« Les piliers de notre savoir-faire ? Les jeunes talents ! » Thierry Duclaux (CentraleSupélec 73, X 73, École des Ponts ParisTech 78), directeur général, nous ouvre les portes de l’Etablissement Public d’Aménagement Universitaire de la Région Île-de-France (EPAURIF), acteur reconnu du monde de l’immobilier et de la recherche.

 

Son expertise, l’EPAURIF la doit à sa capacité à réunir toutes les compétences nécessaires à un projet immobilier universitaire : technicité, agilité, évolutivité, modularité et innovation. « Nous accompagnons nos partenaires pour imaginer les nouveaux usages. Le numérique, notamment, modifie la pédagogie. Nous sommes des intermédiaires entre le projet et le concret. Notre métier consiste alors à envisager le poste de travail du 21e siècle en tenant compte de la vision de nos partenaires, mais surtout des besoins des chercheurs et des étudiant·es. »

Les jeunes dip’ vus par Thierry Duclaux

Des besoins que comprennent parfaitement les jeunes diplômé·es ! Leur principal atout ? Leur aptitude à travailler différemment. « Les jeunes talents aiment s’engager et sentir le sens du projet sur lequel ils vont travailler. Je suis épaté par leur agilité et leur souplesse. Leur curiosité et leur ouverture « naturelles » leur permettent de se montrer très inventifs. Non seulement ils peuvent apporter leurs idées mais, ici, nous leur donnons les moyens de les mettre en œuvre. »

Créer de la transversalité

Au sein de l’EPAURIF, vous aurez donc l’opportunité de mettre en pratique vos connaissances, mais aussi de les développer au sein d’équipes transverses. Une grande diversité de profils très favorable au dialogue, au partage et à l’enrichissement mutuel. « Nos jeunes diplômé·es sont intégré·es au sein de petites équipes de 4 ou 5 personnes dans lesquelles ils peuvent bénéficier d’un accompagnement de la part d’un tuteur. Nous favorisons le partage des bonnes pratiques autour de sujets très divers tels que la construction d’une animalerie, les commissions de sécurité, la géothermie… Notre plus grande richesse repose sur le dialogue entre l’ensemble de nos profils. »

Transversalité et convivialité

Au sein de l’EPAURIF, toutes les occasions sont bonnes pour échanger. Lors d’une réunion mais aussi de façon plus informelle autour d’un tea time ! « Nos collaborateurs sont d’origines géographiques très variées donc chacun apporte des spécialités culinaires et nous partageons nos idées. Un de nos collaborateurs a ainsi eu l’idée d’habiller les palissades des chantiers de photos portraits des personnels de l’université. Nous sommes dans un échange permanent grâce à nos jeunes recrues. »

Un échange à double sens

Si les jeunes diplômé·es ont la liberté de s’exprimer et de prendre des initiatives, ils bouleversent également les codes du management… pour le plus grand bonheur de Thierry Duclaux, très ouvert à ce nouveau modèle hiérarchique. « Ils n’ont pas peur de poser des questions et de nous interpeler. Cette approche peut être déstabilisante mais leur capacité d’innovation et d’interrogation est clé dans notre succès. Ils nous aident à absorber cette accélération des changements. »

Vous êtes ingénieur, architecte, aménageur, géographe, juriste, spécialiste en exploitation des bâtiments ou en transferts d’universités… ? N’hésitez pas à apporter vos idées à l’EPAURIF !

 Le conseil de Thierry Duclaux « Prenez soin de regarder sur quels projets ou objets vous allez travailler, dans quel univers vous allez évoluer et auprès de qui vous allez apprendre. C’est ainsi que vous vous épanouirez. En tant que jeunes diplômé·es, vous ne possédez pas encore les codes du monde du travail donc choisissez bien vos stages et n’ayez pas peur de prendre conseil autour de vous car le passage vers le monde professionnel est un changement radical. »

« Vous aurez la chance de mettre vos savoirs au service d’un projet et de lui permettre d’exister. »

Thierry Duclaux, directeur général de l’EPAURIF

 

Contact : http://www.epaurif.fr/offres-emploi

Bonduelle : une boîte qui conserve sa fraîcheur

Légumes en conserve, frais ou surgelés, Bonduelle est une marque familiale, historique et iconique en France mais aussi à l’international.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.

Recrutement, des lendemains qui chantent

Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert, notamment pour les jeunes diplômés qui représentaient une embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.

{TRIBUNE} « Nous y voilà, nous y sommes »

Je le dis ici sans aucun cynisme : merci coronavirus pour ce coup de pied au cul aussi violent que salutaire Tribune de notre journaliste Jérôme Bourgine

Faites de votre marque une championne des réseaux sociaux !

Tuto des pros de l’agence digitale Braaxe : comment gérer les réseaux sociaux d’une marque ? Leurs 7 conseils.

Influenceurs : le marketing derrière vos écrans

Blogueur, Youtubeur ou Instagrameur, les influenceurs font rêver les Français. Mais qui sont-ils ? Coup de projecteur sur un nouveau métier.

E-tourisme : votre destination de rêve dans la poche !

Le tourisme aussi connaît sa révolution digitale. Comment les géants du tourisme se sont adaptés aux nouveaux modes d’achat et de consommation ? Eléments de réponse.

ENGIE Impact : construire un avenir zéro carbone !

Pilier essentiel de la stratégie zéro carbone du troisième groupe mondial dans le secteur de l’énergie, ENGIE Impact offre de belles opportunités aux jeunes ingénieurs dans la data et le conseil comme en témoigne Mathias Lelièvre, son CEO depuis avril 2019.

Sinomed : l’innovation, méthode ENS

Des Cours Florent à Sinomed, il n’y a qu’un pas ! Christophe Bureau (ENS 94), Vice-Président stratégie innovation du groupe nous partage sa passion pour la recherche et le développement de nouvelles innovations au sein du leader mondial des dispositifs médicaux.

Kaufman & Broad : devenez promoteur de vos idées

« Découvrez le métier de promoteur et rejoignez un groupe qui vous fait confiance » assure Virginia Bernoux, Directrice Générale chez Kaufman & Broad