Walk the talk ! Telle est la devise de Vincenzo Vinzi, Dean d’ESSEC Business School. Un leitmotiv sur lequel il compte bien s’appuyer tout au long de la réalisation de #Campus 2020, un projet crucial pour le campus de Cergy.

 

Pourquoi un nouveau campus pour 2023 ?

Vincenzo Esposito Vinzi, nouveau directeur de l’ESSEC crédits REA Essec Business School

Un campus n’est pas une finalité en soi, c’est un instrument qui sert la stratégie d’une école. Nous sommes à Cergy depuis 1973 et nos bâtiments ont bien sûr déjà fait l’objet de rénovations et d’enrichissements, mais ce projet va plus loin. Les attentes et les  besoins de notre communauté ont changé : nous allons changer de concept !

Comment sera-t-il financé ?

Ce projet représente un budget de 35 millions €, dont 19 millions sont déjà financés par nos partenaires publics : la région Ile-De-France, le Conseil départemental du Val d’Oise et la Communauté d’Agglomérations de Cergy-Pontoise. Nous souhaitons désormais solliciter des acteurs privés pour compléter le financement. Nous avons d’ailleurs lancé une campagne de levée de fonds dédiée en novembre 2019. La Fondation ESSEC, a quant à elle déjà annoncé une contribution de 3 millions €.

Ses trois bâtiments phares ?

Le Sports & Recreation Center, un bâtiment construit sur trois niveaux et adapté à la pratique de nombreux sports. Il proposera par exemple un mur d’escalade et des terrains de tennis sur le toit.
Le Center for Creative Learning, un lieu unique équipé de salles connectées, dans la droite ligne du Deck, la classe virtuelle du Campus numérique augmenté inaugurée le 4 novembre 2019 sur notre campus ESSEC Executive Education de La Défense.
La Research Green Tower, une transformation totale de notre actuelle tour administrative. Un lieu de création de savoirs et d’échange privilégiés entre professeurs, étudiants et alumni.

Un campus qui se veut aussi résolument green ?

L’ESSEC est engagée dans une démarche transformatrice sur la RSE. « Campus 0 carbone en 2030 », c’est plus qu’un objectif, c’est un engagement ! Les parkings actuels seront transférés en souterrain et remplacés par de la pelouse, nous allons baisser notre consommation énergétique globale, produire de l’énergie solaire, collecter les eaux de pluie…. Autre symbole de cet engagement : au traditionnel premier coup de pioche nous avons préféré planté des graines de bouleau pour marquer le lancement du projet le 20 novembre dernier.

Une incarnation du renouveau de l’école ?

Environnement, mais aussi géopolitique, big data, IA, diversité sociale… nous avons besoin de nous réinventer rapidement pour que nos formations soient toujours plus pertinentes. Et pour cela il ne suffit pas de rajouter des cours mais bien d’irriguer l’ensemble des formations avec ces nouveaux sujets. Si l’hybridation a toujours été notre modèle, nous voulons aller plus loin pour changer le mindset des futurs managers.

Votre signature de Dean ?

Professeur à l’université de Naples ou Dean de l’ESSEC, trois mots m’ont toujours guidé : audace, persévérance et responsabilité. Je travaille aussi beaucoup dans la coconstruction. J’échange avec notre communauté, je vais à la rencontre des chefs d’entreprise pour réfléchir ensemble à la formation des managers de demain. Je crois au contact humain comme vecteur de choses inattendues… et donc d’innovation.

>>> Découvrez l’Interview Flash de Vincenzo Vinzi

Le cours que vous suivriez si vous étiez étudiant à l’ESSEC ? 

Plus qu’un cours, un parcours !  Défenseur d’un management décloisonné, je me dirigerais vers la créativité avec le séminaire de première année Comprendre et changer le monde. Je participerais aussi  à l’Imagination Week qui permet aux élèves de créer ensemble et de découvrir des talents qu’ils ne se connaissaient pas.

Un petit bout d’Italie… Je suis comme l’ESSEC : un citoyen du monde. Fier de mes racines italiennes, je me sens aussi en France comme chez moi ! Ce qui me fait penser à Capri ? Ces photos exposées dans mon bureau, les couleurs ensoleillées de cette région à laquelle je suis si attaché.

#VieDeCampus J’adore la cafeteria. Un lieu à la croisée des chemins, au propre comme au figuré. C’est un terrain d’échanges spontanés pour toute la communauté de l’ESSEC (élèves, professeurs, alumni…). C’est sans doute là qu’on a les meilleures idées !