Généralistes ou spécialisés, les Bachelors se caractérisent par leur approche professionnalisante. Ils ouvrent la voie vers la vie active comme la poursuite d’études et s’avèrent une alternative attractive pour les bacheliers hésitants sur leur orientation.

 

Etudiantes du Groupe ISG

Etudiantes du Groupe ISG

Orientation maîtrisée
L’objectif affiché par le concours Atout+3 résume bien la tendance dont bénéficie le développement des Bachelors : proposer une orientation maîtrisée aux bacheliers. Les programmes des 8 écoles de management auxquels mène le concours commun marient « proximité avec les entreprises, stages, alternance et enseignements de haut niveau sur les fondamentaux en commerce et management avec dimension internationale, permettant ainsi aux diplômés de faire un choix éclairé pour la suite. » L’ESG vient d’ouvrir un Bachelor répondant à un constat résumé par son directeur Michel Augendre : « face aux conséquences désastreuses liées aux problèmes d’orientation, les jeunes et les familles sont en demande de cursus post-bac ouverts et de qualité. Les jeunes ne veulent plus entrer dans des cursus cheminés, cloisonnés. Ainsi, le maître mot de notre Bachelor est : décloisonnement entre les parties rationnelles et créatives, académiques et pratiques. »

 

Intégrer une école réputée
Le Groupe IGS a ouvert son 1er Bachelor il y a 20 ans. Il en propose aujourd’hui une dizaine. Ils répondent aux attentes de certains étudiants pour la déléguée stratégie et développement du Groupe Martine Gazier. « Les Bachelors spécialisés répondent aux souhaits de jeunes qui savent ce qu’ils veulent faire mais ne souhaitent pas faire de longues études. Les Bachelors généralistes laissent plus de temps pour se déterminer. Pour les deux profils c’est une voie pour intégrer une école de management réputée. »

 

Pour être opérationnel
« En proposant un Bachelor, nous faisons le choix stratégique d’être présents sur l’ensemble des programmes du supérieur, explique Corinne Rougeau-Mauger, directrice du Bachelor in business de l’ISC Paris. Nous avons opté pour un cursus généraliste et professionnalisant. » Le mariage de la dimension généraliste des métiers de la gestion de l’entreprise avec la dimension pratique et professionnalisante correspond en effet pour la responsable « aux attentes d’élèves souhaitant faire le lien entre leurs apprentissages et les métiers auxquels ils se destinent. »

 

Ou poursuivre ses études
Le fait que ces écoles proposent aussi des programmes grande école est un atout pour composer des cursus Bachelor préparant au Master. Elles s’appuient sur leur corps professoral permanent, leur expertise de la professionnalisation et de la proximité avec le monde professionnel qui font le succès de leurs cursus en 5 ans.Les programmes Bachelor font aussi des petits en écoles d’ingénieurs à l’instar de celui des Arts et Métiers ParisTech.

 

« Le Bachelor m’ouvre de nouvell es perspectives »
Qu’est-ce qui vous a décidée à suivre un Bachelor ? L’opportunité d’obtenir un diplôme Bac +3 et d’avoir le choix de poursuivre mes études ou de travailler. C’est une formation pratique, ce que je recherchais après un an de droit très théorique. Nous avons de nombreuses occasions de mises en situation, de contacts avec des professionnels. J’avais besoin de ces échanges, d’être à la fois accompagnée, suivie individuellement, et placée dans une perspective autonome et professionnelle.
Qu’aimez-vous le plus dans votre cursus ? Le Bachelor me permet de partir sur de nouvelles bases, sans à priori. Il m’ouvre de nouvelles perspectives professionnelles. Je suis ainsi la première étonnée de vouloir m’orienter vers la comptabilité/finance alors que j’ai fait un Bac littéraire ! J’apprécie aussi de suivre les cours en petites classes, de travailler en groupe.
A quel profil est-il le plus bénéfique selon vous ? Je crois qu’il faut avoir envie de travailler et un minimum d’ambition, mais aussi une grande curiosité car les cours sont très variés.

 

A. D-F