MINES ParisTech

 

Romain Soubeyran, directeur de Mines ParisTech depuis février 2012

Romain Soubeyran, directeur de Mines ParisTech depuis février 2012

Un avenir ouvert
Depuis le 1er mars, Mines ParisTech est rattachée au nouvel Institut Mines-Télécom qui va favoriser les synergies entre les 10 écoles des mines et des télécom. A l’international, Mines ParisTech participe avec trois autres écoles, sous l’égide de ParisTech, à la nouvelle école d’ingénieurs « à la française » montée avec l’Université Jiao Tong à Shanghai, qui ouvre ses portes en septembre. Ce beau projet illustre notre vision d’un enseignement de plus en plus international et collaboratif.
Et de nouvelles perspectives
Suite à la décision de ne pas participer à l’Idex de Saclay, notre conseil d’administration a décidé en avril que l’École se porte candidate pour rejoindre l’Idex PSL (Paris Sciences et Lettres). En cas d’accord, Mines ParisTech pourrait ainsi renforcer le pôle ingénierie de PSL et développer « l’effet campus » du Quartier Latin en amplifiant ses collaborations scientifiques et académiques déjà existantes avec les membres de PSL.
A. D-F
Contact : www.mines-paristech.fr

 

Des initiatives incohérentes
Beaucoup d’initiatives ont été lancées ces dernières années par les pouvoirs publics, dont l’Etat, qui ne sont pas toujours cohérentes pour les établissements incités à s’y engager, ce qui crée énormément de charges, de dispersion, et d’agitation afin de relever les défis proposés. Cette confusion me paraît peu rationnelle et assez inefficace, car répondre à toutes ces sollicitations ne permet pas de réfléchir suffisamment à la stratégie de l’école et de se consacrer pleinement aux missions d’enseignement et de recherche de l’établissement.
Les options clés
Je suis persuadé que nos différentes écoles ne peuvent pas rester isolées telles qu’elles l’étaient il y 20 ans pour différentes raisons. Elles doivent nouer des alliances autour d’une vision commune et d’enjeux partagés, notamment avec des universités, ce qui manque certainement à ParisTech. Il faut également optimiser l’argent public qui devient rare : l’investir dans des bâtiments n’est peut-être pas la meilleure chose à faire dans ce contexte.
PS
Contact : www.mines-paris.org