Enseigner aujourd’hui, notamment en master, implique, selon moi, de proposer une pédagogie et des contenus en adéquation avec les attentes d’une jeunesse en quête de professionnalisation, et avec les mutations des entreprises et du monde de l’emploi. L’enjeu est de « casser » et dépoussiérer une image de l’enseignement public longtemps perçu, à tort ou à raison, comme trop théorique et conceptuel, trop abstrait ou encore déconnecté des besoins des entreprises et pratiques professionnelles actuelles. Par Cyrielle Vellera, Maîtresse de conférences (enseignante-chercheuse) à la Toulouse School of Management (département Marketing) – Université Toulouse 1 Capitole & Ségolène Suaudeau, ingénieur pédagogique (Direction Tice), Université Toulouse 1 Capitole

 

Professionnaliser l’enseignement universitaire, au-delà des stages et de l’alternance, en offrant des cours intégrant une véritable expérience professionnelle au cœur d’une formation présentielle : c’est possible ! Mon cours d’Innovation Marketing se positionne dans cette perspective. Il vise à faire découvrir (ou redécouvrir) l’innovation, à un public d’étudiants gestionnaires (en master Marketing ou Management), par la conduite intégrale d’un véritable projet professionnalisant mené conjointement avec un acteur majeur de la sphère privée ou une startup, et s’articule autour de véritables problématiques managériales et organisationnelles.

 

Une pédagogie liant théorie et pratique professionnelle

Entreprise de services numériques, groupe spécialisé dans la dermo-cosmétique, enseigne de distribution d’articles de sport, ou encore industries du luxe, de l’aéronautique ou startups, nombreuses sont les entreprises qui participent à ce module en proposant aux étudiants un cas concret d’innovation. L’entreprise commanditaire, au-delà de la présentation initiale du brief créatif, assure un soutien clé tout au long du projet : pitchs intermédiaires à mi-parcours, présentations complètes devant les managers et équipes clés des projets concernés, visite de l’entreprise et des lieux de production, etc. Cette « approche projet » détermine le calendrier (jalons intermédiaires) et l’organisation du cours ainsi que son contenu. Les apports théoriques sont en effet fournis en just in time, par apports alternés avec l’avancement de la réalisation.

Comme en entreprise, cet enseignement mobilise et évalue de multiples compétences transversales : expressions orale et écrite, collaboration (travaux de groupes et schéma de coo-pétition entre les groupes), initiatives personnelles (contributions aux contenus du cours), exploration et recherches externes (entretiens, observation, netnographie, etc.), autonomie (self-learning), etc.

D’ailleurs, dans ce cours, l’université s’étend réellement « hors-les-murs », lorsque les étudiants poursuivent leur apprentissage dans des tiers lieux (situés en dehors des périmètres conventionnels de l’université), à l’image d’incubateurs ou de FabLabs où ils prototypent les solutions et découvrent les technologies du numérique.

 

Une valorisation au-delà du cours

La valorisation première est que les travaux demandés sont en lien étroit avec un besoin managérial réel en lien direct avec des débouchés professionnels. Ainsi ce module immersif a pour ambition de permettre aux étudiants de vivre une expérience concrète et constructive dans un cadre « préservé » avant même d’avoir terminé leur formation, tout en apportant une expérience significative à leurs profils. De plus, au-delà de gratifications matérielles et de la possibilité de pouvoir confirmer ou infirmer ses propres choix d’orientation, des débouchés très intéressants sont offerts par les entreprises aux porteurs de projets le plus prometteurs : réseautage et obtention de références, stages d’incubation du projet au sein de l’entreprise, stage de fin d’études, voire même un contrat d’embauche… À la clé : une ligne qui peut faire le petit « plus » sur le CV !

 

Qu’en pensent les étudiant.e.s ?

« Cela a été l’une des rencontres clé de mon parcours tant sur le plan scolaire que professionnel. En effet, cette méthode d’enseignement bouscule tous les codes, il ne s’agit pas de cours traditionnels mais d’une expérience professionnelle et humaine qui répond aux attentes des entreprises et générations étudiantes d’aujourd’hui. Grâce à ce cours, j’ai aujourd’hui un travail que j’aime dans une great place to work ! » (Mathilde)

« Un des cours les plus intéressants mais surtout le cours le plus enrichissant et innovant qu’on ait pu avoir » (Katia)

« Ce cours nous a permis de nous investir dans un projet concret et passionnant. Tout en mettant en place un enseignement de grande qualité, basé sur la prise d’initiative, la transmission d’un savoir de qualité et un accompagnement de tous les instants » (Yassine)

« Mes camarades et moi avons vécu l’expérience la plus gratifiante de notre scolarité » (Ada)

« Grâce à cette méthode d’enseignement, j’ai pu, en l’espace de 6 mois, apprendre à faire confiance en mon équipe de travail, à m’appuyer sur les autres et à écouter leurs retours ou recommandations sans jugement et surtout, à croire en mes capacités » (Laure)

 

 

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement

[#PopTaCulture] Les Enfants loups, Ame et Yuki

Sarah Bousnina, responsable cinéma du Bureau des Arts d’ICN Business School, nous partage sa passion pour les animés et nous présente l’un de ses préférés : Les Enfants loups, Ame et Yuki.

[Sup vs Covid] Communication de crise mode d’emploi

Basculer en 100 % distanciel en moins de deux semaines : les grandes écoles et universités ont relevé le défi que le confinement leur a imposé ! Un défi pédagogique et technique qui n’aurait pas pu être tenu sans une communication de crise ultra efficace....

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.