« L’économie de la région se structure autour de l’innovation et d’une économie de service, notamment à travers le tourisme et le secteur bancaire. »
Alice Guilhon, Directrice générale de Skema Business School, Membre du Comité d’orientation stratégique (COS) de la CGE.
– Par Patrick Simon

 

Quels avantages le brassage des populations apporte-t-il à la région ?

La région PACA, souvent qualifiée de Riviera française, est devenue une région très internationalisée dès l’origine. Elle bénéficie d’une forte dynamique grâce à une grande capacité à se tourner vers les pays étrangers et à accueillir leurs entreprises. C’est une région qui attire naturellement de par la constitution de sa population très diversifiée et de son ouverture sur le bassin méditerranéen. Avec plus de 120 destinations directes, Nice qui est le second aéroport de France, dessert de nombreux pays. Située à un carrefour de l’Europe, à proximité de l’Italie et de l’Espagne, la Région bénéficie d’un climat exceptionnel qui séduit de nombreux étudiants étrangers. Ils constitueront à terme un retour sur investissement dans la mesure où ils conserveront des liens favorables au développement de partenariats et d’implantations d’entreprises.

« Les startups high-tech demeurent une forte caractéristique de la région »

 

L’entrepreneuriat : une priorité

Sur ces terres d’innovation, l’entrepreneuriat constitue une normalité. Le défi que nous devons relever aujourd’hui porte sur notre attractivité en termes de création d’entreprise. Dans toutes les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs de la Région, une multitude d’acteurs de l’entrepreneuriat se sont regroupés afin d’offrir une visibilité intéressante pour affronter la concurrence des grands opérateurs entrepreneuriaux du monde. Ainsi, dans le cadre de la nouvelle Université Côte d’Azur dont SKEMA est un des membres fondateurs, nous avons mis en place un processus commun d’incubation pour les startups.

« Si quelques grandes entreprises sont implantées dans le Sud comme EDF ou l’aéronautique, 99 % de nos entreprises sont des PME très innovantes »

 

Une recherche de dimension mondiale

Nous disposons d’énormément de technopoles et de centres de recherche qui se dynamisent les uns les autres en développant des capacités de recherche hors normes qui attirent de nombreuses entreprises. Nous pouvons citer parmi les plus connus :
• Sophia Antipolis, Pôle de compétitivité à vocation mondiale et premier centre de recherche européen qui regroupe 1 400 entreprises et génère environ 31 000 emplois directs en recherche scientifique.
• Château-Gombert à Marseille qui constitue le 1er pôle français de recherche en mécanique-énergétique après Paris. Il est doté de 8 laboratoires et de 15 plates-formes technologiques.
• Le Technopole de l’Arbois se déploie vers la création, le développement et l’accueil d’entreprises innovantes ainsi que de laboratoires de recherches dans le domaine de l’environnement.
• L’Eco-Vallée, dédiée au développement durable et à la recherche-développement, constitue un nouveau challenge pour les entreprises existantes car il s’agit d’un secteur porteur en matière d’emploi et d’innovation.

© Fotolia

© Fotolia

« Aucun souci pour l’employabilité de nos étudiants ! »

Elle demeure excellente puisqu’ils bénéficient tous d’un emploi dans les 6 mois qui suivent leur diplomation. Nous essayons de rendre encore plus attractive la Région pour les recruteurs en menant un travail de visibilité du territoire aux niveaux national et international par le biais d’équipements communs destinés à informer les entreprises sur le potentiel des talents qu’elles peuvent recruter. Ces réseaux d’action constituent une grande force d’attraction pour les entreprises.