Permettre à chacun de pratiquer la discipline de son choix, dans les meilleures conditions et quels que soient son âge, sa situation ou son quartier : voilà l’objectif défendu par la Mairie de Paris. Focus sur les grands projets de la Ville pour satisfaire ses ambitions sportives avec Jean Vuillermoz, Adjoint au Maire de Paris chargé du Sport.

Trophées Parisiens de la Glisse au Bowl de la Muette, compétition de glisse organisée par la Ville de Paris

Trophées Parisiens de la Glisse au Bowl de la Muette, compétition de glisse organisée par la Ville de Paris

Pouvez-vous revenir sur les actions significatives mises en oeuvre par la Ville en faveur du sport en 2012 ?
En 2012, nous avons ouvert trois nouveaux équipements sportifs : le gymnase St Lazare (10ème), le gymnase Fédération (15ème) et le Centre Pajol (18ème). Nous avons également développé le sport dans l’espace public, comme en témoignent par exemple l’espace de remise en forme de l’Ile aux Cygnes ou la rampe de glisse de la rue Cladel. Nous avons également inauguré le dernier terrain de grand jeu en gazon synthétique à Paris. Nous avons aussi évidemment poursuivi notre réflexion sur le devenir du patrimoine sportif parisien, sur l’adaptation, la modernisation et la création d’équipements.

 

Quels sont vos grands projets pour 2013 ?
Cette année sera marquée par la livraison de grandes opérations : le Stade Jean-Bouin, le Stade Jules-Ladoumègue, le Carreau du Temple, les Pelouses d’Auteuil et les Berges de Seine. Nous espérons également pouvoir livrer la piscine Beaujon dans le 8ème. Nous allons réaliser l’audit de l’ensemble du patrimoine aquatique afin que soit réalisé dès 2014 un plan piscine ambitieux, motivé par la refonte de la politique aquatique municipale pour améliorer la qualité de ce service public. 2013 verra par ailleurs la mise en place des « politiques sportives d’arrondissement », avec l’arrivée de 5 conseillers à la vie sportive qui travailleront avec les maires d’arrondissement à la conception d’actions de proximité. Je souhaite enfin rendre opérationnel, avant la fin de l’année, un Observatoire des pratiques sportives, qui dotera la Ville des outils d’analyse et de prospective indispensables au développement du sport à Paris.

 

Quelles sont les spécificités du sport étudiant à Paris ?
Seuls 8 % des étudiants parisiens pratiquent un sport au sein d’un club ou d’une équipe universitaire, ce qui est très peu par rapport à la moyenne nationale. Ce phénomène est essentiellement dû à des questions matérielles. Car hormis le terrain de la Cité Universitaire, il n’y a pratiquement pas d’équipement sportif universitaire pour les étudiants à Paris. Ces derniers préfèrent alors se diriger vers les créneaux de la Ville mais il est difficile de répondre à toutes les demandes.

 

Pourquoi la Mairie de Paris soutient-elle le CDMGEU ?
Porté par la Fédération Française d’Athlétisme, le CDMGEU est important pour Paris et pour Charlety. Evènement sportif à dimension universitaire, qui revêt un double objectif de rassemblement festif et d’insertion professionnelle, il entre en effet parfaitement dans le cadre des actions positives que la Ville souhaite promouvoir. Il y a encore beaucoup de progrès à réaliser en faveur du sport universitaire et ce type d’initiative va forcément dans le bon sens. Si l’esprit de compétition y est fort, c’est aussi une journée faite de découverte et d’initiation, notamment sur le handisport. La Ville de Paris a, depuis 2008, lancé un programme de développement des pratiques sportives en direction de 4 publics cibles : les femmes, les seniors, les personnes en situation de handicap et les jeunes des quartiers dits « défavorisés ». Notre soutien à cet évènement est donc dans la droite lignée de ce que nous faisons depuis 5 ans, notamment en matière de handicap et d’égalité femme-homme.

Pour en savoir plus : www.paris.frwww.cdmge.fr

 

CW.