C’est dur la culture !

Quel que soit le sujet et l’objet des recherches documentaires qu’ils aient à mener, nos étudiants effectuent trop systématiquement celles-ci depuis l’usage d’un même moteur de recherche… : Google ! S’il va sans dire que les contenus fournis par ce moteur de recherche sont denses, il n’en demeure pas moins que les premières informations qu’il propose sont généralement prises par nos étudiants pour argent comptant et invitent peu à étayer leur raisonnement et à aiguiser leur esprit critique.

 

À toutes fins pédagogiques, il importe que ces derniers développent une culture informationnelle autrement plus solide que celle de leurs habitudes. Dans un autre monde, celui de la Library de NEOMA, il existe une quantité de ressources informationnelles d’excellente qualité académique. Cependant, force est de constater que les étudiants ne sollicitent ces ressources que de manière épisodique et parfois maladroite.

 

Mais pourquoi tant d’efforts ?

Sans parler d’échec, les constats en matière d’apprentissage ne satisfaisaient que partiellement nos ambitions. Comme conditionnés, les étudiants persistaient à s’en remettre à Google pour trouver réponse absolue aux questionnements auxquels les enseignants d’autres disciplines les soumettaient. Questionnant l’un de mes étudiants quant au fondement de ma démarche pédagogique, il m’indiquait « Depuis le lycée, on sait que les informations sur Google ne sont pas toutes fiables et crédibles, mais si le prof n’exige pas qu’on aille chercher nos informations ailleurs, je ne vois pas pourquoi on en ferait l’effort ». Nous avions alors, non seulement, à remettre en cause notre approche pédagogique, mais nous devions, par-delà les apprentissages, générer un émotionnel favorable aux changements de comportements. En coopération avec les documentalistes de NEOMA, nous avons créé et conçu un dispositif pédagogique hybride au caractère inédit : il articule entre eux un Escape Game, une phase d’apprentissage en full digital animée par chat, et une phase présentielle de learning by doing.

Comment ça, un Escape Game… ?

Deux équipes de 5 étudiants de TEMA sont invitées à se rendre à un Escape Game conçu par les documentalistes de NEOMA dont il faut s’échapper en moins d’une heure. Nos documentalistes, alors maitres du jeu, emmènent chaque équipe en escape room et exposent le troublant message vidéo laissé par Elisabeth Johnson, enseignante fictive à NEOMA et drôlement empêtrée dans une sale histoire de virus informatique qui corrompt tous les réseaux internet connus (dont Google, bien sûr !). Fort heureusement, bien qu’épiée par quelques malfaisants, Elisabeth Johnson est parvenue à sécuriser un seul site web, à partir duquel les équipes sont censées trouver deux codes secrets. Ces codes leur donneront accès à l’antivirus qui sauvera internet.

Le thème de l’Escape Game se confirme : il s’agit bien de celui de cybersécurité. Les équipes s’activent. Ce qu’il faut comprendre est vite compris : il s’agit d’explorer le catalogue de ressources numériques du site web de la Library, pour y déceler les codes secrets tant convoités. Les équipes découvrent ainsi l’existence de e-books et d’articles de presse relatifs au thème de la cybersécurité, et dont certains contenus les mènent progressivement aux deux codes secrets. L’animation d’un court debrief auprès des équipes permet à chacun de saisir l’objet pédagogique de l’Escape Game ; à savoir découvrir et apprendre à questionner les collections presse et e-books du catalogue de ressources numériques de la Library.

Il faut délivrer Courtney !

Voilà désormais que les équipes reçoivent un email pour « suivre un premier cours de veille documentaire, en ligne ». Le cours sera animé à distance…par chat ! À l’heure dite, les équipes découvrent, par lecture vidéo, comment Courtney, une étudiante américaine, réalise toutes ses recherches documentaires depuis le catalogue en ligne de la Library. Puis, les équipes apprennent que Courtney, faute d’être parvenue à s’échapper de l’Escape Game, est restée enfermée dans l’escape room !  Aussi, pour l’aider en l’en sortir, les étudiants devront résoudre un certain nombre d’énigmes, dont les solutions codées leur permettront de délivrer la pauvre Courtney. Les étudiants l’ont bien compris : pour résoudre chaque énigme, il leur faut manipuler le catalogue de ressources numériques de la Library avec aisance et agilité. Ils vont ainsi apprendre à élargir leurs recherches par l’usage de mots clefs différents, à préciser leurs recherches en usant de guillemets, à trouver une définition au sein du paragraphe d’un e-book, à consulter un article de presse paru depuis plus de 6 mois…

Autant d’exercices qui amèneront nos étudiants à adopter de nouvelles habitudes comportementales dès lors qu’ils auront une veille documentaire à mener ; ce que nous ne manquerons pas de solliciter sitôt le terme de cette drôle d’aventure pédagogique.

l’auteur est Nathalie Fontaine – Chargée d’enseignement et conceptrice pédagogique au sein de NEOMA Business School

 

Paris School of Business publie le livre blanc « Agir dans un Monde COVID »

Fruit d’un travail collaboratif du laboratoire de Recherche de la Paris School of Business, le livre blanc « Agir dans un Monde COVID » est un outil de décryptage indispensable pour les citoyens et acteurs économiques. Plusieurs thématiques sont abordées parmi lesquelles : le management de la santé, la digitalisation du travail et de l’éducation, le devenir des secteurs économiques atteints par la crise, mais également les relations humaines et le vivre-ensemble. 

CNES : visez la lune !

« Lancez-vous dans l’espace, les opportunités sont illimitées », lance aux étudiantes Caroline Laurent, Directeur des Systèmes Orbitaux au CNES.

Management et parité : le pari gagnant de Chiesi

Directrice de la Business Unit spécialités hospitalières du groupe pharmaceutique Chiesi depuis deux ans, Agnès Callies prône un management de l’écoute et de l’exigence, à l’image de cette entreprise familiale.

Chez Digiposte, autorisez-vous à être ambitieuses !

Des métiers techniques oui, mais qui n’excluent pas les collaboratrices ! Chez Digiposte, service du Groupe La Poste qui propose un service de coffre-fort numérique, les femmes ont toute leur place.

La Banque de France, c’est 1001 métiers pour vous réaliser !

Les Systèmes d’Information ne sont pas qu’une affaire d’hommes ! Isabelle Thouzery, directrice générale adjointe de la direction des SI à la Banque de France a à cœur d’attirer les talents féminins dans ses équipes.

AXA Group Operations : féminisez les technologies de pointe !

« Venez féminiser nos équipes d’experts » lance Violaine Gomar, Secrétaire Générale & Chief Risk Officer chez AXA GO

AUTOLIV NCS : gonflez votre carrière dans une industrie en pleine mobilité

« N’attendez plus pour rejoindre l’industrie automobile et ses innovations permanentes », assure Hadhoum Hamida, DRH AUTOLIV NCS

AstraZeneca : soigner votre carrière

Le groupe pharmaceutique anglais compte une majorité de femmes dans ses équipes explique Marisol Urbieta, Directrice des Affaires Médicales Oncologie d’AstraZeneca

L’envie et la curiosité : formule active de votre épanouissement chez Astellas Pharma

Regards croisés de Clotilde Jurges, directrice Juridique, et de Justine Foucault Serre, Directrice de l’Excellence Opérationnelle et de la Communication Institutionnelle d’Astellas Pharma.

Aqualande, un groupe coopératif engagé

Emmanuelle Debarbat (CELSA 96) DRH d’Aqualande depuis 2008 vous explique pourquoi ce groupe coopératif aquacole est l’entreprise qui est faite pour vous !