ORPEA-CLINEA fait du bien-être et de la qualité des soins pour les personnes en perte d’autonomie, physique ou psychique, sa vocation. Avec un crédo : le respect de leur confort, de leur dignité, de leur individualité et de leur maintien de l’autonomie. Des valeurs partagées Emmanuel Masson (ISG 93), directeur général de CLINEA. – Par Violaine Cherrier

 

 

La santé n’est pas un secteur comme les autres. Comment pilotez-vous votre activité ?

 

Notre particularité est que nos cadres dirigeants sont majoritairement issus du terrain. Nous connaissons donc tous les métiers inhérents à notre activité, leurs exigences, et nous essayons de rester le plus proche possible de nos collaborateurs. Je ne prends aucune décision sans occulter cette réalité terrain. Il faut savoir se mettre à la place du patient ou du collaborateur. De plus, nous devons faire face à de fortes contraintes d’évolutions technologiques ou règlementaires. Je prends donc en compte les remarques des patients eux-mêmes pour répondre aux attentes de nos utilisateurs de demain. Mon métier consiste aussi à sentir cette vision du secteur et de la projeter dans la politique d’entreprise. Voilà le rôle d’un dirigeant, celui de fixer le cap.

Capture d’écran 2016-10-10 à 09.46.23

La dimension humaine est donc très présente dans votre management ?

Nous la transmettons en effet nous-mêmes sur le terrain car il n’y a que là que l’on voit les choses, que l’on les comprend et que l’on peut les expliquer. Nous organisons ainsi des séminaires chaque année pour discuter avec les cadres et baliser au maximum le management quotidien des directeurs. Un élément nécessaire pour rappeler les valeurs très prégnantes dans notre groupe. L’humain est la première d’entre elles : nous prenons en charge des patients de manière personnalisée. Le respect à la fois de ces résidents mais aussi des collaborateurs leur permet alors d’avoir une réelle bienveillance vis-à-vis des patients qu’ils ont en charge. L’éthique est également très forte : il n’y a pas de respect sans valeurs. Nous avons ainsi mis en place un comité d’éthique international pour que chacun puisse être épaulé. La formation, enfin, est un axe très fort de nos valeurs. Nous avons par exemple créé la seule école privée d’aides-soignantes en France.

Rejoindre un groupe international leader, y exercer un métier passionnant, proche de l’humain à travers une prise rapide de responsabilités

 

Et qu’en est-il des perspectives d’évolution de vos collaborateurs ?

L’évolution interne est très importante. Notre responsable groupe Travaux et Maintenance par exemple était homme d’entretien chez nous il y a 25 ans. Il gère aujourd’hui 700 établissements. Il est facile d’évoluer au sein du groupe lui-même. Notre directeur de la filiale italienne – un Français de moins de 40 ans – a débuté comme soignant et a ensuite évolué vers des postes de directeur de clinique et de directeur régional de maison de retraite. Il gère aujourd’hui une dizaine d’établissements en Italie, et ce en 8 ans à peine. Il y a de vrais parcours pour un jeune diplômé qui souhaite s’intégrer et s’épanouir. Nos directeurs montent rapidement en compétences et sont en mesure d’évaluer leurs responsabilités dans un environnement humain. Nous recrutons en permanence entre 5 et 8 000 collaborateurs par an. Nous sommes en perpétuelle évolution avec des nouveaux métiers : fonctions marketing, contrôle de gestion notamment à l’international…

Capture d’écran 2016-10-10 à 09.46.30

Conseils aux jeunes diplômés

Tout d’abord, soyez passionné par le monde de la santé car on n’y rentre pas par hasard. Ensuite, il faut avoir l’humilité de désapprendre pour apprendre car le secteur intègre un grand nombre de règles que l’on n’apprend pas à l’école. Enfin, il faut accepter de rentrer dans un groupe. C’est un état d’esprit très formateur. Le métier est passionnant car aucune journée ne se ressemble. Notre crédo : individualiser le soin, ce qui nous octroie autant de challenges que de patients. De même, le métier est en constant développement, qu’il soit règlementaire, technologique, administratif. Nous devons donc nous montrer en permanence ouverts aux changements et curieux. Nous sommes sans arrêt en mouvement. Dernier conseil : complétez votre formation par des stages très ciblés pour donner du sens à votre CV, et un master ou une année complémentaire pour vous spécialiser.

 

Chiffres clés
• Groupe ORPEA •
Présence dans 10 pays
Chiffre d’affaires : près de 3 Mds €
Effectif : près de 40 000 collaborateurs
730 établissements
• CLINEA •
Chiffre d’affaires : 800 M €
Effectif : près de 15 000 collaborateurs
150 cliniques

 

Contact :  e.masson@orpea.net