43 PROJETS ONT ÉTÉ SOUMIS POUR LE PRIX INGÉNIEUSES’14 REMIS EN JUIN DERNIER. UN CRU QUI TÉMOIGNE DE L’ENGAGEMENT CROISSANT DES ÉCOLES D’INGÉNIEURS POUR SUSCITER LES VOCATIONS FÉMININES ET LUTTER CONTRE LES IDÉES REÇUES. POUR AUTANT LA PARTIE N’EST PAS GAGNÉE. LA CDEFI — ORGANISATRICE DU PRIX EN PARTENARIAT AVEC PASC@LINE, ELLES BOUGENT ET FEMMES INGÉNIEURS — RECENSE SEULEMENT 28,1 % D’ÉLÈVES INGÉNIEURES EN 2014.

© Sergey Nivens - Fotolia

© Sergey Nivens - Fotolia

La parité en 2075 …
La féminisation des cursus en ingénierie est une préoccupation nationale incarnée par le parrainage de l’opération par la Secrétaire d’Etat Geneviève Fioraso. Dans son introduction de la manifestation elle s’est félicitée de l’augmentation constante du nombre d’étudiantes dans les écoles d’ingénieurs mais a ajouté qu’à « ce rythme nous atteindrons la parité en 2075 ! »
La parité est à l’inverse réelle en bac S. La question est donc de savoir pourquoi les bachelières ne s’orientent pas vers les formations en ingénierie. Pour Geneviève Fioraso le principal frein est « la représentation qu’elles se font de ces études et métiers. Les technologies de pointe concernent la vie de tous les jours, donc autant les femmes que les hommes. » « La technologie est la rencontre des sciences et des besoins de l’humanité, a ajouté le président de la CDEFI Christian Lerminiaux. Ce n’est pas un domaine qui serait réservé aux seuls hommes. »
La CDEFI qui a signé la Charte égalité hommes/femmes avec le ministère est en train de la décliner dans ses écoles membres. « L’environnement est favorable et il n’y a aucune raison objective pour que les femmes ne soient pas plus présentes dans les métiers de l’ingénieur et que celles qui font ce choix s’orientent majoritairement vers la biochimie ! »

 

Montrer que c’est possible
Chacun transmet malgré lui des stéréotypes sur le genre. La première chose est donc de les identifier pour les déconstruire et en éviter la reproduction. Cela vaut autant pour ceux qui enseignent que pour les jeunes filles et l’image qu’elles se font de leur avenir pour leur donner envie d’intégrer une filière ingénieur. Ce sont les deux axes majeurs d’action des écoles. « Il faut agir auprès des collégiennes et lycéennes pour faire tomber les stéréotypes qui mènent à une orientation sexuée, a confirmé la Secrétaire d’Etat. Je crois beaucoup à la valeur de l’exemple. Rencontrer des femmes ingénieures est stimulant pour les jeunes filles et leur montre que c’est possible. »

 

Une mobilisation croissante des écoles
« L’objectif des prix ingénieuses est de donner une meilleure visibilité aux actions des écoles auprès de lycéennes pour faire la promotion de leurs filières et des métiers auxquels elles préparent » a rappelé Christian Lerminiaux. C’est pourquoi, la deuxième édition du prix a été l’objet d’une cérémonie. Pour faire savoir que des écoles agissent et inciter celles qui ne le font pas à se lancer. La CDEFI a d’ores et déjà été entendue : cette année 43 projets ont été soumis (par 46 écoles) contre 23 l’an dernier.

 

Ecoles d’ingénieurs, OÙ SONT LES FILLES ?
Les chiffres de février 2014 de la CDEFI font état de 34 945 élèves ingénieures dans ses écoles membres, soit 28,1 % des effectifs totaux, en hausse de 1,1 % par rapport à l’année précédente. Depuis 2007, la part des effectifs féminins ne cesse de progresser. Entre 2007-2008 et 2012-2013, la progression du nombre d’étudiantes s’élève à 25,2 %. Au final, la progression du pourcentage de jeunes filles sur les effectifs totaux est de 4,8 %. L’agronomie et la chimie sont les spécialités de prédilection des jeunes femmes où elles représentent plus de 50 % des effectifs. A l’inverse, elles boudent l’informatique et la mécanique-productique où elles sont moins de 15 %.

 

LES LAURÉATS 2014
Prix de l’école la plus mobilisée :
EPITA (pour son trophée Excellencia)
Prix du projet le plus original :
EFREI (pour son produit culturel « Les AILS du 94 ») (voir page 38)
Lauréat du jeu-concours Facebook :
Grenoble INP (pour la rencontre « Femmes ingénieures ») (voir page 36)
Prix de l’élève ingénieure :
Nina Essowaza Tchalla, UTBM
Prix de la femme ingénieure :
Anne-Cécile Bouscary, Sopra
Tous les projets sont consultables sur le blog
www.ingenieuses14.tumblr.com

 

A. D-F