NOM : ALEXANDRE VELUT
ÂGE : 23 ANS
ORIGINAIRE DE LYON
FORMATION : M2 ECOLE DE GUERRE ECONOMIQUE

 

Comment se différencier d’un parcours classique ? Tel est le credo d’Alexandre, passionné de finance et cofondateur du site Portfoliance.fr. Ambitieux et déterminé à donner un véritable sens à sa vie, il rêve de mener une carrière dans le Private Equity. Portrait d’un jeune homme en phase avec son temps !

ALEXANDRE VELUT

ALEXANDRE VELUT

« JE ME CONCENTRE SUR CE QU’IL ME PLAÎT »
Passionné d’océanologie, Alexandre décide d’intégrer un DUT Gestion après son Bac S avec la volonté de « se laisser toujours le choix ». Dès sa 2e année, il se spécialise en finance et c’est au cours de sa double Licence en Australie qu’il a une vraie « révélation » pour cette discipline. « La finance est moins taboue dans les pays anglo-saxons. J’ai adoré les cours, avec de nombreux cas pratiques, entre finance de marché et finance d’entreprise. » Il intègre ensuite une banque privée suisse comme Conseiller en Investissement sans pour autant mettre un point final à son cursus académique. Après un M1 Finance de marché à l’ESLSCA, il poursuit en MBA à l’EGE. « La formation en Intelligence Economique m’intriguait beaucoup. Elle permet d’avoir une vision stratégique et globale du monde qui nous entoure. » C’est ce regard sur le monde qui passionne Alexandre, toujours en quête de savoir. « Je me concentre sur ce qui me plaît. Pour moi, la finance est un service au profit d’une personne. Cela ne signifie pas uniquement être trader et gagner beaucoup d’argent ! » Il se destine aujourd’hui à une carrière qui a « le vent en poupe » dans le Private Equity. « Ces métiers sont au coeur de l’économie, entre une logique micro et macro du marché. L’objectif est d’accompagner le management d’une entreprise, les aspects humain et technique sont fortement présents – c’est très exigeant intellectuellement. »

 

« LA VIE EST TROP COURTE ! »
Engagé à 100 % dans ses études et toujours en quête de sens, Alexandre a l’idée de créer en 2013 le site Porfoliance.fr destiné à « revaloriser » la finance – loin des clichés du Loup de Wall Street. « J’ai toujours eu besoin de me sentir utile, même à ma petite échelle. De retour d’Australie, je me suis rendu compte qu’il n’existait pas en France de site qui permettait de comprendre facilement la finance. » Unis par des valeurs communes, Alexandre et Killian consacrent au projet soirées et week-ends et voient leurs efforts récompensés au bout d’un an. « A 2 c’est mieux pour se lancer dans une telle aventure ! Grâce au soutien d’un ami webmaster, nous avons réussi à développer une plateforme sur mesure. » Heureux de voir la finance s’ouvrir à des approches participatives et accessibles au grand public comme le crowfunding, l’ambition d’Alexandre n’en est que plus grande. « Ma meilleure satisfaction serait de contribuer positivement au monde de la finance. Je ne suis pas porté par une utopie éloignée de toute réalité. » Entre ses nombreuses lectures, ses rencontres au Club des Jeunes Financiers et ses contributions pour le Portail Intelligence Economique, le jeune homme est à l’initiative de son propre apprentissage. « Je m’intéresse beaucoup à l’actualité internationale pour maintenir un niveau de culture générale. Pour trouver un job et faire la différence auprès des recruteurs, il faut être proactif il n’y a pas de secret ! » Loin du pessimisme ambiant, Alexandre a intégré récemment le capital d’une jeune start-up française Swouitch, application mobile gratuite qui réinvente l’échange d’objets entre particuliers, avec un mot d’ordre « la vie est trop courte, foncez ! »

 

PORTRAIT CHINOIS :
Comment te définis-tu en 3 mots : persévérant, curieux, à l’écoute des autres
Ton credo : « avoir les moyens de ses objectifs »
Une gourmandise : la crème brûlée !
Un rêve : c’est une ambition un peu folle mais je serais heureux de voir que mes efforts auront permis de rendre la finance moins terrible aux yeux des gens
Une personne que tu admires : l’économiste, entrepreneur et investisseur américain Benjamin Graham

 

Audrey Froitier