Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Pour Akiolis, la gestion des talents est une question d’environnement – L’interview de Gilles Cogny

Pour Akiolis, la gestion des talents est une question d’environnement - L’interview de Gilles Cogny
Droits Waap!

Chez Akiolis, le développement durable n’est pas un objectif, c’est une raison d’être. Gilles Cogny (Centrale Lille 86), son directeur général, partage son approche des questions environnementales et son ambition pour le groupe.

À 56 ans, Gilles Cogny témoigne d’une envie de créer toujours intacte ! Une passion pour son métier qu’il entretient depuis son premier poste dans une usine des Ardennes. Son crédo : « montrer de l’enthousiasme a plus de force de conviction que n’importe quel discours. Je crois peu aux plans de carrière, mais bien plus aux rencontres et à l’envie. »

Chaque molécule compte…

Quelle est l’ambition de Gilles Cogny pour Akiolis ? Être un acteur majeur de solutions et d’ingrédients durables à travers une ligne directrice : l’innovation ! Pour ce faire, l’entreprise peut compter sur le centre de R&D de sa maison mère, le groupe belge Tessenderlo, et sur ses jeunes ingénieurs. Quatre enjeux majeurs s’ouvrent ainsi à eux au sein d’Akiolis. La valorisation des protéines et des graisses d’abord,  logique du « 0 » gaspillage et technicités de pointe. La fertilisation biologique et l’énergie, avec un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2030 : Akiolis travaille ainsi pour des kérosènes verts et investit entre autres dans les panneaux solaires et la cogénération d’électricité.  L’environnement enfin, à travers le recyclage de l’eau notamment. 

… chaque talent aussi !

Pour une jeune recrue, c’est l’assurance de travailler sur un portefeuille diversifié et de pouvoir switcher d’un thème à l’autre. Ici, pas de place pour l’ennui. « Un jeune ingénieur ne sera cantonné ni à une usine, ni à une tâche, mais il restera toujours au cœur du développement durable. » Parmi les compétences recherchées, priorité à celles en génie chimique, en sciences de l’ingénieur, en logistique et en linguistique. Mais au sein d’Akiolis, c’est avant tout un état d’esprit que l’on souhaite. « Ce qui m’épate, c’est la capacité des jeunes à sortir du cadre. Les ingénieurs que nous recrutons sont beaucoup plus libres que ne pouvait l’être ma génération, et cette liberté est génératrice d’innovation. Et ça, c’est très bon pour l’entreprise. »

Être Centralien en 2021

« De l’école, il me reste surtout l’ouverture au monde et la curiosité. Avoir fait des études généralistes m’a permis d’apprendre des méthodes d’analyse qui me sont aujourd’hui encore très utiles. Une école généraliste telle que Centrale Lille vous donne les clés qui vous ouvriront ensuite à n’importe quel métier. »

Un ingénieur entrepreneur

À quoi ressemble l’ingénieur Akiolis ? À un entrepreneur ! Ici, jeune dip’ rime avec goût du challenge, regard neuf, remise en question et moteur d’innovation. « Nous attendons d’eux une attitude très tournée vers l’entrepreneuriat et l’envie de se développer. Nous avons la chance d’être la filiale d’un groupe qui porte une vraie vision industrielle sur le long terme. Investir dans l’avenir ne nous fait pas peur ! » Pour favoriser la génération d’idées, le groupe a mis en place avec le centre de R&D et des réunions stage and gate. Le principe : chacun vient avec son idée. Si elle est acceptée, alors elle franchit petit à petit de nouvelles portes afin d’évoluer en projet, en investissement et même en filière de vente. Dernier exemple en date : un système breveté d’hydrolyse de plumes. « Ce système d’écoute et de retour terrain nous permet de progresser et d’alimenter en permanence notre tunnel d’innovation. Sans cette liberté de poser des idées, vous stagnez ! »

Des farines productrices d’électricité

Le groupe s’apprête à investir 20 millions d’euros pour l’indépendance énergétique d’une de ses usines. Une idée portée à la base par un jeune ingénieur. « Il a eu l’idée de gazéifier nos farines de catégorie 1 au lieu de les jeter, pour en extraire du gaz puis produire de l’électricité. Nous lui avons donné l’opportunité de visiter des usines spécialisées en Espagne et au Portugal. En un an et demi, nous sommes ainsi passés d’une idée à un business plan solide. »

 « Intégrer une entreprise parce qu’elle peut vous permettre de devenir directeur général n’a aucun intérêt. Ce qui fait sens, c’est d’y entrer parce qu’on pense qu’on va s’y éclater et faire grandir les autres. »

Contact : recrutement@akiolis.com

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter