POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Le poids DE LA MARQUE EMPLOYEUR

© Redhorst - Fotolia
© Redhorst - Fotolia

Si certains secteurs « niches » comme les métiers de la culture ou les maisons de vins – traditionnellement très prisés par élèves et jeunes diplômés du Groupe ESC Dijon-Bourgogne – recrutent encore relativement facilement par leur seul attrait intrinsèque, deux « tendances lourdes » sont aujourd’hui constatées chez nos élèves, purs produits de la génération Y.

© Redhorst - Fotolia
© Redhorst - Fotolia

Prendre ses marques
Tout d’abord, il existe une vraie inclination des élèves à candidater vers les entreprises développant une véritable politique de marque employeur, une dimension parfois plus décisive dans le choix que le secteur d’activité. L’énorme travail réalisé par les DRH et les Directions Commerciales ces dernières années semble ici porter ses fruits. Néanmoins, les candidats ne prennent pas tout pour argent comptant et ne vont pas opter aveuglément pour une marque. C’est là une autre tendance importante dans les pratiques actuelles : avant de postuler, une grande majorité d’étudiants, et d’autant plus s’il s’agit de jeunes diplômés disposant d’une première expérience, vont vérifier les informations, conforter leur attirance par des recherches approfondies sur le web (Google, forums, etc.). Dans ce contexte, les entreprises à marque commerciale forte, spécialement celles représentées par une égérie du show business, du cinéma ou de la mode, continuent à susciter de manière régulière un flot important de candidatures. Bien évidemment, leur attrait ne perdure qu’à condition que la réalité de ce qu’elles promettent soit conforme à l’imaginaire…

 

Les outils du recruteur en 2014
Avec la situation économique actuelle tendue, le volume des offres de stages tend à augmenter et les étudiants sont sur-sollicités. Ainsi, la plupart des entreprises partenaires d’une institution comme le Groupe ESC Dijon-Bourgogne mesurent qu’au-delà de la notoriété, il est nécessaire de posséder une panoplie de plus en plus diversifiée d’outils pour être en contact avec les étudiants, tant sur le web que « dans la vie réelle ».
Cela passe par des rencontres sur le campus : rien ne vaut, face à une génération en quête de sens, le témoignage empreint de valeurs d’un patron charismatique. Cela passe aussi par des visites de sites permettant de rencontrer des salariés. Voire aussi par visiter une ville comme Luxembourg pour ceux qui souhaiteraient par exemple intégrer des institutions financières. Les entreprises viennent aussi au soutien d’activités étudiantes. Le choix de ces dernières est ici important, puisqu’allier son image à un sport, une activité culturelle ou festive n’est jamais neutre. Mais bien réfléchie et surtout menée dans la durée, cela peut être très bénéfique en terme d’attractivité. Le sponsoring d’activités académiques ou préparant à la vie professionnelle, comme associer sa marque à une filière d’enseignement, animer des cours ou organiser un Assessment Center, est également extrêmement pertinent. Cela va en effet conduire les étudiants à associer l’entreprise sponsor au bénéfice reçu (cours intéressant, conseils pertinents pour la recherche d’emploi, etc.). Parmi cet inventaire, il ne faut pas oublier une arme plus traditionnelle mais pourtant essentielle malgré notre univers 2.0 : la recommandation d’un professeur. Certaines entreprises gagneraient beaucoup à rencontrer plus souvent ces prescripteurs indémodables… alternativement avec leurs étudiants !

 

Quand l’humain l’emporte…
Au Groupe ESC Dijon-Bourgogne, les partenaires utilisant avec patience et régularité ces outils sur le campus enregistrent très vite de bons résultats en termes de candidatures. Mais au-delà de ces tendances plus ou moins affirmées, il reste toujours une vérité rarement démentie et certainement rassurante : lorsque plusieurs entreprises sont « perçues » comme comparables en terme d’attractivité par les étudiants – ce qui est souvent le cas pour les Big Four des grands cabinets d’audit par exemple –, le contact humain l’emporte toujours.

 

Par Isabelle Demay,
Directrice des Relations Entreprises du Groupe ESC Dijon-Bourgogne
isabelle.demay@escdijon.eu

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter