Ce qui fait rouler NewTL, filiale d’Alstom ? L’innovation ! Après avoir créé le tramway Translohr, une solution de mobilité unique en son genre, l’entreprise, se tourne vers le bus 100 % électrique avec son autre filiale Alstom Aptis. David Journet (EM Strasbourg), DG de NewTL et Président d’Alstom Aptis, dévoile les coulisses du futur de la mobilité urbaine.

 

NewTL en quelques mots ?

Depuis peu, notre activité regroupe deux PME : NewTL et Alstom Aptis. Elles œuvrent chacune dans le secteur de la mobilité en se spécialisant sur les véhicules roulant sur pneu. Même si elles se positionnent sur la même activité, elles travaillent sur des produits différents.

Lesquels ?

NewTL est à l’origine de Translohr, un tramway sur pneu unique, utilisé à Paris [sur les lignes T5 et T6, NDLR] et à Clermont-Ferrand, mais aussi en Chine, en Colombie et en Italie. Alstom Aptis s’est positionnée sur une nouvelle solution de mobilité, 100 % électrique.

Translohr, un tramway unique en son genre ?

Le fait qu’il soit sur pneu, tout en étant guidé par un monorail, lui permet d’emprunter des pentes importantes où d’autres tramways ne pourraient pas passer. Grâce à sa taille modeste, il peut se déplacer plus facilement en ville et nécessite des infrastructures et des entrepôts deux fois plus petits.

Et vous travaillez sur une nouvelle solution de mobilité ?

Avec Alstom Aptis, notre ambition est de remplacer le bus diesel de 12m qui sillonne les villes. Notre produit est 100 % électrique. Avec une autonomie de 250km, il peut facilement affronter une journée au cœur du réseau de transport d’une ville.

Un bus au design innovant ?

Nous l’avons conçu comme un tramway : le plancher est bas pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, il y a 3 larges portes pour la montée et la descente, des prises USB sont placées à côté de chaque siège pour pouvoir recharger son smartphone. Nous avons également installé les batteries et les différents composants techniques en toiture. Ainsi, contrairement aux bus traditionnels, cela nous permet de placer des fenêtres sur les côtés et offrir une vision à 360° aux usagers. Enfin, le système de stationnement est facilité par 2 essieux directionnels, permettant des manœuvres plus aisées pour accéder aux arrêts.

 

Où en êtes-vous dans son développement ?

Nous sommes en train d’expérimenter ce bus en Italie après l’avoir testé en France, en Espagne et en Allemagne. Nous préparons également notre première commande pour la ville de Strasbourg. Nous travaillons sur le développement de la gamme Aptis (autres systèmes de recharge….)

Le plus de NTL ?

Le fait d’être une PME au sein d’un grand groupe nous confère tous les avantages des petites structures avec les moyens d’une grande entreprise. Cela offre également aux jeunes diplômés des possibilités d’évolution en France comme à l’international dans les autres branches. Enfin, nous sommes situés vers Strasbourg, une ville au cadre de vie exceptionnel, à seulement 1h40 de Paris.

Les 3 qualités du jeune dip’ taillé pour NTL ?

Nous avons d’importants besoins sur les métiers techniques comme la mécanique, l’électronique ou l’informatique, mais également aux achats, à l’industrialisation ou à la supply chain. Au-delà des compétences techniques, nous cherchons des jeunes ouverts d’esprit, agiles et férus de challenges et d’innovation.

Qu’est-ce qui a marqué votre expérience à EM Strasbourg ? Ce que je retiens c’est la puissance du réseau d’EM Strasbourg. Mais j’ai aussi particulièrement apprécié la présence d’industriels dans les cours techniques. Un vrai plus !

Chiffres clés : Deux filiales : NewTL et Alstom Aptis / NewTL : 100 collaborateurs, CA 2018 de 20M€ / Alstom Aptis : 100 collaborateurs, CA prévisionnel pour 2019 de 50M€

 Contacts : valerie.metz@translohr.com / agnes.weber@translohr.com

 

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.

Carrefour : grand consommateur de jeunes talents

La grande distribution fait sa grande mutation ! Tel est le défi d’Amélie Oudea-Castera, Head of e-commerce, data & digital de Carrefour.

Le management de la culture, ça se cultive !

Alors que la crise du Covid-19 a mis un coup d’arrêt brutal à la vie culturelle mondiale, l’industrie française de la culture et de l’évènementiel a plus que jamais besoin de managers ultra spécialisés pour revenir en force. Mais comment les diplômés des business schools peuvent-ils truster les pages Culture ?

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

Applications responsables : des éco-gestes à portée de main

Gratuites et disponibles sur IPhone et Android, téléchargez ces applications mobiles 100 % green et faites un pas vers un style de vie plus écolo.