Pierre Boutin (ENSTA 02) présentait SNCF Réseau aux nouveaux étudiants de son ancienne école en septembre 2020. Le Directeur de la transformation et des compétences d’exploitation nous partage à nouveau son expérience d’alumni, de manager et de visionnaire dans une entreprise qui voit loin.

 

En quoi la SNCF est-elle la locomotive de son secteur ?

SNCF est une entreprise ferroviaire française qui excelle dans le domaine des trains à grande vitesse, des transports urbains (en exploitant des RER, des bus, des tramways ou même des téléphériques comme c’est le cas à Brest !) ainsi que le transport de marchandises et la logistique. Un savoir-faire que la SNCF fait rayonner à l’international à travers des projets comme le métro de Boston ou la 1ère ligne à grande vitesse d’Afrique, au Maroc. Nous assurons leurs systèmes d’exploitation et leurs logistiques par exemple.

Quels sont les prochains challenges sur les rails de la SNCF ?

Notre premier challenge est bien entendu la transition écologique. A l’horizon de la prochaine décennie, nous ambitionnons de déployer largement le train à hydrogène ou le train sur batterie sur les portions de réseau non électrifiées. Notre deuxième défi concerne l’ouverture du marché voyageur. La nouvelle réglementation fait que, dès les prochaines années, la concurrence des trains de voyageurs va se développer. Enfin, face à la crise sanitaire, les pratiques des usagers et le recours aux transports en commun évoluent et la SNCF doit s’adapter.

Quels bagages faut-il pour travailler en tant que Directeur de la transformation et des compétences d’exploitation ?

Mon job consiste à déployer les solutions technologiques du futur en matière d’exploitation ferroviaire, et préparer les impacts sur les opérateurs. Un exemple : l’informatisation des salles d’exploitation qui permettra de diriger les trains à distance. Outre l’aspect technologique, il s’agit également de changer les métiers, les compétences et les parcours de formation de nos opérateurs pour réussir cette transformation. Je dois donc anticiper en permanence les évolutions pour embarquer les quelques milliers d’exploitants qui opèrent sur le terrain.

Pourquoi votre diplôme X-ENSTA était le ticket d’entrée parfait sur le marché du travail ?

Ce qui m’a le plus plu et aidé à la sortie de l’ENSTA, c’est mon stage de 6 mois en entreprise à Montréal, au Canada. Cette opportunité qui m’a été offerte par l’école m’a permis de découvrir la culture professionnelle anglo-saxonne, de me décomplexer pour oser parler anglais et vivre une expérience personnelle unique dont je me souviens encore aujourd’hui. C’était très épanouissant et très utile sur mon CV par la suite.

Un conseil pour les jeunes recrues qui prennent le train en marche de la SNCF ?

Les étudiants doivent s’interroger tôt sur ce qu’ils ont envie de faire, assumer leurs ambitions et oser mettre en œuvre leurs idées. A la fois pour eux, mais aussi pour construire la carrière dont ils ont vraiment envie et faire leurs choix en conséquence. SNCF soutiendra ceux qui souhaitent nous rejoindre pour construire un tel parcours.

Des opportunités de recrutement en ce moment pour eux ?

Toujours ! Nous avons besoin de sang neuf pour porter nos projets d’avenir. Nous croyons beaucoup aux stages et alternances pour commencer une carrière chez nous. En ce qui concerne nos contrats à long terme, nous recrutons des chefs de projet ferroviaire avec une dimension digitale. Une expertise qui peut d’ailleurs s’acquérir dans l’entreprise ! Nous recrutons également de jeunes diplômés pour diriger des équipes opérationnelles en charge de la circulation des trains.. Et surtout, très important, il existe également de nombreuses opportunités à l’international.

 

Contact : pierre.boutin@sncf.fr

 

Chiffres-clés SNCF Réseau : 53 000 collaborateurs / 2 000 recrutements prévus en 2020 / 700 postes en alternance / 150 métiers ouverts à tous et toutes