L’INSTITUT MINES-TÉLÉCOM FORME LES INGÉNIEURS ET MANAGERS DU XXIE SIÈCLE. IL CONSTITUE UN ACTEUR MAJEUR DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION TOURNÉES VERS LE MONDE. DANS CE CADRE, LES ÉCOLES QUI LA COMPOSENT, BÉNÉFICIENT DE NOMBREUX ATOUTS.

© Fotolia

© Fotolia

« Par le rassemblement de ses écoles, l’Institut Mines-Télécom incarne les tendances nouvelles en termes de digitalisation et de technologies. »
PHILIPPE JAMET, DIRECTEUR DE L’INSTITUT MINES-TÉLÉCOM
De quelle manière l’Institut Mines-Télécom joue-t-il un rôle central dans la stratégie française de développement des entreprises orientées vers les technologies de l’informatique et des télécommunications ?
Le numérique infuse désormais toutes les fonctions de l’entreprise. Le croisement entre les sciences du numérique et les technologies de l’ingénieur est au centre de la stratégie portée par l’Institut et ses écoles, en matière de formation, de recherche pluridisciplinaire et d’appui aux entreprises. La digitalisation de l’économie appelle la mise en oeuvre de programmes transversaux qui sont autant de projets phares mis en oeuvre par l’Institut Mines-Télécom.
Quelles sont les synergies les plus intéressantes pour les composantes de l’Institut Mines-Télécom ?
Tout d’abord, les écoles se retrouvent sur les thématiques de l’industrie du futur où les questions du numérique représentent un enjeu commun. Le deuxième sujet relève des problématiques de santé et d’autonomie qui reposent sur les technologies et le numérique. Enfin, le domaine très transverse de l’énergie intègre des thématiques d’excellence des écoles des Mines et des Télécom, notamment en matière de production, de réseaux de transport ou de bâtiments intelligents.
Quelle est votre stratégie à l’international dans le cadrede l’Institut Mines-Télécom ?
Nous recrutons collectivement des étudiants internationaux dans une dizaine de pays cible (notamment Inde, Colombie, Mexique, Indonésie, Brésil, etc.) pris en charge par deux écoles du groupe. Les écoles de l’Institut recrutent également par le biais d’autres réseaux comme ParisTech par exemple. De manière plus prospective, nous réfléchissons à des participations dans de grands laboratoires internationaux sur les thématiques transversales portées par l’Institut, en essayant de construire des partenariats globaux, incluant formation et recherche, avec nos homologues.
Comment êtes-vous perçus dans le paysage industriel ?
Nous sommes perçus comme un partenaire majeur et à forte identité industrielle par les entreprises. Quelques indicateurs en attestent : nous représentons 25 % du volume de recherche contractuelle généré par les écoles d’ingénieurs françaises (100 millions d’euros de ressources annuelles), nous diplômons 25 % des docteurs formés par ces mêmes écoles, dont la plupart sont recrutés par les entreprises. Nous accueillons en outre 15 % des ingénieurs formés en France par la voie de l’apprentissage. Notre empreinte sur le tissu économique est donc très supérieure à notre part nationale  (8 %). Notre soutien au développement des territoires se traduit par exemple par des plateformes et des incubateurs dont toutes nos écoles sont dotées. Nous participons à des opérations spécifiques et uniques sur les territoires comme la création du Campus Industriel de Saint-Etienne, par exemple.

 

STRUCTURE ET DIPLOMATION
ULRICH FINGER, DIRECTEUR D’EURECOM
Quels atouts retire EURECOM de sa structure originale de GIE qui comprend comme associés des grandes écoles et des entreprises mondialement reconnues ?
Elle offre une grande flexibilité dans notre gestion et une capacité à réagir rapidement en fonction des adaptations nécessaires en termes de qualité et d’innovation. Elle nous permet d’avoir dans nos instances de décision des représentants d’institutions privées et publiques, français et internationaux.
Que vous apporte d’essentiel votre proximité avec l’IMT ?
Elle nous apporte la capacité à délivrer des diplômes de master aux deux noms de l’IMT et EURECOM ainsi que la possibilité de recruter des étudiants dans l’ensemble des écoles du groupe. Membre fondateur de notre GIE, l’Institut soutient notre développement.

 

L’INTERNATIONAL ET L’ENVIRONNEMENT
ALAIN SCHMITT, DIRECTEUR DE MINES ALBI
Quelle est votre domaine d’expertise qui bénéficie le plus de votre appartenance l’IMT ?
La transition énergétique est un thème transversal majeur de l’IMT. Mines-Albi, au travers de son centre de recherche Rapsodee se reconnaît parfaitement dans cette affirmation. Rapsodee est une UMR (CNRS) qui partage aussi des programmes avec CEA Tech.
L’appartenance à Mines-Télécom peut-elle favoriser la création de doubles diplômes internationaux ?
Notre ambition est de faire de Mines-Albi un véritable campus international, accueillant 25 % d’étudiants étrangers. Notre offre de masters DNM internationaux couvrira, dès 2016, la totalité de nos domaines de formation, labellisée Mines Albi/IMT.

 

DES OPTIONS ET UNE FUSION
DANIEL BOULNOIS, DIRECTEUR DE MINES DOUAI
Qu’apporte à vos élèves le fait de pouvoir effectuer au choix leur troisième année dans l’une des écoles de l’IMT ?
Mines Douai joue le jeu des réseaux en proposant 23 double diplômes avec des universités partenaires à l’étranger et de nombreuses possibilités d’écoles partenaires françaises pour compléter sa formation en 3A. Avec l’lMT, 70 options différentes sont accessibles aux étudiants de Mines Douai en 3A.
Votre fusion avec Télécom Lille est-elle mise en oeuvre dans le cadre de l’IMT ?
Si l’origine de la démarche est une initiative des directeurs des deux écoles concernées, le rapprochement des deux marques « MINES » et « TELECOM » fait sens dans le cadre de l’IMT. L’objectif de ce projet est d’aboutir à la création d’une nouvelle école porteuse d’une identité commune.

 

L’APPARTENANCE ET L’ÉLARGISSEMENT
BRUNO GOUBET, DIRECTEUR DE MINES ALÈS
L’attractivité de votre école est-elle renforcée par son appartenance à l’IMT ?
L’appartenance à un groupe national d’ampleur partageant des valeurs et des objectifs communs est pour l’Ecole des mines d’Alès une opportunité de compenser son positionnement géographique hors d’une ville universitaire et dans un environnement moins industriel que celui de ses écoles soeur.
Les enseignants chercheurs entretiennent-ils des relations privilégiées avec ceux des autres écoles de l’IMT ?
Le Carnot M.I.N.E.S regroupe toutes les activités de recherche partenariale des Ecoles des mines. Nous avons développé avec l’IMT et l’Université de Montpellier un bouquet de formations sur les TIC et la santé.

 

CONCRET ET DYNAMIQUE
MICHEL JAUZEIN, DIRECTEUR DE MINES NANCY
Quels aspects concrets recouvrent le fait d’être un partenaire stratégique de l’IMT ?
Partenaire stratégique de l’IMT, Mines Nancy couvre les mêmes missions que les autres écoles de l’Institut : recrutement d’excellence ; parcours de formation «Ingénieur Civil des Mines» ; association de diplômés fédérée dans «InterMines» ; partenariats internationaux mutualisés ; actions pédagogique partagés.
De quelle synergie bénéficiez-vous ?
Grâce au dynamisme et à l’anticipation de l’IMT, Mines Nancy est le coeur avant-gardiste d’un pôle national de formation d’ingénieurs de haut niveau, selon les attentes industrielles et économiques du pays, et en particulier pour la gestion des transitions numérique, énergétique, environnementale et socio- économique de notre société.

 

ADAPTATION ET ALUMNI
ANNE BEAUVAL, DIRECTRICE DE MINES NANTES
L’adaptation des formations aux besoins des entreprises bénéficie- t-elle des synergies liées à l’existence de l’Institut ?
L’IMT apporte des synergies, par exemple en élargissant le panel des entreprises et des alumni sollicités à cette occasion. L’intérêt des entreprises rencontrées a été particulièrement net, par exemple pour former des ingénieurs dans les domaines STIC et Energie, ou Télécom et Logiciel, etc.
Qu’apporte à vos élèves le fait de rejoindre la communauté de diplômés de l’IMT ?
Nos élèves rejoignent une communauté de diplômés qui est en premier lieu celle de leur école. La dynamique de l’IMT est un facteur positif pour eux. La construction de la communauté de diplômés de l’IMT est un processus qui prend du temps, et se met progressivement en place.

 

COMMANDE PUBLIQUE ET E-LEARNNIG
PASCAL RAY, DIRECTEUR DE MINES SAINT-ETIENNE
Que va apporter à votre école la pleine intégration des écoles des Mines à l’Institut à l’horizon 2017 ?
L’Ecole pourra mieux répondre à la commande publique sur des grands champs technologiques et sociétaux par des programmes transversaux. Elle bénéficiera de la notoriété des marques et du modèle Grande Ecole de l’Industrie et du Numérique.
Les cours en e-learning sont-ils plus facilement mis en oeuvre dans le cadre de l’IMT ?
En matière d’e-learning, l’Ecole des mines de Saint-Etienne s’inscrit dans une démarche volontariste de mutualisation avec les autres écoles de l’Institut Mines-Télécom : plusieurs MOOCS sont en cours (transition énergétique ; statistiques).

 

SYNERGIE ET PÉDAGOGIE
ROMAIN SOUBEYRAN, DIRECTEUR DE MINES PARISTECH
Quel est l’intérêt du rattachement de Mines ParisTech à l’IMT ?
Le rattachement de Mines ParisTech à l’Institut Mines- Télécom présente trois intérêts principaux : un maillage géographique ; un accès aux TPE et aux PME dans le cadre d’ARMINES et de L’Institut Carnot M.I.N.E.S. ; la promotion du modèle et des filières d’ingénieurs.
Existe-t-il une synergie pédagogique au niveau des formations dans le cadre de l’IMT ?
Les élèves de toutes les écoles d’ingénieur de l’IMT ont la possibilité de présenter leur candidature pour effectuer une troisième année complète à Mines ParisTech dans l’option qu’ils auront choisie. Toutefois, ils valideront leur formation dans leur école d’origine. Si un certain nombre de « MOOCs » sont en préparation, nous avons déjà créé le MOOC « Roches et minéraux ».

 

RECHERCHE ET INSERTION
PAUL FRIEDEL, DIRECTEUR DE TÉLÉCOM BRETAGNE
Comment organisez-vous votre recherche dans le cadre l’IMT?
Nous comptons seize équipes de recherche qui contribuent aux activités de recherche des Unités mixtes (CNRS ou Inserm) dont l’école est tutelle. Ils bénéficient de l’appui des réseaux thématiques de l’Institut, de la Fondation Télécom et du label Carnot Télécom & Société numérique pour le montage des projets.
Quels avantages vos étudiants retirent-ils en termes d’insertion professionnelle du fait de votre appartenance à l’IMT ?
La diversité des parcours de dernière année offerts dans l’ensemble des écoles de l’IMT permet aux étudiants de trouver un cursus en phase avec leur projet professionnel. Les rapprochements d’associations d’anciens élèves sont une opportunité pour accéder à un réseau professionnel élargi.

 

DIMENSION ET DOUBLE-DIPLÔME
DENIS GUIBARD, DIRECTEUR DE TÉLÉCOM ECOLE DE MANAGEMENT
Que vous apporte comme avantage le fait d’être la seule école de management au sein de l’IMT?
Pour Télécom Ecole de Management, être la business school de l’IMT présente de nombreux avantages : campus commun avec Télécom SudParis ; réseaux d’anciens de l’IMT ; actions mutualisées, doubles diplômes et chaires de recherche partenariale.
Combien d’élèves de l’Institut Mines-Télécom suivent-ils des cours dans votre école ?
Les Doubles Diplômes proposés par Télécom Ecole de Management permettent aux étudiants de l’Institut Mines-Télécom d’obtenir deux diplômes de deux écoles en suivant un cursus en 4 ans (83 élèves en 2015).

 

SYNERGIES ET PERFECTIONNEMENT
YVES POILANE, DIRECTEUR DE TÉLÉCOM PARISTECH
Quel atout majeur vous apporte le fait d’être membre de l’IMT ?
Notre appartenance à l’Institut est l’expression répétée de notre mission centrale d’appui au développement économique du pays. La volonté de l’Etat de nous fédérer vise à nous permettre de tirer le parti maximum des synergies en jouant des complémentarités ou en dégageant des économies d’échelle par mutualisation.
Dans quelle mesure votre futur déménagement sur le site de Paris Saclay va-t-elle augmenter votre capacité de recherche ?
Paris Saclay va concentrer formation supérieure, recherche publique et privée, et entreprises de toutes tailles et tous métiers. Cet écosystème nous tirera vers le haut au plan de la recherche, mais aussi parce ce que Paris Saclay jouera un rôle d’attracteur pour d’excellents enseignants chercheurs et doctorants.

 

GRANDE ÉCOLE ET UNIVERSITÉ
NARENDRA JUSSIEN, DIRECTEUR DE TÉLÉCOM LILLE
Grande école fondée par l’IMT et l’Université Lille 1, bénéficiez-vous d’atouts spécifiques en termes de recherche ?
Forte de sa double tutelle, Télécom Lille dispose naturellement d’un ancrage à la fois local (métropole lilloise) et national grâce en particulier aux réseaux thématiques de recherche de l’Institut Mines-Télécom. Cela nous permet de bénéficier de la visibilité et de la force de frappe des deux réseaux.
Dans quelle mesure votre organisation cumule-t-elle les avantages des grandes écoles et des universités ?
D’une grande école, Télécom Lille possède la proximité avec le milieu économique et l’encadrement de proximité des étudiants. D’une université (Lille), Télécom Lille possède des réseaux de partenariats internationaux, tout en bénéficiant de l’éventail complet des disciplines et des formations qu’offre une grande université.

 

EXCELLENCE ET AMBITION
CHRISTOPHE DIGNE, DIRECTEUR DE TÉLÉCOM SUDPARIS
Quel est le poids de votre appartenance à l’IMT dans l’image d’excellence que vous avez aux yeux des industriels ?
Les entreprises, associées à la gouvernance et aux activités de l’Institut et des écoles, nous permettent de répondre à leurs besoins. Elles apprécient la qualité des formations et les profils de nos diplômés. Nous menons des projets de recherche en partenariat.
Votre futur déménagement sur le site de Paris- Saclay en 2019 en même temps que Télécom ParisTech est-il un atout supplémentaire?
L’installation d’activités dans le même bâtiment que Télécom ParisTech facilitera leur développement et nos interactions. Cette présence au coeur de Paris-Saclay nous permettra de partager des nouvelles générations d’équipements et de mener des programmes de formation et de recherche.

 

Patrick Simon