Communiqué de presse :

Depuis avril 2020, l’EDHEC Business School mobilise ses étudiants pour accompagner les entreprises fragilisées par la crise sanitaire et les aider à renouer avec la croissance. A travers une série de missions de conseil solidaires, l’Ecole entend soutenir le tissu économique local, national et international grâce à un projet pédagogique original conjuguant formation et mécénat de compétences.

 

Sous l’impulsion du Professeur René Rohrbeck, directeur de la Chaire EDHEC « Foresight, Innovation and Transformation (FIT) », cette initiative intitulée ESAC – EDHEC Students Against Crisis – fédère, autour d’un engagement solidaire fort, quarante étudiants de Master et de MBA sur la base du volontariat.

Ces derniers, répartis en équipes de trois à cinq étudiants, « les ESAC Teams », ont investi un total de 1300 heures auprès de sociétés en grande difficulté. Dix entreprises françaises et internationales opérant sur des marchés aussi variés que les télécommunications, l’automobile, l’assurance, l’import-export ou encore la distribution ont ainsi bénéficié du soutien des étudiants de l’EDHEC.

 

Le projet ESAC : une vocation solidaire et pédagogique

L’objectif de cette initiative est double. Il s’agit de mettre les connaissances et les compétences des étudiants de l’EDHEC au service d’entreprises en situation précaire, quels que soient leur taille, leur secteur d’activité ou leur nationalité, tout en formant sur le terrain les futurs diplômés de l’Ecole aux méthodes de l’analyse et du conseil stratégiques.

« La Chaire capitalise sur son expérience en matière d’élaboration de scenarios stratégiques en contexte de crise. Aujourd’hui, cette initiative répond à une double vocation solidaire et pédagogique. L’EDHEC contribue à soutenir notre tissu économique grâce à l’énergie et à l’implication de ses étudiants auprès d’entreprises en difficulté, tout en leur permettant d’acquérir une expérience en gestion de crise et en stratégie » explique René Rohrbeck.

 

Une approche professionnelle

Pour mener à bien leur mission, les étudiants ont tout d’abord reçu une formation aux méthodes et outils de prospective stratégique mis au point par la Chaire. Encadrés par leurs professeurs, ils ont ensuite mis en oeuvre une méthodologie rigoureuse : réalisation de diagnostics d’entreprises, évaluation des tendances de marché, élaboration de scénarios de relance jusqu’à la définition de nouveaux business plans.

 

Compagnies aériennes et entreprises locales, premières bénéficiaires du projet ESAC

Le projet ESAC s’est concentré sur deux secteurs d’activité particulièrement touchés par la crise économique : l’aéronautique et la distribution.

  • Dans le cadre du programme « FIT for Fly » lancé en septembre dernier, les étudiants ont posé les premiers jalons d’une réflexion sur l’avenir de l’industrie aéronautique et accompagné six entreprises du secteur. Ils ont ainsi contribué à repenser l’expérience client, à construire des scenarios de sortie de crise et ont animé plusieurs workshops stratégiques avec les équipes de direction.
  • De la même manière, pour une chaîne de jardinerie implantée dans les Hauts-de-France, les étudiants ont participé à la définition d’un nouveau plan stratégique et travaillé au repositionnement de la marque ainsi qu’à une revue de son portefeuille de produits.

Fort du succès du projet ESAC, la chaire FIT fait rayonner son engagement solidaire et celui de ses étudiants en participant aux UNESCO Futures Literacy Summit 2020. A cette occasion, elle anime deux sessions dédiées au secteur aérien : une présentation des conclusions des missions ESAC dans l’industrie aéronautique suivie d’une séance de réflexion collaborative sur l’avenir du transport aérien dans une perspective d’économie durable.

 

 

A lire aussi :

Jeunes et citoyens : ils inventent le monde d’après – Monde des grandes écoles et universités (mondedesgrandesecoles.fr) 
EDHEC : Sports Business Consulting, l’essentiel à savoir ! (mondedesgrandesecoles.fr)