Parti il y a six ans d’un petit ensemble instrumental balloté entre différents établissements, l’Orchestre Symphonique Etudiant de Toulouse est aujourd’hui un orchestre dynamique et complet qui prépare sa rentrée. Porté par une association étudiante et basé sur le site de l’Université Toulouse 1 capitole, dans le centre historique de la ville rose. Le but de ce projet est de permettre aux étudiants de poursuivre ou de découvrir une pratique orchestrale en parallèle de leur cursus, mais aussi de promouvoir la musique classique dans le milieu étudiant. – Par Laurent Henry Master 1, Université Toulouse 1 Capitole

 

LA RENCONTRE DE DEUX MONDES

Toulouse est une ville extrêmement dynamique sur le plan musical. Autour d’un Conservatoire à rayonnement régional et d’un Orchestre National du Capitole de premier plan, gravitent de très nombreuses formations professionnelles (Ensemble Baroque, Orchestre de Chambre), mais aussi amateurs. C’est aussi la troisième ville étudiante de France, avec près de 130 000 étudiants (dont énormément d’étrangers) au sein de ses 3 universités et 16 grandes écoles. Mais de facon surprenante, il n’existait pas de véritable orchestre universitaire. C’est ce vide entre ces deux mondes qui explique le succès fulgurant de l’orchestre et son développement en quelques années seulement. Il existe plusieurs profils types des musiciens de l’orchestre étudiant de Toulouse, mais la plupart ont pour point commun d’avoir coupé les liens avec leur conservatoire ou école de musique d’origine (fin de cursus ou séparation géographique) : ils sont donc à la recherche d’un endroit ou` jouer, ou envisagent de diminuer voire de cesser leur pratique instrumentale. L’objectif est d’éviter cette situation.

 

UN ENSEMBLE À GÉOMÉTRIE VARIABLE

L’orchestre a brassé sur l’année universitaire 2015 / 2016 plus de 120 musiciens. Il s’adapte constamment aux besoins du programme joué : périodes baroque, classique, romantique, ou moderne. En décembre 2015, plus de 90 musiciens ont été réunis sur scène pour exécuter des pièces parmi les plus massives du XIXe siècle. En moyenne, un programme semestriel fait appel à 60 à 80 musiciens. L’association organisme en parallèle de l’activité symphonique de nombreux moments de musique de chambre (trios, quatuors…) qui permettent de développer les capacités de travail et d’écoute et de s’adapter à d’autres formes de représentations publiques, comme l’animation d’autres événements de la vie étudiante.

© Pauline Georges

© Pauline Georges

UNE VIE INTENSE

Les musiciens répètent entre une et deux fois par semaine, au sein des locaux de l’Université et sur des horaires adaptés à leur emploi du temps. La direction est assurée par Hubert Evin, compositeur et chef d’orchestre. D’autres musiciens professionnels peuvent être amenés à intervenir pour compléter les séances de travail. L’orchestre symphonique est un véritable microcosme dans lequel il est très facile de nouer des liens, notamment avec les autres membres de son pupitre. Peu à peu celui-ci devient une grande famille, faites de nombreuses retrouvailles, autour des répétitions, des concerts, mais aussi d’autres activités : sorties, voyages…

DES PROJETS À L’INFINI

Les activités de l’orchestre symphonique et de la musique de chambre permettent une multitude de projets et de possibilités. Des concerts symphoniques bien sûr, notamment le traditionnel concert de fin de semestre qui vient clôturer chaque session autour d’un programme à chaque fois nouveau. Mais aussi oeuvres pour choeur et orchestre, orchestre et soliste(s), ou en collaboration avec d’autres formes d’art, théâtre, danse, histoire de l’art. Enfin, l’orchestre étudiant de Toulouse est particulièrement intéressé par les voyages et les échanges avec d’autres orchestres universitaires francais ou européens. Après la rencontre en 2016 avec l’Orchestre Universitaire de Lille et l’Orchestre Symphonique INSA-Universités de Lyon, il est envisagé pour 2017 un échange avec des ensembles britannique et allemand.

 

Contact :
Orchestre Symphonique Étudiant de Toulouse – 2, rue du Doyen Gabriel Marty 31 042 Toulouse Cedex 9
www.oset.frorchestre@ut-capitole.fr – Facebook : Orchestre Symphonique Étudiant de Toulouse