Victor Gobourg, créateur de Marché Privé, diplômé de Neoma Business School

 

Marché Privé existe depuis 6 ans, quels sont vos secrets d’entrepreneur à succès ?

Le plus important c’est l’agilité, la capacité à adapter son activité aux évolutions des marchés, aujourd’hui très rapides. Cela peut paraître bateau, mais c’est fondamental. Autre atout de taille, être incubé. J’ai bénéficié de services au top à Neoma, d’un accompagnement de qualité, de conseils, qui sont clés pour permettre la réussite d’une startup. En cumulé nous avons déjà levé 1M€. Mais mon vrai secret, c’est une histoire d’hommes, de rencontres. Avoir une communication active, se créer un réseau, démultiplie les opportunités.

Vous venez de lancer un nouveau business model pour aller plus loin ?

Notre objectif est bien sûr de trouver de nouveaux leviers de croissance. Nous couvrions tous les commerçants de services de centre-ville et centre-bourg (restaurants, bien-être, sorties, loisirs). Logiquement nous avons évolué vers les commerçants des métiers de bouche. Notre ambition est de créer un centre-ville numérique rassemblant toutes les prestations existantes. Nous avons 1 600 commerçants dans notre champ historique et déjà 150 sur notre nouveau marché ; une communauté de 90 000 fans sur Facebook et 500 000 abonnés sur notre plateforme.

Quelle valeur-ajoutée proposez-vous aux commerçants ?

Notre objectif est de permettre aux commerçants et artisans d’ouvrir leur zone de chalandise, de se faire connaître via notre plateforme. Cela bouscule leurs habitudes et process. Nous gérons tout pour eux de A à Z : outils de communication numériques, marketing digital shooting des produits, mise en relation avec les clients, livraisons, gestion de la plateforme. La rupture est de proposer précommander ou de se faire livrer des produits de commerçants locaux, à domicile en moins de deux heures. Ils ne peuvent pas pousser les murs, nous leur offrons un nouveau canal de vente.

 

Pour allez plus loin sur ces jeunes de plus en plus fous !

https://www.mondedesgrandesecoles.fr/le-plus-grand-defi-est-de-donner-de-lame-a-la-musique/