POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Philip Morris International : ne laissez pas votre carrière partir en fumée – L’interview de Damien Hiroux

Interview Damien Hiroux Philip Morris International
© PMI

« Aidez-nous à créer un futur sans fumée dans une entreprise en pleine transformation ! » lance aux jeunes talents Damien Hiroux (UVLouvain 00), DRH chez Philip Morris International.

Philip Morris International et la Suisse, c’est une histoire qui roule ?

Interview Damien Hiroux Philip Morris International
© PMI

PMI est présent en Suisse depuis plus de 60 ans. Les 3 000 employés sont répartis entre le siège opérationnel, les bureaux en charge des activités de vente et marketing, un site de production établi à Neuchâtel et un centre de R&D, le Cube. Siège principal de nos travaux de recherche et développement au niveau mondial, il rassemble 980 collaborateurs : scientifiques, ingénieurs et laborantins qui travaillent à l’élaboration de produits alternatifs à la cigarette. Depuis 2008, nous avons investi plus de neuf milliards de dollars dans des solutions moins nocives pour les adultes qui souhaitent continuer à fumer.

Quid des opportunités pour les diplômés ?

Deux fois par an, nous organisons des recrutements de stagiaires. Nous en embauchons plus de 85 pour une durée entre trois et douze mois sur des projets définis. Nous leur assurons un système de mentoring et nous organisons des événements pour qu’ils découvrent les autres fonctions de l’entreprise. Chez PMI, les passerelles sont possibles entre les stages et les CDI.

Pourquoi c’est le bon moment pour vous rejoindre ?

Nous changeons complètement de pivot. Notre objectif à long terme est de ne plus vendre de cigarettes, mais des produits moins nocifs qui représentent une alternative satisfaisante pour ceux qui n’arrêtent pas de fumer. En outre, la capacite acquise dans des domaines scientifiques, nous permet d’établir une base solide pour une expansion de notre entreprise dans des domaines autres que le tabac et la nicotine, ceux définis de « wellness » et « healthcare ». Nous avons acquis trois entreprises, Vectura, Fertin Pharma et OtiTopic, avec l’ambition de commercialiser de nouveaux produits pour des revenus nets de plus de 1 milliard de dollars en 2025. C’est un challenge et une chance d’entrer sur un terrain de jeux complètement nouveau. D’où l’intérêt d’avoir des profils avec des backgrounds très différents pour arriver à trouver les meilleures solutions possibles.

#UniversiteDeLouvain

Le savoir peut se trouver partout, mais cette formation donne une capacité de synthèse et de gestion des données qui me permet, encore aujourd’hui, d’avoir des angles d’analyse multiples et variés. J’ai vécu une expérience très enrichissante sur le site de l’université en vivant en collocation avec neuf personnes au Kot Ardoise. Le but de cette association : aider les étrangers à découvrir la littérature.

L’international : votre fil d’Ariane ?

« J’ai vécu à Bruxelles jusqu’à mes 18 ans, puis… j’ai pas mal voyagé. Mon Bac en poche, je suis parti vivre un an dans une famille d’accueil aux Etats-Unis. Après mon Master en sciences politiques international, j’ai suivi un MBA en RH à l’INSEEC à Paris et à Melbourne en Australie. J’ai aussi passé six mois en Erasmus à Salamanque en Espagne. L’international est une nécessité. Aujourd’hui, je travaille en Suisse dans une entreprise internationale où se côtoient plus de 100 nationalités. »

Contact : swissinternship@pmi.com

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter