Le groupe Total, en pleine croissance, ne cesse d’innover et de conquérir de nouveaux territoires d’exploitation. Total recrute et offre aux jeunes diplômés des parcours absolument pa-ssio-nnants ! A l’exemple de celui rapporté par Martin Deffontaines (ENSTA 89), son Directeur de la Communication Financière…

Martin Deffontaines, (ENSTA 89), Directeur de la Communication Financière du groupe Total

Martin Deffontaines, (ENSTA 89), Directeur de la Communication Financière du groupe Total

Total est l’une des premières compagnies pétrolière et gazière, mais également, et de plus en plus, un acteur de l’énergie au sens large. Pourriez-vous faire le point sur vos activités et évoquer en quelques mots votre stratégie comme vos objectifs ?
Le profil du groupe change, en effet. Un vent de croissance et une puissante dynamique nous portent, raisons pour laquelle nous investissons autant (cf encadré). De 2,3 millions de barils produits aujourd’hui, notre objectif est de passer à 3 millions à l’horizon 2017, multipliant les projets dans l’Exploration- Production, investissant dans de nouvelles régions comme le Canada, l’Australie, le Brésil ou la Russie… Une dynamique forte aussi dans l’aval où nous nous adaptons au marché, que ce soit dans le raffinage-chimie, la distribution, voire même dans le solaire ou nous avons pris des positions importantes récemment.

 

« Faites-vous plaisir : osez l’industrie ! »

Quel a été votre parcours jusqu’ici ? Quelle est votre mission en tant que Directeur de la Communication Financière et quel est le déroulé d’une de vos journées types ?
Je suis entré chez Total il y a plus de 20 ans comme ingénieur dans la construction et l’installation de plates-formes. J’ai ensuite été chef de site en Russie et au Congo où j’avais parfois l’impression de diriger un grand garage, puis directeur de filiale au Yemen. Ma mission actuelle consiste, en résumé, à expliquer notre feuille de route aux actionnaires : ce qu’on projette, pourquoi, et surtout à les convaincre de nous accompagner. Notre équipe sillonne le monde pour aller à leur rencontre. En juin, nous déménageons à Londres où résident, de fait, la grande majorité des analystes financiers et où nous souhaitons, de plus, conquérir de nouveaux actionnaires.

 

Dans quelle branche de vos activités recrutez-vous et quels atouts l’entreprise offre-t-elle, qui puissent donner envie aux jeunes talents de vous rejoindre ? Quel message aimeriez-vous passer aux futurs diplômés ?
On a un grand appétit pour la diversité chez Total mais il faut reconnaitre qu’on est avant tout une entreprise d’ingénieurs. On travaille dans un secteur industriel fabuleux. J’ai personnellement vécu des aventures que je souhaite à tous les jeunes diplômés de pouvoir vivre : installer des plateformes dans le golfe de Thaïlande, forer par -40° au milieu de la toundra, traverser la jungle birmane pour connecter nos installations, travailler offshore dans les 50ièmes hurlants, mâcher du kat avec des cheiks yéménites autour d’un puits de pétrole…. Et ce ne sont pas des histoires d’il y a 30 ans ; l’aventure dans le pétrole c’est aujourd’hui ! On recrute environ 10 000 personnes par an dans le monde entier. On donne des responsabilités très vite et on permet aux gens d’évoluer à l’internationale en faisant un métier précieux : rendre accessible une énergie qui ne l’est pas. Techniquement, c’est passionnant. On innove sans cesse. J’aimerais que les jeunes osent, qu’ils osent l’industrie. Quand je rencontre des diplômés qui veulent faire de l’aide au développement ou de l’humanitaire, j’ai envie de leur dire que pour cela, le mieux, c’est de venir créer de la valeur dans l’industrie. Je n’ai jamais reçu de « merci » plus sincères que ceux des jeunes de villages perdus où l’on s’installait et à qui on donnait du travail

 

TOTAL RECALL :
Saviez-vous que Total, c’est : 100 000 collaborateurs dans 130 pays, 10 000 recrutements par an dont près de 40 % de femmes, 1 milliard de $ de R&D par an, 2,5 GW de panneaux solaires installés en 5 ans, 35 milliards/an de $ investis dans des projets, 15 000 stations-services, 3 millions de clients, 500 000 actionnaires, sans parler des 250 milliards de $ de CA pour 14 milliards de résultats (2013). Et… 15 milliards de $ d’impôts payés dans le monde.

 

JB.

 

Contact :
martin.deffontaines@total.com