POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Retour sur la 6ème édition de la Nuit Centrale Verticale !

La finale garçons

La finale garçons
Samedi 22 novembre. A l’occasion de la 6ème édition de la Nuit Centrale Verticale (NCV), Frédéric Fargues, responsable de la section Escalade de l’Ecole Centrale Paris, m’accueille chaleureusement sur le campus. Il faut dire qu’il peut être fier de ce projet et de ses étudiants ! Retour sur un événement riche en rencontres.

Adepte d’escalade depuis 20 ans, Frédéric n’est pas seulement un compétiteur chevronné. Ce passionné est aussi un vrai « mentor » pour ces étudiants. La NCV date des années 80 ! Elle a été relancée en 2008 grâce à ma collaboration avec Jean-Louis Salomon, alors étudiant en 2A. A cette époque, nous avons profité d’un nouveau mur sur le campus, ça été le déclic. Nous sommes aujourd’hui le plus grand club d’escalade étudiant avec 100 grimpeurs toutes promos confondues ! La force de la NCV c’est de combiner le Jour J murs et blocs. Pour les non-initiés, Frédéric nous aide à y voir un peu plus clair : le mur c’est comme un demi-fond, alors que le bloc se compare à un sprint. Les étudiants sont généralement spécialisés dans l’une des deux catégories car l’exercice physique est très différent !

Entre convivialité et compétition
Grâce au développement de l’escalade en salle depuis 10 ans et à l’envie toujours plus forte des étudiants de voir la NCV renaître, elle est aujourd’hui LA référence étudiante pour tout grimpeur confirmé ou débutant. Parce qu’à la NCV on le comprend vite, le plus important c’est le plaisir du sport !

Simon, président de l’édition 2012: Deux ans après, c’est super de voir ce que l’événement est devenu ! Mon objectif de l’époque était de structurer l’association, de veiller à une bonne organisation interne. Aujourd’hui c’est devenu un rendez-vous incontournable pour les grimpeurs de tous niveaux ! Il n’y a pas de réel esprit de compétition. Les étudiants viennent parce que c’est convivial. On s’entraide tous, on se donne des conseils, on sait que l’on va passer un bon moment.

Théo, vice président 2014 : La NCV c’est une grande famille. Notre objectif aujourd’hui est d’assurer une bonne ambiance et que le gymnase soit beau ! Les projecteurs, les canapés, la moquette, ce sont des aménagements spéciaux qu’il a fallu gérer durant ces dernières heures. On profite du timing des sélections pour se reposer un peu !
Les lauréates de la finale filles !

Tout est basé sur la confiance
De 14h30 à 19h, nos 140 compétiteurs passent les qualifications et ce, en toute autonomie. Le principe ? Chaque grimpeur tente de réaliser un maximum de parcours proposés et récoltent en fonction un certain nombre de points. Nous avons 5 ordinateurs connectés en réseau, les étudiants donnent directement leurs résultats aux organisateurs et voient ainsi en temps réel leur classement. Les 5 meilleurs de chaque catégorie (filles et garçons) sont ensuite sélectionnés pour la finale. Personne n’est là pour surveiller ce que chacun fait m’explique Frédéric. Tout est basé sur la confiance ! Ce qui lui semble naturel, me laisse toutefois un peu perplexe. Il ajoute :  les champions se surveillent, ils se croisent sur de nombreuses compétitions et se connaissent tous !

Camille 3A à AgroParisTech : Je viens ici pour le plaisir de retrouver mes camarades d’autres écoles, et pour le plaisir du sport. On apprend en regardant les meilleurs grimpeurs, c’est ma 2ème participation et si je ne suis pas à l’étranger je reviendrai l’an prochain !

Agathe de l’ESTACA et Chloé de l’UPMC, toutes les deux en parcours sport de haut niveau : La NCV c’est la 3ème compétition que nous faisons cette semaine, nous sommes un peu fatiguées mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que nous venons nous confronter aux meilleures ! L’escalade c’est un challenge sportif et mental, et c’est une grande famille. Chacun s’aide, c’est une ambiance unique. Il faut oser mais ensuite c’est impossible de décrocher !

Impressionné par le résultat
La NCV c’est aussi le fruit d’un an de travail. L’organisation est gérée par 4 étudiants de 2A. Au cours de l’événement ce sont ensuite une vingtaine de 1A qui nous rejoignent. Je suis très impressionné par le résultat aujourd’hui !  » témoigne Frédéric avec un large sourire. D’ailleurs, l’équipe organisatrice n’hésite pas à me faire partager son expérience.

Lara, la présidente de l’édition 2014 : La NCV c’est un spectacle surprenant. Il n’y a pas d’autre événement étudiant concurrent équivalent ! J’ai commencé l’escalade dès l’âge de 11 ans, et je pratique aujourd’hui 2 à 4 fois par semaine. Etre présidente de NCV c’est surtout un travail d’équipe, les rôles de chacun sont définis. Notre objectif était de trouver les financements pour l’achat d’un nouveau bloc (13.000€) et nous sommes heureux d’y être parvenus ! Nous sommes tous très investis dans l’association, on s’entend bien c’est une grande chance.

Hugo, trésorier 2014 Ce sont entre 30 et 40 établissements représentés de toute la France, grandes écoles et universités. Notre objectif d’ailleurs n’est pas de toucher exclusivement des amateurs d’escalade ! D’ailleurs dès 18h tous les Centraliens nous retrouvent dans le gymnase pour la finale. C’est le clou du spectacle ! Le public est dans le noir et chacun des finalistes grimpe sous les projecteurs, c’est une journée que j’adore.

Et comme Caroline, secrétaire générale, me le suggère l’année prochaine je viendrai pour escalader ! – et toi oseras-tu tenter l’aventure ?

Audrey Froitier

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter