POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

La symbiose entre recherche et enseignement, principal atout de l’université de Strasbourg

Palais de l’université © Catherine Schröder/Service de la communication - Unistra
Palais de l’université © Catherine Schröder/Service de la communication - Unistra

Membre fondateur de la LERU, l’université de Strasbourg a le privilège de compter 3 Prix Nobel en activité. 18 ont même fréquenté ses amphis et laboratoires au fil de son histoire. Pour son président Alain Beretz, son principal atout est que ses deux missions d’enseignement et de recherche sont imbriquées.

Palais de l’université © Catherine Schröder/Service de la communication - Unistra
Palais de l’université © Catherine Schröder/Service de la communication - Unistra

Une recherche pluridisciplinaire de niveau international
L’université de Strasbourg mène des recherches pluridisciplinaires et ouvertes. Ses travaux jouissent d’une reconnaissance internationale en santé (sciences de la vie), chimie, biologie ou encore physique des matériaux. « Nous avons aussi un pôle d’excellence en SHS, avec notamment une expertise en sciences des religions et en propriété intellectuelle. Mon ambition est de tendre vers le modèle universel de l’université qu’est la pluridisciplinarité, ce qui n’empêche pas d’avoir des domaines d’excellence. »

 

« L’université de Strasbourg a mis
en place une stratégie offensive pour
la recherche fondamentale
et la recherche de l’excellence dont
les principaux bénéficiaires sont
nos étudiants. »

Les Prix Nobel : sommets d’un iceberg d’excellence
La moitié des équipes de recherche sont des UMR avec le CNRS, l’Inserm, le CEA. La recherche « gagnante » pour son président est « une recherche de haut niveau qui produit des connaissances qui au départ n’ont pas d’application. C’est ainsi que les chercheurs créent de l’innovation de rupture. Les 3 Prix Nobel en activité à l’université sont le sommet de l’iceberg. Ce qui explique une université de recherche de haut niveau, c’est un ensemble de qualité, une excellence commune à toute la communauté académique.» La qualité de l’université de Strasbourg tient donc avant tout dans la qualité des femmes et hommes qui la composent. Une communauté que le président veut diverse, car « la diversité c’est la créativité, c’est l’innovation, c’est l’esprit universitaire ! C’est ce qui permet de sortir des sentiers battus, de faire émerger de nouveaux talents. »

 

La reconnaissance d’une stratégie offensive
Signe de la reconnaissance de la qualité de sa recherche, Strasbourg a été la première université française à accueillir en juin 2015, la session plénière du conseil scientifique du Conseil européen de la recherche. Cette agence de financement pan-européen récompense chaque année des chercheurs pour « encourager une recherche à la frontière de la connaissance ». L’université de Strasbourg a également été labellisée Initiative d’Excellence (IdEx) dans le cadre du programme national d’investissements d’avenir, en partenariat avec le CNRS et l’Inserm.

 

Transmettre l’esprit de la recherche
Dès la licence, les étudiants font face aux enseignants-chercheurs. « C’est une valeur-ajoutée inestimable que d’avoir face à soi des professeurs qui transmettent des connaissances qu’ils ont contribué à créer. » Le bénéfice de la recherche ne se limite pas à la transmission de connaissances de pointe. « Apprendre l’esprit de la recherche, c’est apprendre le doute, l’échec constructif. C’est aussi développer la capacité à faire face à l’imprévu, à faire évoluer la société. »

 

Fier d’être membre de la LERU
L’université de Strasbourg est membre fondateur de la LERU. Son président a été élu président de la Ligue pour 3 ans à partir de mai 2014. « Etre membre de la LERU est une grande fierté car c‘est une reconnaissance de notre revendication d’être une grande université internationale de recherche par nos pairs. Je suis heureux à titre personnel et collectif pour l’université, d’en être le président. » Au-delà du soutien à la vocation de défense de la recherche et des universités auprès des instances européennes, être membre de la LERU permet « d’échanger les bonnes pratiques et les points de vue. Nos rencontres sont sources d’émulation et de benchmark. »

 

A. D-F

 

Contact : www.unistra.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter