Confiance, autonomie et pragmatisme, c’est le deal proposé par le distributeur d’équipements sanitaire Richardson aux Millenials qui veulent évoluer, s’épanouir et réinventer un métier où la salle de bain devient pièce à vivre ! En témoigne Luc Argémi (ESTP 91, IEDE 92), qui a eu LE coup de cœur pour cette société familiale en 1993 avant d’en devenir le DG en 2015 !

 

S’il fallait résumer la Richardson’s touch en trois mots ?

Pérennité, indépendance et amour du métier. L’entreprise, créée en 1855, est présidée par Jean-Pierre Richardson (5e génération). Comme dans beaucoup d’entreprises familiales, la vision est plus longue. L’agilité et la capacité à raisonner sur le long terme nous confèrent un avantage concurrentiel, en matière d’innovation notamment. L’intérêt du métier est porté de manière forte auprès de l’ensemble des salariés et installateurs. Résultat : la gamme de produits s’étoffe (280 000 produits et 200 marques reconnus), les établissements se multiplient (105 magasins et 67 salles d’exposition) et les équipes s’agrandissent (1 800 collaborateurs).

Pourquoi le groupe est-il « the place to be » pour un jeune diplômé ?

Le pragmatisme et la délégation, sont notre crédo. Ici, les gens s’épanouissent dans leur travail. Notre structure, très horizontale et décentralisée, fonctionne sur la confiance et le respect des individus, avec une forte prise en compte du terrain et de la clientèle. On ne s’embarrasse pas de politique. Priorité est donnée à l’aspect concret des actions et à ce qu’elles rapportent. Pour encourager cette dynamique collaborative, nous incitons les jeunes recrues à être acteurs de leur avenir, à développer de nouvelles idées, s’investir, être autonomes et responsables. De réelles perspectives leurs sont alors ouvertes pour évoluer et s’épanouir au sein de Richardson.

Pouvez-vous pitcher un projet récent assez emblématique ?

Avec plus de 160 ans d’expérience, Richardson doit sa pérennité à la capacité des dirigeants de redéfinir et de réinterpréter les missions d’origine pour s’adapter aux réalités de l’époque. Nous avons besoin de nous renouveler pour toucher de nouveaux publics. Si nos clients historiques sont les professionnels et les installateurs, nous n’oublions pas les particuliers. Des clients que nous avons récemment ciblés en ouvrant notre premier showroom premium au nord-ouest d’Annecy. Sous l’enseigne “Richardson & Vous”, il est entièrement dédié au secteur de la salle de bain haut de gamme et propose notamment une large offre de carrelage.

En quoi votre formation ESTP nourrit-elle encore votre management ?

Le côté ingénieur, c’est un plus en gestion, logistique et organisation. Comme Richardson est spécialisé dans la vente de matériel de second œuvre (chauffage, climatisation, salle de bain, plomberie…), notre clientèle intervient dans le bâtiment. La capacité d’avoir un œil averti sur cette profession particulière et attachante et sur les techniques de construction est un atout non négligeable.

Votre botte secrète pour faire adhérer vos équipes à votre stratégie ?

La proximité du terrain et la souplesse d’action. Je suis en lien direct avec une quarantaine de personnes et directeurs de site. C’est énergivore et complexe, mais très efficace ! Cela exige néanmoins d’avoir en face des gens parfaitement autonomes et responsables.

Racontez-nous votre coup de foudre avec Richardson ?

Après l’ESTP, j’ai fait un troisième cycle de gestion et management pour élargir mon champ d’action vers l’entreprise. Il y avait cette belle société phocéenne à qui j’ai écrit. J’ai été reçu par son président qui, dans un discours très simple et facile d’accès, m’a proposé de prendre en charge un service commercial. J’ai été séduit par cette rencontre, ce côté familial et cette proximité. Et c’est dans cet univers que je m’épanouis depuis 26 ans !

Baseline contacts recrutement-carrières : https://www.richardson.fr/nous-rejoindre/notre-philosophie.html

StopCovid : les questions que vous vous posez

A partir du 2 juin 2020, le gouvernement français mettra en place l’application mobile StopCovid qui signalera à ses utilisateurs un contact éventuel avec une personne contaminée par le Covid-19.

Les Millennials s’engagent : la preuve sur le terrain

Service Civique, V.I.E. & co : les jeunes français sont au taquet pour se mettre au service des autres tout en gagnant en compétences professionnelles. La preuve !

Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Les fake news vous envahissent ? Faites place au doute et célébrez l’esprit critique

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

[La gueule de l’emploi] Les soft skills à maîtriser pour être recruté à coup sûr

62 % des dirigeants et managers sont prêts à recruter principalement sur la base des soft skills. Alors plus question de négliger ses « compétences douces » quand on cherche un job

Avec AKKA Technologies, passez le cap du handicap

AKKA Technologies a fêté en 2019 les 10 ans de sa politique d’inclusion des personnes en situation de handicap. Bilan.

La Banque Postale : les bons comptes font les belles réussites !

Pour Perrine Kaltwasser, Directeur des risques groupe, la finance est un secteur riche en opportunités pour les jeunes diplômés. A vous de les saisir !

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

Sport VS Covid : le match

Comment se portent les métiers du sport en période de crise sanitaire et économique ? C’était l’objet de la table ronde de La Sports Management School sur BeSport.

Reconversion professionnelle : ils ont osé !

C’est décidé, ils ont changé de vie ! Découvrez trois témoignages d’étudiants qui ont décidé de changer leur avenir professionnel.