L’innovat ion au coeur de l’Institut Mines-Télécom

 

Au fil des années, Total n’est plus seulement le cinquième groupe pétrolier international et un acteur majeur du domaine de la chimie, c’est une véritable « energy company » qui a vocation à fournir un accès à l’énergie au plus grand nombre. Une ambition qui lui confère aujourd’hui une très forte responsabilité, notamment en matière de sécurité. C’est ce que nous explique Jean-Marc Jaubert, le directeur de la sécurité industrielle du groupe.

 

 

Jean-Marc Jaubert (X 76, Mines ParisTech 78), Directeur de la sécurité industrielle du Groupe Total

Jean-Marc Jaubert (X 76, Mines ParisTech 78), Directeur de la sécurité industrielle du Groupe Total

« Si Total est bien un groupe d’origine française, il est aujourd’hui l’une des premières compagnies pétrolières internationales », précise d’emblée notre interlocuteur. Sa force ? S’appuyer sur un modèle intégré, pour tirer partie des synergies qui existent entre ses différentes activités à travers le monde entier.

 

Une présence sur l’ensemble de la chaîne
Historiquement, les activités de l’entreprise couvrent l’ensemble des activités de la chaîne pétrolière et gazière, en amont, avec l’Exploration et la Production d’hydrocarbures et de gaz naturel, mais aussi en aval, avec la branche Raffinage-Chimie : « Une branche qui veut développer des activités compétitives de premier niveau, annonce le directeur de la sécurité industrielle, avec son raffinage, sa pétrochimie et sa chimie de spécialités. Total, c’est aussi tout un réseau de distribution de carburant et de services pour ses clients, bien connu du grand public, au travers de la branche « Marketing et Services » du groupe. Enfin, « l’entreprise prépare l’avenir énergétique en accompagnant la croissance des énergies nouvelles complémentaires, comme le solaire ou la biomasse ». Avec plus de 1 000 sites industriels partout dans le monde et un réseau commercial qui assure sa présence dans près de 150 pays, Total se fixe un objectif ambitieux : permettre au plus grand nombre d’avoir accès à l’énergie.

 

“ Bien plus qu’un objectif, la sécurité
fait partie de
nos valeurs”

Une priorité, la sécurité
Pour y parvenir, Total ne transige pas avec la sécurité. « Elle fait partie de notre socle de valeurs, de notre culture commune, affirme Jean-Marc Jaubert, elle est bien plus qu’un objectif ». La direction du groupe est d’ailleurs entièrement porteuse de ce message, à l’instar du PDG, Christophe de Margerie, qui affirme régulièrement que « la sécurité prime sur tout le reste ! » « Sur le terrain, chaque manager est là pour relayer cet impératif : par ses actes, par ses décisions, par son comportement », précise Jean-Marc Jaubert. Tout l’encadrement est fortement encouragé à être sur le terrain, et veille au respect des « 12 Règles d’or » de la sécurité au poste de travail, qui couvrent la très grande majorité des causes d’accidents. Ces règles de base sont connues partout dans le groupe, et chaque année, le même jour en avril, la Journée Mondiale de la Sécurité mobilise l’ensemble des activités et des filiales de Total sur des thèmes de sécurité.

 

Une fonction sur le qui-vive
Au coeur de cette stratégie, Jean-Marc Jaubert le répète : « il ne faut jamais baisser la garde. En matière de sécurité industrielle, il faut rester lucide, être constamment en veille et faire en sorte que les salariés développent une conscience du risque et une culture de sécurité. » « Le fait d’avoir exercé, au cours de ma carrière, différentes fonctions dans des activités variées m’aide justement à mieux appréhender la diversité de nos métiers et à mieux communiquer avec tous », précise-t-il. Cet ancien élève de l’Ecole des Mines reconnaît à juste titre que cette formation, en offrant accès à une large palette de connaissances lui a donné les bases pour s’adapter à différents postes de responsabilité, tout au long de sa carrière professionnelle.

 

Un secteur passionnant et d’avenir
Si Jean-Marc Jaubert encourage les jeunes diplômés à passer par cette grande école, il les incite tout autant à s’orienter, comme lui, vers le secteur pétrolier ou plus généralement le monde de l’énergie. « Je reste animé par le désir de faire bouger les choses et l’envie de laisser mon empreinte dans mon métier, confie-t-il. L’énergie est un secteur d’avenir, de passion et d’innovation. » A bon entendeur !

 

CD

 

Contact :
http://careers.total.com