Leader européen des assurances et services affinitaires pour plus de 100 grandes marques, l’entreprise familiale indépendante SPB opère en marque blanche sur un marché aux nombreuses perspectives. Explications de Jean-Marie Guian (HEC Paris 90), Président du Directoire SPB.

 

Le marché de l’assurance affinitaire, très concurrentiel, est en pleine effervescence. Il poursuit ses mutations entamées avec l’essor du « tout connecté », le développement d’une culture digitale et des attentes de consommateurs toujours plus fortes… Il offre donc aux jeunes diplômés des challenges en lien avec ces nouveaux services.

« Si on prend l’assurance du point de vue technique et juridique, ce secteur peut sembler rébarbatif aux yeux des étudiants, concède Jean-Marie Guian qui a pris la direction générale de l’entreprise familiale indépendante SPB en 1999. Mais du point de vue du service, c’est fascinant de créer l’expérience client, de trouver les moyens de fidéliser la clientèle, de faire évoluer les outils pour être en adéquation avec les besoins des assurés, d’être capable d’apporter une réponse immédiate au moment d’un sinistre. Nous sommes dans une logique d’assistance et de service. C’est ce qui fait la beauté du marché de l’affinitaire. » 

Une forte capacité à innover

Garantie contre le vol ou la casse de téléphones portables, assurance annulation souscrite en même temps qu’un voyage ou un spectacle, extension de garantie pour appareils électroniques… Nombreuses sont les occasions de souscrire une assurance affinitaire. SPB a été pionnier sur ce marché dans les années 60 avec les premières assurances bancaires. Il s’est depuis développé sur le voyage, le logement, les cartes de paiement et a capitalisé sur l’explosion de la téléphonie mobile et du e-commerce dans les années 2000.

« Le groupe SPB a une forte capacité à innover, à coter et tarifer les process adaptés et aider les acteurs non spécialistes en assurance à se lancer, souligne Jean-Marie Guian. Toutes les populations des pays de l’OCDE vont chercher à protéger leurs achats par des offres complémentaires d’assurance et d’assistance. Cela génère un potentiel de marché considérable. »

Un tempérament d’entrepreneur

Aujourd’hui SPB gère 50 millions d’assurés. C’est un énorme atout car qui dit affinitaire dit gros volumes et besoin de plateforme digitale, de gestion…  » Nous ne sommes pas sur tous les marchés mais l’innovation se fait par analogie d’un marché à un autre. Savoir gérer des garanties en grand nombre est un de nos savoir-faire. » SPB, c’est aussi sa filiale AVI International qui assure depuis 30 ans les étudiants qui voyagent ou séjournent à l’étranger dans le cadre de programmes d’échange ou de stage linguistique. « Au sortir d’HEC, j’ai réalisé une coopération durant deux ans dans les camps de réfugiés en Asie, dans le cadre de mon service militaire encore obligatoire à l’époque. Cette expérience humaine m’a apporté aussi sur le plan du management, car j’y ai dirigé une école. Cela dit, j’ai un tempérament d’entrepreneur. Lorsque mon père m’a proposé de le rejoindre pour reprendre le flambeau, j’ai saisi l’opportunité d’apporter ma pierre à l’édifice familial en orientant la société à l’international et en apportant les nouvelles technologies.  » SPB était un groupe régional, aujourd’hui il rayonne dans 16 pays avec près de 1 900 collaborateurs en Europe.

Les Parisiennes sont-elles toujours les plus belles ? « HEC m’a apporté une grande ouverture d’esprit au contact d’étudiants venus de partout, et unis par le désir de faire avancer les choses. J’y ai rencontré des personnalités très dynamiques, tant chez les professeurs que les étudiants. Plus belle, je ne sais pas mais c’est elle qui m’a permis d’aller étudier en Espagne et en Allemagne… et d’apprendre le chinois. »

Le conseil aux jeunes diplômés «  A HEC, les étudiants sont préparés à rejoindre de grandes entreprises ou à fonder des startups. Je les invite également à penser à rejoindre des entreprises de taille intermédiaire, où ils pourront prendre rapidement des responsabilités. Les ETI sont au cœur de la création de valeur, d’emplois et d’activités à l’international. »

contact :  spbrecrute@spb.eu

 

Un CV béton : les éléments-clés pour se démarquer

1ère étape : trouver LE job de vos rêves. C’est bon, vous le visualisez ? Pour le décrocher, il ne vous reste plus qu’à faire un CV qui envoie du lourd ! Nos astuces pour vous aider à faire la différence.

Gérer une réunion like a boss

Rendez vos réunions d’équipe plus funky avec la méthode du « scrum meeting ». Mode d’emploi.

Faurecia : mettez le turbo sur l’hydrogène !

« La mobilité durable est synonyme d’aventures passionnantes, rejoignez-nous » dixit Bruno Rias, Vice-President et General Manager at Faurecia Clean Mobility

Watt & Well : l’audace du risque !

Ingénieur polytechnicien (X 2000), Romain Beaume a vite troqué son bicorne pour une incroyable collection de casquettes. Retour sur son parcours inspirant.

SUPERGA INVEST : l’allié de l’ombre

Luxe, cosmétiques, mode… Derrière les grandes marques made in France se cache SUPERGA INVEST : le sous-traitant chouchou des géants de l’industrie.

comment devenir un Top Gun ?

Le « Top Gun », c’est celui qui pilote sa vie professionnelle, qui n’a pas peur de mettre les gaz pour prendre son envol et faire remporter la victoire à toute son équipe.

NEXTER, pour vivre le pari de l’innovation et de l’industrialisation !

Alexandre Dupuy, Directeur des Relations Institutionnelles, de la Communication et des Ventes France, invite les jeunes X, à rejoindre le systémier intégrateur qui recrute 500 nouveaux collaborateurs chaque année.

Starter pack du « petit nouveau »

Jeune Padawan, voici 10 commandements à suivre pour que la force soit avec vous dès votre 1er jour.

Squarepoint Capital : confrontez-vous au bigdata

« Votre technicité scientifique est votre meilleur atout. Mettez-la en œuvre chez nous » assure Pierre-Jean Bourcet, Head of quant & risk Squarepoint Capital

Quoi de neuf du côté de la réussite ?

Culture, bon plan, infos, tendances… Une page d’actu 100 % focus sur la réussite. VOTRE réussite !