« Les actuaires sont les professionnels de l’évaluation, de la modélisation et de la gestion des risques dans leurs dimensions économique, financière, assurantielle, et sociale » (Institut des Actuaires). Travaillant dans des domaines aussi variés que l’assurance, la retraite, les banques, les cabinets d’audit, les cabinets d’actuaireconseil ou les ministères gouvernementaux, les acteurs de la profession se trouvent généralement groupés dans un ou plusieurs corps professionnels. On compte aujourd’hui en France deux organes principaux :

L’Institut des Actuaires
Crée en 1890, l’Institut des actuaires compte aujourd’hui 3 000 membres. Concrètement, son rôle s’articule autour de quatre axes majeurs : Représenter la profession : l’IA a pour mission de faire valoir le rôle, la réputation et la reconnaissance de l’actuariat auprès des instances publiques et internationales, auxquelles elle apporte son avis et son expertise. Elle recense notamment dans la Table des actuaires tous les actuaires français reconnus par la profession. L’institut est notamment membre de l’Association Actuarielle Internationale. Veiller à la qualification et au professionnalisme de ses membres : toutes les formations diplomantes au métier de l’actuariat (aujourd’hui au nombre de dix) doivent être au préalable validées par l’Institut pour être reconnues. L’Institut délivre elle-même les certifications de tous les diplômés, qui doivent lui remettre un mémoire d’actuariat pour pouvoir être admis à l’Institut. L’AI propose également des formations continues pour ses membres, à travers l’organisation de conférences, de séminaires et de groupes de travail tout au long de l’année. Etre garant de l’intégrité de la profession : intervenant dans les principaux secteurs de l’économie (assurance, retraite, banque, conseil, industrie…), l’AI est naturellement impliquée dans la stabilité des systèmes sociaux et des entreprises financières. La multiplication des risques aujourd’hui a renforcé la responsabilité de l’Institut. Son code déontologique défini dans ce sens des règles de comportement et d’intégrité, dont le non-respect mène à une procédure disciplinaire.

 

L’Association Actuarielle Internationale (AAI)
Fondée en 1895, l’Association Actuarielle Internationale a pour mission de promouvoir le développement de la profession à l’international. Regroupant les associations professionnelles d’actuaires de par le monde (notamment l’Institut des Actuaires), elle établit un lien entre 58 pays et compte aujourd’hui 64 membres. Ses principaux champs d’action sont la recherche, l’éducation et le développement des associations actuarielles. L’association entretient en effet une activité de recherche dans divers domaines tels que les risques financiers, les avantages sociaux, la sécurité sociale, les pensions et les assurances maladies. Ces recherches font l’objet de colloques annuels et de publications régulières dans des revues spécialisées. Par ailleurs, l’AAI organise tous les 4 ans un congrès international, qui se tiendra à Washington en 2014. Dans le domaine de l’éducation, elle établit notamment des normes de formation applicables à l’échelle internationale, et vérifie que les programmes d’éducations existants sont conformes à ces normes. Elle encourage également l’élaboration de normes professionnelles internationales. Enfin, l’AAI aide au développement de formations et d’associations actuarielles dans les régions du monde où la profession n’est encore ou pas complètement développée. Elle réalise dans ce sens une activité d’aide et de conseil pour développer des formations adéquates à l’étranger. Elle soutient également le développement de nouvelles associations et conseille les associations existantes quant aux mesures à prendre pour satisfaire aux exigences d’adhésion de l’AAI.

 

Alizée Gau