Une table ronde sur les métiers du numérique s’est tenue avant le Covid à ICN Business School Nancy pour les étudiants de niveau Licence 3, Master 1 et 2. Animée par Nathalie Dagorn (ICN), elle a fait intervenir des professionnels d’entreprises de services numériques (ESN) : Olivier Nouveau (Publicis Sapient), Romain Fave (Wavestone), Lionel Constantini (Vanksen), Guillaume Voignier (Torgan Corp). Voici une synthèse des points abordés.

 

Quel parcours pour travailler dans le numérique ?

Le numérique inclut une multitude de métiers. Les candidats peuvent provenir d’univers variés : école de commerce, école d’ingénieur, école d’art et de design, parcours universitaires spécialisés en ressources humaines, droit… Cette diversité des approches contribue à un profil polyvalent et solide.

La filière numérique et ses métiers aujourd’hui

Les problématiques du numérique touchent tous les secteurs ; en particulier, une partie de la population active n’a pas grandi avec le numérique donc la résistance au changement est importante et la « cohabitation » parfois difficile. Les ESN accompagnent la transition numérique des grands comptes, marques de luxe, mais aussi d’autres types d’entreprises et organisations institutionnelles, souvent dans un environnement international.

Par exemple, en cybersécurité, Wavestone propose divers métiers techniques (pen testing, support applicatif, implémentation de solutions techniques…) ou fonctionnels (définition et mise en place d’une politique de sécurité, conduite du changement…). Le consultant peut mener un projet de A à Z avec une grande autonomie. Il progressera du métier d’analyste à consultant, puis consultant senior et enfin  manager. Une mobilité géographique entre sites est offerte mais également entre spécialités (practice) : le consultant pourra ainsi passer de l’aspect technique à l’aspect fonctionnel s’il le souhaite, ou inversement.

Les métiers du marketing digital comprennent chez Vanksen de la gestion de projet, de la relation clientèle et du conseil en stratégie marketing digital. Les consultants doivent être en mesure de comprendre les besoins du client, quel que soit le secteur, et de mettre en avant les opportunités offertes par le numérique.

Pour Torgan Corp, expert en intégration de technologies mobiles, le numérique n’est qu’un outil au service de l’humain. Une grande partie de la demande en numérique concerne la vente.

Dans les métiers de conseil en management numérique, Publicis Sapient distingue une partie commerciale (relation client, analyse des besoins, pricing, négociation, devis, suivi de tout l’aspect avant-vente, participation à des appels d’offre…) et une partie management de projet (planning, estimations, rentabilité, management des équipes, design des technologies, méthodes agiles comme Scrum, Kanban ou encore le design thinking utilisées en fonction des besoins). Le consultant commence junior puis devient senior, associate manager, sur la base de son diplôme ou de tests de compétences (machine, entretiens). L’ESN emploie également des profils techniques tels que développeurs front et back office, devops, architectes, assurance qualité (recette, vérification des livrables) ou encore webmasters.

Ne pas oublier que des opportunités sont offertes par l’entrepreneuriat dans le numérique !

La filière numérique demain

Alors que certains métiers meurent, de nouveaux métiers voient le jour autour de la donnée (data). Travailler demain dans le numérique exigera des compétences en traitement de données.

Les compétences à mettre en avant lors du recrutement

Les recrutements dans le numérique se font généralement à Bac+5 ; il est possible de recruter des profils « hors normes » mais cela reste exceptionnel. Beaucoup de postes sont ouverts mais les candidats sont nombreux aussi. Il faut se démarquer dès l’envoi du CV pour être convié à un entretien. Durant la procédure de recrutement, attention à rester respectueux sans familiarités ! À côté des hard skills parfois recherchées, les soft skills prennent une importance grandissante : pluridisciplinarité, polyvalence, curiosité, bon sens, intérêt, culture, communication, management d’équipe… Le rapport humain est primordial car techniciens et managers doivent coopérer au quotidien.

Les conseils de nos experts

Romain Fave :  « Il faut à l’avance envisager son futur métier et, lors du recrutement, montrer qu’on a des compétences utiles. »

Guillaume Voignier : « Multipliez vos expériences, soyez curieux ! Saisissez les opportunités de chaque moment de votre vie. »

 

Quelques liens pour aller plus loin

CIDJ, fiches détaillées sur les métiers du numérique, du multimédia et de l’audiovisuel

OPIIEC (Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement), référentiels métiers, tendances et chiffres clés

Finance Stratégie, « Emplois, compétences : la filière numérique »

 

l’auteur est Nathalie Dagorn, Professeur Associée, ICN Business School, nathalie.dagorn@icn-artem.com

La Banque de France, c’est 1001 métiers pour vous réaliser !

Les Systèmes d’Information ne sont pas qu’une affaire d’hommes ! Isabelle Thouzery, directrice générale adjointe de la direction des SI à la Banque de France a à cœur d’attirer les talents féminins dans ses équipes.

AXA Group Operations : féminisez les technologies de pointe !

« Venez féminiser nos équipes d’experts » lance Violaine Gomar, Secrétaire Générale & Chief Risk Officer chez AXA GO

AUTOLIV NCS : gonflez votre carrière dans une industrie en pleine mobilité

« N’attendez plus pour rejoindre l’industrie automobile et ses innovations permanentes », assure Hadhoum Hamida, DRH AUTOLIV NCS

AstraZeneca : soigner votre carrière

Le groupe pharmaceutique anglais compte une majorité de femmes dans ses équipes explique Marisol Urbieta, Directrice des Affaires Médicales Oncologie d’AstraZeneca

L’envie et la curiosité : formule active de votre épanouissement chez Astellas Pharma

Regards croisés de Clotilde Jurges, directrice Juridique, et de Justine Foucault Serre, Directrice de l’Excellence Opérationnelle et de la Communication Institutionnelle d’Astellas Pharma.

Aqualande, un groupe coopératif engagé

Emmanuelle Debarbat (CELSA 96) DRH d’Aqualande depuis 2008 vous explique pourquoi ce groupe coopératif aquacole est l’entreprise qui est faite pour vous !

Touchez du doigt votre rêve avec Acrelec !

Cette société Française qui mise sur l’expérience client a inventé les bornes de commande dans la restauration rapide explique Ira Prifti, Chief Strategy Officer d’Acrelec.

Avec APICIL, osez prendre le lead sur votre avenir !

Salariées du groupe APICIL, Marie-Christine Eudes, directrice Innovation & Services et Marie-Eve Saint-Cierge Lovy, directrice marketing participent chaque jour à plus d’égalité femmes/hommes dans leur entreprise

FashionCube : la mode d’après

FashionCube est un écosystème qui abrite sept marques d’habillement : Pimkie, Jules, Brice, Bizzbee, Orsay, Grain de Malice et RougeGorge.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action