En 2016, la FNEGE a mené une étude académique afin de mesurer l’impact des chercheurs en gestion sur le monde de l’entreprise en France. Les 1 600 managers français interrogés ont notamment été invités à citer les penseurs/auteurs/chercheurs vivants les plus influents au monde dans le champ du management. Isaac Getz, enseignant-chercheur à ESCP Europe, est l’un des 12 Français cités et apparait au 4e rang mondial dans ce top 50.  – Par Ariane Despierres-Féry

 

 

La star de ce classement c’est l’entreprise libérée, ce n’est pas moi !

Ce beau résultat signe la reconnaissance des travaux de conceptualisation de l’Entreprise Libérée menés par le professeur Getz. Plutôt que sa réussite personnelle, il y voit « la marque d’un sujet majeur. Je suis heureux de savoir que la libération d’entreprises est devenue un mouvement incontournable dans les sociétés, mais aussi dans les administrations françaises. Mon souhait en tant qu’enseignant-chercheur est d’avoir un impact sur les pratiques des organisations, de voir qu’une construction intellectuelle peut changer la vie de milliers de salariés. Recevoir la reconnaissance des prix, cela fait plaisir à mon fils, quelques amis et mon éditeur » plaisante celui qui a également reçu le prix du meilleur article académique en France en 2010 pour Liberating Leadership (California Management Review) et du meilleur ouvrage par la DCF en 2013 pour Liberté & Cie (Fayard).

Modeste, le professeur se dit néanmoins très heureux pour son école ESCP Europe de voir son nom côtoyer ceux de sommités académiques telles Henry Mintzberg, Jean Tirole ou Michael Porter.