Vaincre la fracture numérique, telle est la mission que se sont fixés trois étudiants de CESI, campus d’Arras. Alexandre Lecomte, 20 ans, est l’un d’entre eux. A travers le projet ITeach, l’élève-ingénieur s’accomplit. Portrait du cofondateur d’une pépite tech.

 

Génération 2.0

Sa passion pour l’informatique, une évidence. « Je suis curieux par nature et j’ai très vite voulu comprendre par moi-même comment fonctionne un ordinateur », explique celui qui ne voulait pas être un utilisateur passif. Aujourd’hui étudiant à l’école d’ingénieurs CESI, il est bien décidé à travailler dans l’ingénierie systèmes et réseaux pour « créer des interconnexions entre utilisateurs d’une même entreprise et garantir la communication ». Créer des interconnexions, c’est déjà ce qu’il fait avec Rémy et Maxime, ses acolytes de CESI, avec leur projet ITeach. Leur leitmotiv ? Le numérique accessible à tous !

Tech For Good

Lancé en 2018, ITeach c’est « du matériel informatique qui ne sert plus mais qui reste utilisable, récupéré auprès des entreprises et recyclé ». Une deuxième vie pour les technologies et un bon plan pour les entreprises qui n’ont pas à payer pour s’en débarrasser. Win-win. Une fois revalorisés, système d’exploitation retravaillé et nouveaux logiciels installés, les ordinateurs sont proposés gratuitement aux écoles de la région. « Certaines n’ont pas les outils adaptés pour initier les élèves aux bases de l’informatique », regrette Alexandre.

Et l’équipe ITeach ne s’arrête pas là ! De la découverte du matériel informatique à l’initiation au traitement de texte, en passant par la programmation, les membres du projet donnent des cours de 2 à 3h par mois. Une belle façon de transmettre les compétences acquises à CESI.

Transmettre le virus de l’informatique

D’ailleurs, « l’école nous soutient à fond ! » 50 à 100 PC sont stockés entre les murs de CESI et 14 bénévoles, tous étudiants, leur filent un coup de main. Ensemble, ils ont déjà formé plus de 100 élèves. « Nous aimerions beaucoup susciter des vocations, notamment auprès des jeunes filles, assez peu nombreuses dans les écoles d’ingénieurs. Les enfants ont beaucoup moins de préjugés que ceux que l’on intègre en grandissant », constate Alexandre.

Le projet devenu association s’est aussi donné pour mission de sensibiliser les jeunes à la sécurité et aux dangers du web. « Alors que certains enfants n’y ont même pas accès, d’autres naissent avec un smartphone ou une tablette dans les mains mais ne savent pas les utiliser à bon escient. » ITeach, des formations pour plus d’utilisateurs avertis aussi.

Prochaine étape : le Cameroun. Juillet 2019, les membres d’ITeach partiront sur le continent africain pour ramener des ordinateurs et former au développement web des enfants et de jeunes adultes. Un vrai développement des activités à venir. Une exportation à l’international, un local entièrement dédié dans la ville pour stocker plus d’ordinateurs et accueillir plus de public. « Pourquoi pas des personnes âgées aussi », lance Alexandre qui veut en faire profiter tout le monde.

Soutenez-les pour le Cameroun ! N’hésitez pas à soutenir l’équipe ITeach pour qu’ils puissent intervenir au Cameroun en participant à leur cagnotte Leetchi ou en les contactant par mail : iteach@outlook.fr