Fiche d’identité :
Gabrielle de lavison
24 ans
4e année à l’insa de lyon
en section sPort études squash
oriGinaire de saint etienne

 

Passionnée de squash depuis toute petite, Gabrielle s’est fixée l’objectif d’intégrer l’équipe de France d’ici la fin de ses études. Elle a tout mis en place pour y parveniret s’est d’ailleurs envolée en septembre pour l’université de Montréal où le squash est l’un des sports les plus populaires. Aujourd’hui elle revient pour nous sur son parcours sportif exemplaire.

 

Gabrielle dans les bras de sa mère et sa grande soeur Ludivine

Gabrielle dans les bras de sa mère et sa grande soeur Ludivine

 » Le squash m’aide à me fixer des objectifs « 
Inséparables, c’est avec sa grande soeur Ludivine que Gabrielle découvre le squash pendant l’été de ses 8 ans au centre aéré. Les 2 soeurs ont un véritable coup de coeur et s’inscrivent ensemble à la rentrée dans un club.  » A l’origine, j’étais plutôt intéressée par la musique et la danse, mais le squash c’est différent, j’ai tout de suite accroché !  » Et cela devient vite une véritable passion.  » Le squash m’aide à me fixer des objectifs et à m’y tenir.  » A 15 ans, Gabrielle quitte sa famille installée à la Réunion pour rejoindre la section sport études du lycée du Mans.  » Au début c’était difficile d’être loin de ma famille, surtout de ma soeur, nous sommes très proches. » Au cours de ces années, la jeune fille ne cesse de progresser et enchaîne les compétitions internationales. Elle intègre l’équipe de France junior en 2007 et se hisse parmi les meilleures joueuses françaises ce qui lui permet d’intégrer la section sportifs de haut niveau à l’INSA de Lyon à l’issue du baccalauréat.  » Je n’ai jamais songé à arrêter mes études. Un sportif n’est jamais à l’abri d’une blessure !  » A l’INSA de Lyon, Gabrielle peut vivre sa passion pleinement et se rapproche de son rêve de faire un jour partie de l’équipe de France sénior. « Je suis actuellement 17e française, il faut être dans les 15 premières pour intégrer l’équipe de France… j’espère un jour voir mon rêve se réaliser ! « 

 

 » Tant que je peux le faire, j’en profite ! « 
Revenue d’une blessure longue d’une année, Gabrielle reprend l’entrainement de manière plus intensive depuis janvier.  » Je m’entraine 4 fois par semaine et je reprends petit à petit les compétitions nationales etinternationales depuis septembre.  » Toutes ses activités lui laissent peu de temps libre pour profiter de sa vie d’étudiante.  » Je ne pars jamais très longtemps en vacances. Heureusement, à l’INSA de Lyon, nous sommes de nombreux sportifs à partager le même emploi du temps. Cela nous rapproche.  » Si Gabrielle accepte de faire certains sacrifices, c’est parce que le squash reste sa passion.  » Le sport fait partie de ma culture familiale. C’est l’une de mes priorités. » En effet, la jeune fille a conscience qu’à l’avenir, avec une vie de famille, il ne lui sera pas forcément possible de partir en compétition comme elle en a l’habitude.  » Tant que je peux le faire, j’en profite ! « 

 

Portrait chinois :
Ton porte-bonheur ? Je porte l’alliance de ma grandmère.
Ton pêché-mignon ? Les chocobons ! Mes amis m’en offrent et je les dévore en un rien de temps.
Ton modèle ? Ma grande soeur. Nous sommes très proches, elle est toujours là pour moi !
Une anecdote de compétition ? Lors de l’Open de France, j’étais tellement stressée que j’ai mis mon réveil à l’heure de la Réunion !
Ta fierté ? Ma famille, je suis très bien entourée !
Tes valeurs ? Respect, partage et honnêteté.
Ton leitmotiv ? Profiter : on n’a qu’une vie !
Une bêtise d’enfant ? A 4 ans, j’ai pris le cirage à chaussure de mes parents et j’ai dessiné sur les murs des voisins !

 

Olympe Muller