Pour la deuxième année consécutive, l’École Centrale de Lyon envoie des étudiants rejoindre pour une durée de 3 mois un des grands incubateurs de la Silicon Valley : Parisoma. Portée par la volonté de stimuler l’innovation et la création d’entreprise chez ses futurs ingénieurs, l’École multiplie les initiatives pour sensibiliser à l’entrepreneuriat et favoriser l’accès à des dispositifs d’aide.

Sensibiliser à la création d’entreprise pour faire naître des vocations

Depuis leur entrée à l’École Centrale de Lyon, François Guezengar, Nicolas Morin et Lucas Quinonero, les trois lyonnais incubés de mai à juillet dans la Silicon Valley ont pu bénéficier d’un accompagnement à la création d’entreprise tout au long de leur formation. Sensibilisés dès la première année à la création et à la reprise d’entreprise, les futurs ingénieurs doivent mener un projet d’étude de 10 mois pour déployer une technique innovante sur un marché potentiel. A cette occasion, ils sont amenés à raisonner en terme de coûts et mènent une véritable évaluation économique. Une initiation complétée par des cours de gestion, un business game et un cours optionnel intitulé « entreprendre et innover » en 2ème année, grâce à laquelle tous acquièrent des notions en matière de création d’entreprise. En 3ème année, un parcours dédié à l’entrepreneuriat, allégé au niveau des cours, est proposé à une quinzaine de centraliens.

« Les élèves-ingénieurs souhaitent, dans leur grande majorité, intégrer de grandes entreprises. Les pousser à sortir de leur zone de confort, est nécessaire. Même s’ils ne vont pas tous jusqu’au bout des projets entrepreneuriaux initiés durant leur scolarité, ils goûtent à l’entrepreneuriat, ce qui leur servira indubitablement dans leur future vie professionnelle. Nous savons que nous ne ferrons pas de tous nos étudiants des entrepreneurs mais nous souhaitons qu’ils deviennent tous des « intrapreneurs »» affirme Sylvie Mira-Bonnardel, Maître de conférences en sciences de gestion et responsable du parcours Entrepreneur de 3ème année.

Forte de 11 start-up créées par ses étudiants pendant ou en fin de scolarité, entre 2012 et 2015, l’École Centrale de Lyon a fait de l’entrepreneuriat une composante incontournable de son enseignement. Alors que de plus en plus d’étudiants suivent un cycle ingénieur avec un projet déjà en tête, l’établissement lyonnais a mis en place un accompagnement à la création d’entreprise tout au long de la formation.

Le programme « Concorde Silicon Valley », un tremplin pour les étudiantsentrepreneurs de l’École Centrale de Lyon

Depuis 2015, plusieurs étudiants de l’École peuvent désormais bénéficier du programme « Concorde Silicon Valley » au sein de l’open incubateur Parisoma. Initialisé à partir du partenariat avec Friends of Alliance, l’association des diplômés de l’École Centrale Lyon et de l’emlyon business school résidant aux États-Unis, le programme offre la possibilité à des élèves-ingénieurs porteurs d’un projet numérique ambitieux d’intégrer cet espace de travail partagé et collaboratif. Ouvert à San Francisco depuis 2008, Parisoma accueille plus de 60 entreprises et environ 125 entrepreneurs à qui, il propose un accompagnement de projet, l’appui gratuit de consultants spécialisés ainsi que la confrontation des projets entrepreneuriaux aux investisseurs
californiens.

septembre 2015. Son idée de logiciel permettant de conserver les données quantitatives et qualitatives des visiteurs d’un salon pour les réutiliser, a pu se concrétiser grâce aux rencontres et aux échanges initiés pendant ces 3 mois.
Cette année, ce sont des projets de covoiturage local : Teedji, de salle de classe virtuelle : IDeaRoom, et de serious game : EdgeMotion, portés par trois étudiants de 2ème et 3ème année, qui ont reçu une bourse de 6 000$ chacun, pour aller s’inspirer de ce qui ce fait de mieux outre-Atlantique.

L’École Centrale de Lyon multiplie les initiatives en faveur de l’entrepreneuriat

Pour la 3ème année, la finale du concours entrepreneurial de la Fondation américaine Friends of Alliance École Centrale de Lyon – emlyon business school se tiendra à San Francisco le 15 octobre prochain. A la clé, un chèque (sous forme de prêt d’honneur) d’un montant de 15 000$ pour le 1er prix et d’un montant de 2 500$ pour les deux autres équipes. 17 dossiers ont été déposés dont 4 émanant d’équipes d’entrepreneurs de l’École Centrale de Lyon et 3 d’équipes mixtes École Centrale de Lyon – emlyon business school.

Cette année, les trois équipes finalistes qui s’affronteront à San Francisco comptent toutes au moins un centralien parmi leurs membres fondateurs. Parmi ces finalistes, se trouve Teedji, un des projets actuellement incubés à San Francisco Parisoma. Une année forte en rebondissements pour la startup qui vient de gagner le grand prix du e-challenge, organisé par les universités australiennes sous le leadership de l’université d’Adelaïde : une aide financière de 20 000$ plus un ticket pour aller pitcher son projet devant le Conseil d’administration de Microsoft à Seattle.

L’École Centrale de Lyon partenaire de l’incubateur Parisien le Cargo

L’École Centrale de Lyon et l’emlyon business school se sont associés à Paris & Co, un des incubateurs multi-sites majeurs de la ville de Paris, pour soutenir des projets dans le domaine des EdTech. Au sein du Cargo, un espace du 19ème arrondissement, les deux écoles œuvreront pour favoriser l’émergence de jeunes entreprises qui innovent dans le secteur de la formation et développent des services et des technologies pour l’éducation digitale.

Capture