ludique et conviviale, accessible à tous.

Témoignage de winner

Jordan Benaiteau, étudiant en M1 MEFF parcours anglais, fait partie de l’équipe lauréate du challenge qui a comptabilisé près de 1,76 millions de pas.

« Nous étions une équipe mixte de cinq personnes faisant partie de la même promo. On se motivait ensemble grâce à un groupe Facebook. Notre objectif : défendre les couleurs de notre promo ! Le challenge est arrivé juste après nos concours écrits et c’était un excellent moyen de relâcher la pression après cette période très stressante. Même si nous ne sommes pas de grands sportifs de base, c’était aussi l’occasion de prendre l’air, de marcher, de courir, de se dépenser, et de se retrouver. Avec l’enseignement à distance, ce sont des choses simples devenues compliquées… Ça nous a fait du bien au moral je pense. En plus, c’était stimulant de se mesurer aux autres, notamment aux professeurs. Une fois que mon équipe était première, nous avons tout fait pour le rester. » Et ça a marché !

 

# Challenge Université d’Angers Kiplin

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter