Réunis pour 3 jours à Marrakech, les représentants des établissements d’enseignement supérieur et de recherche membres de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), tiennent leur 17e assemblée générale. Du 10 au 12 mai 2017, ils définiront ensemble les grandes orientations stratégiques pour les années à venir. Leur ambition : construire ensemble le nouvel espace universitaire francophone.

« Nous souhaitons placer l’AUF au cœur d’une stratégie à l’écoute de ses établissements membres et de leur environnement, dans le cadre de priorités mondiales où le rôle de l’enseignement supérieur et de la recherche est clairement affirmé. L’AUF entend ainsi rester fidèle à ses ambitions initiales de solidarité active entre établissements d’enseignement supérieur et de recherche en s’adaptant au nouveau contexte international et à ses enjeux » a déclaré Jean-Paul de Gaudemar, Recteur de l’AUF.

Une nouvelle stratégie pour l’espace universitaire francophone

Les membres de l’AUF, ont adopté, ce mercredi 10 mai, la nouvelle stratégie proposée par l’Agence. Conçue dans la perspective d’un Nouvel Espace Universitaire Francophone (NEUF), elle a pour objectif d’aider ses membres à répondre aux trois grands défis qu’ils rencontrent :

  • les défis internes aux établissements dans le domaine de la qualité de la formation, de la recherche et de leur gouvernance;
  • les défis liés à l’insertion professionnelle et l’employabilité: nouer le dialogue avec les milieux économiques, adapter l’offre de formation professionnelle et développer l’entrepreneuriat ;
  • les défis institutionnels pour renforcer le rôle des universités comme opérateurs du développement, à la fois économique, culturel, linguistique, interculturel et environnemental.

 

Cette stratégie s’appuie sur les principaux leviers d’action de l’AUF : son organisation centrale et régionale, ses outils et espaces numériques, son réseau de membres, réservoir d’expertise de haut niveau et source d’innovation, ses partenariats avec les acteurs universitaires, politiques et socio-économiques et enfin le français, langue commune et levier de développement pour les établissements membres.

Les modalités de mise en œuvre de cette stratégie seront approfondies par les membres de l’AUF lors d’une journée scientifique organisée  jeudi 11 mai autour de 4 tables rondes  :

– les universités face au défi de la qualité,

– l’insertion professionnelle,

– le développement global,

– la présentation de 3 projets de l’AUF : IDNEUF, l’Index de citations scientifiques francophones et l’Atlas de l’expertise universitaire francophone.

Cette 17e Assemblée générale est également le moment du renouvellement des instances de l’AUF, à savoir le Conseil d’Administration, le Conseil Associatif et le Président. Les nouvelles instances seront élues en clôture de l’Assemblée Générale, ce vendredi 12 mai.

Placée sous le Haut-Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette 17e édition s’est ouverte en présence de Mohamed Aboussalah, Secrétaire général du Secrétariat d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche du Royaume du Maroc, Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, Abdelfettah Lebjioui, Wali de la Région Marrakech-Safi, Abdellatif Miraoui, Président de l’AUF, Abdellatif Benabdeljalil, Président honoraire de l’AUF et Jean-Paul de Gaudemar, Recteur de l’AUF.

http://www.auf.org