Depuis bientôt 30 ans, le réseau ROC•ECLERC a su s’imposer comme la marque militante du secteur funéraire. Depuis sa création, ROC•ECLERC n’a jamais cessé de lutter pour des prix justes et la meilleure qualité de services et produits. Le Groupe place l’accompagnement des familles au centre de ses préoccupations. Une priorité gravée dans le marbre pour Franck Mesmin (ESCP Europe 98), actuel DGA et ancien DAF du Groupe.

 

Franck Mesmin (ESCP Europe 98), DGA de ROC•ECLERC

Franck Mesmin (ESCP Europe 98), DGA de ROC•ECLERC

 

 

Avec 500 magasins répartis sur l’ensemble du territoire français, le numéro 1 en franchise des services funéraires est bien implanté et reconnu au coeur d’un secteur en évolution constante. L’enjeu pour le directeur administratif et financier ? Organiser et administrer l’entreprise pour développer les parts de marché tout en gardant une éthique irréprochable et une réactivité permanente. Un challenge qui a su motiver Franck Mesmin. « Le produit ou service « standard » n’existe pas dans notre activité. Il faut que nous sachions nous adapter à chaque demande, sans aucun délai, et savoir répondre de façon aussi juste que ce soit dans le cadre de l’organisation des obsèques ou de la prévoyance obsèques. Nous nous devons d’être rassurants, transparents et à l’écoute, quel que soit le client. L’accompagnement et la proximité sont deux éléments fondamentaux de notre image et de nos valeurs. Ils nous ont d’ailleurs conduits à « ROC•ECLERC, La maison du deuil », notre nouvelle signature. »

 

« La qualité du
service client et de l’accompagnement
au prix juste comme ADN de notre
marque. »

Le couteau suisse de l’entreprise
Au-delà de ses missions traditionnelles
– élaboration budgétaire, Reporting, gestion du cash au quotidien…
– le rôle de DAF recouvre des enjeux particuliers dans le secteur de la franchise. Il faut savoir à la fois gérer l’entreprise bien sûr, mais également se rendre disponible pour tous les affiliés du réseau. « Nous devons comprendre l’activité de nos affiliés pour les conseiller, les accompagner et pour prendre les bonnes décisions afin de préserver à la fois leurs intérêts mais également ceux du Franchiseur. Le métier de DAF est un métier très complet car il suppose que vous puissiez porter plusieurs casquettes : la finance bien sûr, mais également une casquette juridique, RH, marketing et communication ainsi que d’anticiper les enjeux sur le Web… ce qui rend ce métier passionnant. »

 

Les maîtres mots : écoute, adaptabilité et réactivité
L’organisation d’une Franchise implique un certain nombre de qualités professionnelles : « L’écoute, essentielle dans notre secteur d’activité, mais aussi l’adaptabilité et la réactivité sont les clés de notre métier. Avec les entreprises indépendantes de nos affiliés, nous devons sans cesse nous montrer disponibles, réactifs et apporter notre savoir-faire. Nous nous adressons à des personnes aux parcours très différents. Il faut donc savoir adapter notre discours en fonction de notre interlocuteur pour lui faire passer le message. » ROC•ECLERC évolue sur un marché avec un fort potentiel de développement du fait de la courbe prévisionnelle de décès. Les projections qui en découlent permettent de visualiser le marché sur du moyen terme, un fait extrêmement rare aujourd’hui dans le monde de l’entreprise. Mais attention, la concurrence est présente et pour la contrer, ROC•ECLERC mise sur la qualité de ses services en s’appuyant sur des professionnels dont les qualités humaines s’avèrent aussi essentielles que les capacités professionnelles.

 

800 magasins d’ici 2018
L’objectif du Groupe ROC•ECLERC est ambitieux mais tout à fait réaliste. Le marché du funéraire demeure encore divisé entre des enseignes et de nombreux indépendants qui, à terme, devront se tourner vers les réseaux pour perdurer. « La taille d’un réseau comme ROC•ECLERC nous permet de signer des partenariats avec des banques et des assureurs pour être les exécuteurs des contrats obsèques qu’ils proposent. C’est un de nos leviers de croissance pour faire venir à nous des entreprises indépendantes qui seules ne pourraient pas signer de tels partenariats. Cela fait également partie du rôle d’un DAF de réfléchir, avec les membres du Comité de Direction, à des axes de développement pour augmenter le chiffres d’affaires et pérenniser l’activité ». L’expansion du réseau ROC•ECLERC est envisagée en France mais aussi en Europe, dans les pays limitrophes francophones dans un premier temps. Pour le DAF, ces perspectives génèrent des enjeux professionnels majeurs et très enrichissants : « Le métier du funéraire entre dans une période d’évaluation d’entreprises dans le cadre de transmission ou de rachats. Dans notre métier de DAF, nous devons avoir les bons réflexes pour évaluer correctement les entreprises et porter assistance si besoin à nos affiliés. La direction financière dans le monde de la franchise est une fonction support des autres départements de l’entreprise mais également une fonction d’accompagnement auprès des affiliés du réseau. »

 

Un développement synonyme d’opportunités…
…de recrutement et d’évolutions ! L’ambition européenne de ROC•ECLERC ouvre de réelles perspectives d’embauche pour les jeunes diplômés mais favorise également les évolutions en interne. « Le développement de la marque en France et en Europe nous poussera à mettre en place des organisations nouvelles afin de répondre à nos exigences tant en matière d’informations financières qu’en matière de remontée d’information du terrain. Le potentiel de notre secteur d’activité est souvent sous-estimé voire méconnu mais il y a un vrai challenge. C’est pourquoi nous privilégions les valeurs de la marque dans chaque recrutement. Lors des recrutements que je peux effectuer, le CV n’est pas en lui-même mon seul point d’accroche. Au-delà du savoir et de ses compétences, c’est vraiment la personnalité du candidat qui m’intéressera, son potentiel et sa capacité d’intégration dans l’entreprise. » De même, ROC•ECLERC facilite l’évolution de ses collaborateurs en interne. Franck Mesmin en illustre le parfait exemple : il est désormais directeur général adjoint. « La fonction de DAF est le marchepied idéal vers la direction générale grâce à la vision globale de l’entreprise qu’elle offre et à la polyvalence qu’elle nécessite. La connaissance de la stratégie de l’entreprise et des enjeux futurs sont aussi les gages d’anticipation des besoins de demain. C’est dans cette perspective, que nous pouvons également faire évoluer nos collaborateurs dans leur développement de carrière. Nous sommes très à l’écoute de nos salariés et de leurs besoins. » Un centre de formation en interne permet également de les former à la qualité du conseil, aux techniques de ventes et aux produits d’assurance.

 

Le sérieux… mais aussi la détente
Comme dans toute entreprise, les naissances, anniversaires, galette des rois, recrutement… toutes les occasions sont bonnes pour profiter de moments de convivialité dans le Groupe ROC•ECLERC. « C’est l’avantage d’évoluer dans une structure à taille humaine. Nous organisons des moments privilégiés dans l’année pour tous nous retrouver et nous organisons des séminaires rassemblant les commerciaux et le Comité de Direction lors duquel on mêle travail et moments de détente pour renforcer la cohésion et rassembler autour de nos valeurs. »

 

Avoir l’esprit de challenge
Le début de carrière est un moment clé dans la vie d’un jeune diplômé mais il ne doit pas être non plus une source de stress et de déception. Quels choix privilégier ? Franck Mesmin en a une idée bien précise. « Il me semble important dans les premières années de notre vie active de demeurer à l’écoute, de continuer à apprendre. L’évolution de carrière passe forcément par un apprentissage permanent. Bien sûr, le salaire est une chose importante mais en début de carrière, cela ne doit pas être le moteur de l’épanouissement. Il faut savoir s’adapter, être prêt au changement car on ne reste plus dans le même secteur d’activité toute sa vie. A mon sens, à tout jeune diplômé qui souhaite un jour devenir Directeur Financier, je conseillerai de commencer sa carrière dans un cabinet d’audit. Le cabinet d’audit KPMG a été pour moi une opportunité extraordinaire pour apprendre mon métier dans des environnements d’entreprises totalement différents. Le contrôle de gestion offre quant à lui une vision globale de l’entreprise et un travail d’équipe important avec tous les départements de l’entreprise. Quoi qu’il en soit, la fonction financière nécessite un fort engagement personnel et une réelle ouverture d’esprit et d’adaptabilité. » Des conseils que Franck Mesmin a su appliquer à lui-même après son diplôme à l’ESCP.

 

Le funéraire n’échappe pas à l’influence des nouvelles technologies
Dans un secteur en mouvement perpétuel, les nouvelles technologies trouvent leur place légitime. ROC•ECLERC a su placer l’innovation au coeur de sa stratégie de modernisation. « Internet est un élément fondamental notamment pour réaliser des devis en ligne. Nous essayons d’utiliser les nouvelles technologies web pour faire évoluer nos offres de services. Ainsi, des QR Codes placés sur les pierres tombales permettent en un clic d’accéder à l’histoire du défunt. Notre appli iPhone fonctionne également très bien. Elle permet de géolocaliser nos agences, de découvrir nos produits et services mais aussi d’envisager l’ensemble des démarches à effectuer et de bénéficier de conseils sur l’attitude à adopter en cas de décès d’un proche. » ROC•ECLERC vous invite dans l’ère du 2.0.

 

Chiffres clés
CA 2012 : 150 M€
Effectif : 2 500 collaborateurs
500 magasins en France

 

VC

 

Contact : f.mesmin@groupe-roc-eclerc.com