1/ Startup Weekend, qu’est ce que c’est ?

Le concept est simple : créer sa propre startup en 54 h ! Cet évènement est une expérience unique visant à rassembler des techniciens, communicants, ingénieurs, juristes, étudiants ou professionnels du Web qui souhaitent monter leur entreprise et relever un défi de taille. Les participants se rassemblent en équipes le temps d’un weekend et proposent une idée sur laquelle ils travaillent du vendredi au dimanche soir. Les challengers devront développer un produit, un design, un business plan et une stratégie marketing. C’est devant un jury d’experts, de chefs d’entreprises ou d’ingénieurs qu’ils devront pitcher leur présentation finale et se démarquer comme LA meilleure équipe. À l’issue de cette compétition ardue et de l’effervescence d’un weekend hors norme, il est possible pour les participants d’être repéré par des investisseurs et de faire aboutir leur projet de startup en réelle entreprise.

2/ Le Startup Weekend #04 à Marseille

Du 30 novembre au 2 décembre 2012 aura lieu la quatrième édition du Startup Weekend à Marseille. Après Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse, ce sera au tour de la Cité Phocéenne d’accueillir cet évènement et d’en faire, pour la quatrième fois, une vraie réussite. Euromed Management, Business Nursery – Le Hub Situé dans le 9e arrondissement de Marseille, les locaux de la Business Nursery, lieu d’innovation et d’entreprenariat, accueilleront l’évènement. Inscription Pour s’inscrire à l’évènement les participants doivent se rendre sur swma4.eventbrite.com Le tarif normal est à 50 €. Les étudiants bénéficient d’un tarif réduit à 40 €.

Intervenants :

Benoît Laurent crée en 2005 la société Media No Mad qui édite notamment le guide touristique et social BeNoot. com Il développe ensuite plusieurs activités dont la production et traduction de contenu pour de nombreux éditeurs Web. C’est ce qui l’amène à lancer TextMaster.

David Laval : diplômé HEC, a 33 ans et habite Paris. Il a auparavant été co-fondateur puis directeur de Mobizen comme filiale de Veolia, pour en faire la référence du carsharing en France. Il a aussi créé « mobizen inside », une innovation forte pour le segment des entreprises. Il est l’un des co-fondateurs de CityzenCar, la communauté dédiée à la location de voitures entre particuliers.

 

3/ Impacts et objectifs de l’événement

« La France est un pays d’entrepreneurs qui ne doit plus s’ignorer »  – Philippe Hayat (fondateur de l’association 100.000 entrepreneurs)

En dix ans, le nombre d’entrepreneurs a doublé. Désormais, le dynamisme d’un pays n’est pas viable sans les entrepreneurs. Créateurs d’emplois et d’innovation, les startupers font parties du tissu économique, ils en deviennent même des acteurs essentiels. En 2011, 549 805 français ont tenté l’aventure et ont créé leur propre entreprise. Cet esprit d’entreprendre est un espoir, car d’après les experts, la création d’entreprise génère 2,5 emplois dans les premières années de son existence. D’après une étude de la Commission Européenne, les PME ont généré 85% de l’emploi en UE. Quoi de plus pour convaincre ceux qui hésitent encore à monter leur propre business ?

« Il n’y a plus d’emploi ? Créons le nôtre ! » – Antoine Guyon (Chef de Projet Internet MP2013)

Face à la crise mondiale et à la désillusion, l’entreprenariat offre à la jeune génération l’espoir de vivre dans un monde meilleur, d’être acteur de la société, de préférer l’action à la résignation ! Le statut d’auto-entrepreneur a redonné le goût d’agir et de porter plus loin les individus. Même les grandes écoles intègrent à leurs programmes scolaires des modules sur l’entreprenariat. C’est donc dans ce contexte que le Startup Weekend prend tout son sens car il permet de redonner confiance à toute une génération. Des jeunes qui créeront eux-mêmes leurs opportunités et des professionnels qui mettront leur créativité au service de leurs propres idées.

 

Contact :

Claire Faggiani
claire@swma.fr
06 25 45 15 44