Le Relais Etudiant Parisien est un service de consultation psychologique et pédagogique ouvert aux étudiants. Disposant d’un accueil spécifique pour les élèves de classe préparatoire, ces derniers représentent 40 % des effectifs. Le suivi se déroule en six séances gratuites de 1h30 environ. Lors de ces séances, l’étudiant travaille avec une équipe pluridisciplinaire de psychologues, psychiatres et d’enseignants. Le docteur Dominique Monchablon, chef de service du Relais étudiant lycéen à Paris répond à nos questions…

Quel est le profil des préparationnaires qui se rendent au Relais ?
Il y a deux types de populations : les plus nombreux sont ceux qui arrivent en général en 1ère année après la Toussaint ; ils ont testé différentes méthodes qui ne marchent pas, et les difficultés académiques commencent à peser sur leur moral : les premiers signes de découragement apparaissent. Ils s’interrogent sur leur stratégie, sur leurs choix de prépa, de filière… Il y a aussi des étudiants qui viennent au début de la deuxième année, et qui ont en général connu une première année difficile. Ils veulent éviter que cela ne se reproduise, pour être dans de meilleures conditions pour réussir les concours.

 

 

Quelle est votre démarche pour les aider ?
Notre méthode est d’être au service de leurs projets : les étudiants qui viennent nous voir sont en général ultra motivés pour aller au bout des concours (seulement 10 % se réorientent) ; nous les aidons à y arriver “ en bon état ”. Nous abordons beaucoup de thèmes pour identifier ce qui nuit à leur bien-être : il peut s’agir d’une mauvaise stratégie de travail, d’hygiène de vie, ou d’une mauvaise stratégie psychologique (par exemple, une tendance à se mettre trop la pression). La prépa est une forte période de contrainte, qui révèle nos vulnérabilités et nos ressources, et qui nous permet donc de réfléchir aux éléments indispensables à notre équilibre (vie affective, activité créative, sport…). On les aide à rétablir une hygiène de vie minimale en fonction de leurs ressources personnelles (alimentation, temps de repos et de détente nécessaire). Des professeurs de prépa sont aussi là pour les aider à identifier les méthodes de travail qui leur conviendraient d’avantage.

 

 

A l’issue de ces consultations, les étudiants ont-ils réussi à surmonter leurs difficultés ?
Leur suivi est en général efficace, oui. Leur passage au Relais leur a permis une prise de distance par rapport à leurs problèmes et de retrouver des conditions de travail plus équilibrées pour aller jusqu’au concours.

 

 

Alizée Gau