Modèle, rédaction, traduction… La startup fondée par Pauline Lahary accompagne les candidats dans la réalisation de leur CV. MyCVfactory dans les grandes écoles : 7 bonnes raisons de faire appel à ce service pour coacher les étudiants dans leurs recherches de stage ou d’emploi.

 

#1 Un gain de temps pour les écoles

MyCVfactory propose ses services aux grandes écoles et universités en fonction des besoins de chaque établissement. Delphine Conqueret, Responsable du Career Center de KEDGE Business School, explique avoir fait appel à l’entreprise « afin d’externaliser et accélérer la correction des CV pour nos étudiants et permettre à nos coachs professionnels de se concentrer sur d’autres sujets. » Frédérique Buil, Responsable du Career Center de l’école d’ingénieurs de Sup’Biotech, confirme que la tâche est parfois chronophage. « Les promos grandissent d’année en année et nous tenons à offrir un service de qualité pour tous. MyCVfactory est un gain de temps en interne. »

#2 Une simplicité d’utilisation pour les étudiants

Ce dispositif est GRATUIT pour les étudiants et très simple d’utilisation. Rien de bien sorcier ! Par le biais du pôle carrières de leur école, ils peuvent déposer leur CV afin d’avoir un feedback et accéder directement au « bar à CV ». Cette interface en ligne est une mine d’or remplie de modèles de CV que chacun peut adapter à son profil.

#3 Des modèles de CV approuvés

Pas encore commencé la mise en forme ? Besoin d’inspiration ? Ou envie de repartir de zéro ? Le bar à CV est ouvert. « Nous avons mis à disposition 15 modèles, travaillés avec les équipes de MyCVfactory et inspirés de ceux d’anciens élèves-ingénieurs de Sup’Biotech. Les étudiants peuvent piocher dedans pour avoir un point de départ », explique Frédérique Buil. Des modèles modernes, colorés, dynamiques, qui mettent bien en valeur le contenu. « Ils sont faciles à retravailler, astucieux et bien pensés. Ils permettent de bien compartimenter les expériences, de gagner de la place et de remplir les critères d’un CV qui donnera envie aux recruteurs de lire jusqu’au bout », ajoute-t-elle.

MyCVfactory dans les grandes écoles

#4 La créativité libérée

Et pour ceux qui craignent un copier-coller de CV, la réponse est claire : impossible ! « J’ai été agréablement surprise par la créativité de cette génération. Même si plusieurs étudiants partaient du même modèle, les résultats étaient très différents. Plusieurs raisons : les contenus varient, chacun veut apporter sa touche personnelle, certains sont plus textuels et d’autres très visuels… » Pour un CV qui leur ressemble. C’était un point important pour la créatrice de MyCVfactory. « C’est dans la philosophie de notre métier de laisser libre cours au design. C’est la valeur ajoutée du candidat », est convaincue Pauline Lahary.

MyCVfactory dans les grandes écoles

#5 Un accompagnement sur-mesure

Au-delà du design, MyCVfactory apporte un précieux service de correction de CV à tous les étudiants qui souhaitent améliorer le leur. « Etudiants français ou internationaux », précise Delphine Conqueret puisque la traduction de CV et les corrections en anglais sont possibles. Cette flexibilité plait aux étudiants. L’accompagnement est également global. MyCVfatory donne ses tips pour trouver un stage ou un emploi, en France et à l’étranger, réussir sa lettre de motivation, postuler intelligemment sur les plateformes de recrutement… Des fiches conseils selon les besoins de chacun.

MyCVfactory dans les grandes écoles

>>> A lire : les conseils de MyCVfactory pour convaincre les recruteurs lors d’un salon de l’emploi virtuel

#6 La rapidité des corrections

D’après l’enquête de KEDGE Business School auprès de ses étudiants, 97 % sont satisfaits du service et saluent notamment sa réactivité. La correction du CV est effectivement réalisée sous 48 à 72 heures. « Sur les 6 derniers mois, 600 corrections de CV ont été réalisées  » fait savoir Delphine Conqueret. « Et pourtant, ce n’est pas la seule école avec laquelle MyCVfactory travaille ! », s’étonne-t-elle.

#7 La pertinence des retours

Ce sont toutefois des personnes qui se cachent derrière les corrections apportées par MyCVfactory et non des machines comme on pourrait le croire. « En tout cas, pas pour l’instant », tease la fondatrice, Pauline Lahary. « Et même si un jour, nous faisons appel à l’IA pour traiter les CV, il y aura toujours des équipes derrière pour veiller à la pertinence et l’efficacité des feedbacks. » Pour un CV qui sera lu jusqu’au bout, MyCVfactory vaut le coup !

Une étudiante valide MyCVfactory

Alice de Missolz, étudiante en deuxième année à Sup’Biotech, a particulièrement apprécié l’expérience. « Je cherchais un stage pour cet été et je souhaitais perfectionner mon CV. Après l’avoir déposé sur la plateforme, j’ai reçu un retour très rapide qui détaillait point par point ce que je pouvais améliorer. Comme le temps des verbes, la mise en valeur des hobbies, l’attractivité du design… C’est agréable d’avoir un suivi personnalisé, propre à notre profil. C’est une bonne base et ça marche. La preuve : j’ai trouvé un stage depuis ! »