En 2012 on dénombrait 361 0001 usagers de fauteuils roulants manuels ou électriques en France. 60%1 vivent à domicile et beaucoup d’entre eux n’ont pas les moyens d’obtenir l’aide d’un aide-soignant permanent. Lorsque faire ses courses, ouvrir des portes ou ramasser ses clés devient un véritable challenge, la vie quotidienne peut s’avérer d’une toute autre difficulté.

 

Une initiative d’étudiants de la renommée Ecole Centrale de Lille

Fort de ces observations, un groupe de 5 étudiants de l’Ecole Centrale de Lille travaille, en partenariat avec L’ADAPT2, depuis plus d’un an à l’élaboration d’un prototype de bras robotique d’aide à la personne, à destination des handicapés moteurs en fauteuil électrique. Désireuses d’autonomie, 40%3 des personnes questionnées avouent avoir des difficultés à attraper des objets en hauteur et 70%3 d’entre elles déclarent qu’il leur est presque impossible d’ouvrir une porte. Ramasser des objets tombés au sol présente dans tous les cas un problème.

Une avancée technique prometteuse

L’équipe s’est donc organisée afin de créer un bras fonctionnel qui répondrait le plus simplement possible à ces trois besoins. Celui-ci serait fixé sur le côté du fauteuil et contrôlé par l’usager par le biais d’un joystick. Les membres de l’équipe projet ont limité le nombre d’actionneurs électriques et ont préféré mécaniser au maximum le système. Supprimer des moteurs c’est devoir trouver une alternative et user d’outils mécaniques tels des systèmes d’embrayage ou encore des systèmes à air comprimé ; c’est également se servir de matériaux adéquats au besoin formulé comme utiliser des matériaux mi-dur par exemple.

Un produit accessible

Après avoir étudié le marché et les bras déjà existant les élèves ingénieurs se sont aperçus que le produit existait déjà mais que l’industrie était dominée par des bras de luxe d’une valeur supérieure à 20 000€. Ces étudiants ont donc décidé d’agir dans l’optique de créer un bras accessible à chacun. N’oublions pas que le but de ce projet est avant tout de permettre aux personnes handicapées d’augmenter leur espace de vie et ainsi leur permettre de gagner en autonomie. Démocratiser une technologie de pointe, voilà une idée innovante.

 

Contact :

Alexandre BOS, élève ingénieur en deuxième année à l’Ecole Centrale de Lille, alexandre.bos@centraliens-lille.org, 0647045952.

Page facebook : Facebook/ Projet BRAFE / www.facebook.com/ProjetBrafe?fref=ts