Fiche d’identité :
21 ans, 4e année à l’ICAM (Lille)
Comédien pour le Festi

Waël sur scène dans La Mouette

Waël sur scène dans La Mouette

Pourquoi Festi ?
Avant d’entrer en école d’ingénieur, je ne m’étais jamais intéressé au monde du théâtre. C’est en arrivant à l’ICAM, que je me suis intéressé au Festi. C’est un festival organisé par les étudiants de l’école et qui rassemblent des étudiants, professeurs voire même des parents venus de toute la région. J’ai trouvé que c’était une super initiative ! Pendant mes deux premières années, je n’ai pas pu y participer. J’ai fait les 2 années de prépa intégrée au cours desquelles je me suis concentré sur ma réussite scolaire. Quand je suis entré en 3e année, j’avais plus de temps libre et j’ai décidé de postuler aux castings en début d’année. Comme je suis à l’aise à l’oral, je me suis dit que le théâtre était une « grande présentation » ! Je me suis donc lancé, et ça a marché pour moi, j’ai décroché un casting pour jouer Constantin dans La Mouette de Techkov !

 

Tes sensations ?
J’ai le trac, ce sentiment qui me donne l’impression de tout oublier ! Je suis stressé et j’ai peur, mais je le sens plus comme de l’adrénaline. Pour moi, cela ne dure que quelques minutes. Une fois le spectacle commencé, tout s’en va ! Cela me donne une véritable énergie; c’est ce qui me libère et me permet de prendre du plaisir. Quand j’étais plus jeune, je faisais parti d’un groupe de musique : je chantais et jouais de la guitare. Avec mon groupe, nous avons donné plusieurs concerts, alors ce sentiment n’est pas nouveau !

 

Une envie d’en faire ton métier ?
En bon étudiant ingénieur, je me suis toujours imaginé avoir un parcours « classique » : Bac S, prépa, école d’ingé puis stage et embauche dans un grand groupe. Avec le théâtre, j’ai appris à être sûr de mes choix. Monter une pièce, c’est faire des choix de mise en scène, recruter des comédiens qui correspondent aux rôles, mais c’est aussi travailler ensemble sur un projet de long terme, avec le même désir de réussir. C’est comme monter une entreprise : avoir un objectif et emmener toute une équipe dans la même direction ; tout en restant indépendant dans mes choix ! Je tends de plus en plus à vouloir créer mon entreprise.

 

Amateur de théâtre :
2 participations en tant que comédien et 4 en metteur en scène au « Festi »
Metteur en scène 2014 :
Dommage qu’elle soit une putain, pièce de J Ford et mise en scène en 1971 par Visconti. J’aime beaucoup Festi, c’est un festival « tremplin » pour les metteurs en scène amateurs. En effet, c’est le seul festival où il y a un véritable accompagnement : l’école prête des locaux aux metteurs en scène, l’association organise les rencontres avec les comédiens pour faciliter les castings. Toute la partie technique est gérée par les étudiants de l’association pendant le spectacle (effets de lumières, sons, etc). La communication est également assurée par Festi, ce qui permet une grande visibilité des pièces dans toute la région. Et enfin, toutes les pièces sont filmées, ce qui permet aux metteurs en scène de conserver leur création. C’est un festival complet, qui vise à valoriser le plaisir de la scène avant tout !

 

Olympe Muller