Rejoignez la DSIT d’EDF et accompagnez la décarbonation de l’énergie ! – L’interview de Franck Michon 

Interview Franck Michon EDF
crédits EDF

L’objectif d’EDF dans les prochaines années : proposer une électricité la plus décarbonée possible. Pour cela, le numérique joue un rôle fondamental. C’est ce qu’explique Franck Michon (X 85, ENSTA 90), Directeur de la Direction des Services IT chez EDF et Président d’Exaion.

Parlez-nous des enjeux et des ambitions d’EDF pour ces prochaines années.

Interview Franck Michon EDF
crédits EDF

Le grand enjeu d’EDF est d’accompagner la décarbonation de l’électricité et, plus généralement, de l’énergie en France. Pour ce faire, nous travaillons sur deux volets complémentaires : le nucléaire et le renouvelable. Le nucléaire, c’est à la fois l’entretien et l’augmentation de la durée de vie du parc actuel, mais également la construction de nouvelles centrales (6 dans un premier temps, peut-être 8 ensuite), dont la première devrait se situer à Penly. L’autre volet de la décarbonation se concentre sur les énergies renouvelables : nous parlons du renouvelable « classique » comme l’hydroélectricité (les barrages), mais aussi de l’éolien (notamment offshore) et du photovoltaïque. Il y a de gros enjeux pour construire ces projets et les raccorder au réseau électrique : ils représentent des investissements de plusieurs dizaine de milliards d’euros par an.

Quel est le rôle de la DSIT dans ce développement ?

Dans la conception et la mise en place de ces projets, et plus généralement dans le groupe EDF, le numérique est partout : dans la relation avec les clients, sur les sites web, dans le pilotage des installations à distance … Sur le chantier de Penly par exemple, 10 000 personnes se retrouveront sur le site et le numérique sera indispensable pour optimiser le chantier. Pour optimiser le fonctionnement, et demain la construction, de nos installations, nous travaillons aussi avec l’intelligence artificielle pour déterminer certains paramètres de fonctionnement des centrales par exemple. Mais attention, l’humain est toujours là. On ne demandera jamais à une IA de piloter les centrales nucléaires ! L’IA par contre peut aider l’homme à être plus performant.

Comment expliquer votre fidélité à EDF ?

En sortant d’école, j’ai rejoint EDF car l’entreprise m’intéressait et car j’avais été séduit par son discours. Mais je ne m’imaginais pas y rester ! C’était il y a plus de 30 ans. Aujourd’hui, si j’y évolue encore, c’est parce qu’on m’a toujours proposé des opportunités à chaque étape de mon parcours professionnel : dans le groupe et les filiales, sur des volets industriels ou tertiaires. J’ai travaillé dans l’expertise technique, la gestion de projet et aujourd’hui, le management, puisque je suis directeur de la DSIT mais aussi président d’Exaion, une intraprise et filiale d’EDF orientée Web3, qui propose des technologies d’internet plus écoresponsables et moins centralisées. Ce qui m’a fait rester, c’est aussi de travailler avec des gens passionnés et passionnants. Réfléchissez : de quoi vous souviendrez-vous de votre expérience professionnelle dans 20 ans ? Pas forcément des sujets techniques, mais des gens qui vous ont marqué.

Le DSI est l’allié incontournable de l’entreprise responsable. Pourquoi ?

Le numérique consomme beaucoup d’énergie et donc, produit indirectement beaucoup de carbone. Pour être responsable aujourd’hui, il faut nécessairement un numérique responsable et c’est tout l’enjeu du DSI que de porter cette dimension, c’est au cœur de sa responsabilité.

Comment EDF participe positivement à l’humanité augmentée ?

Chez EDF, nous gérons beaucoup de systèmes dits critiques, comme les barrages ou les centrales nucléaires. Avec l’apparition de l’intelligence artificielle, notre rôle est de mettre en place les bons garde-fous pour que cet outil numérique soit bien utilisé et qu’il aide les gens à se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée. Dans cette mesure, EDF est un fort partenaire de l’humanité augmentée.

#JobBoard

Nous recherchons deux types de profils : soit des généralistes – type gestion de projet avec des compétences numériques fortes – soit des profils très techniques qui maîtrisent la data science, la cybersécurité ou encore les télécoms, des dimensions sur lesquelles nous avons de gros enjeux. Notre offre est très large, que ce soit à la DSIT, chez Exaion, mais aussi dans différentes BU. Aujourd’hui, la transition énergétique est le plus gros enjeu de notre planète : si les jeunes veulent s’impliquer en ce sens, c’est en rejoignant EDF qu’ils le feront avec le plus d’impact.

Contact : www.edf.fr/edf-recrute

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter