le directeur des oPÉRATIONS

 

Pour ce qui concerne le futur, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Jean-Philippe Blanpain, a fait de cette phrase de Saint Exupéry, son motto. Cet ingénieur philosophe, homme de consensus, entré dans le Groupe L’Oréal en 90, a alterné fonctions opérationnelles et jobs fonctionnels. Il pilote depuis 2007 la Politique des Opérations du Groupe, en qualité de Directeur Général des Opérations.

 

Jean-Philippe Blanpain (Ingénieur Chimiste, Docteur en Biologie Moléculaire, titulaire d’une Maîtrise de Philosophie, et d’un MBA de l’Université Catholique de Louvain) Directeur Général des Opérations, L’Oréal

Jean-Philippe Blanpain (Ingénieur Chimiste, Docteur en Biologie Moléculaire, titulaire d’une Maîtrise de Philosophie, et d’un MBA de l’Université Catholique de Louvain) Directeur Général des Opérations, L’Oréal

Quels principes ont gouverné votre parcours ?
J’étais intéressé à l’origine par la philosophie, mais je suis devenu, sur les conseils avisés de mon père, « ingénieur » philosophe, en ce sens que j’ai obtenu une maîtrise en philosophie, seulement après de solides études d’ingénieur chimiste. J’ai complété ce cursus par un MBA qui m’a permis ensuite de découvrir tout ce qui tourne autour du monde économique, puis j’ai débuté chez L’Oréal en 90 comme responsable des procédés dans notre usine en Belgique. Je n’ai jamais dit non à ce que l’on me proposait parce que, chez L’Oréal, un job devient ce que vous en faites. J’ai fait une carrière très opérationnelle, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à alterner jobs opérationnels et fonctionnels.

 

Quel type de manager êtesvous ? Autour de quelles valeurs fédérez-vous vos équipes ?
Je suis un manager plutôt consensuel, je pense que l’on a tout intérêt à s’enrichir de la diversité des points de vue. Nous avons réalisé un gros travail de clarification des valeurs des Opérations, pour les rendre explicites en interne, et permettre aux personnes de l’extérieur de se situer par rapport à nous. Nous en avons identifié 7, que nous déployons à tous les niveaux pour que les équipes se les approprient, et qui constituent un facteur de cohésion très fort : l’Esprit d’équipe, le Respect – des personnes, de l’environnement, des cultures, de la diversité -, valeur fondamentale de L’Oréal, le Courage, l’Exigence, valeur qui sous tend la performance, la Générosité – envers nos équipes et nos partenaires -, l’Esprit pionnier, traduction opérationnelle de la créativité, qui permet de transformer les idées en projets et l’Engagement, qui exprime le sens du dépassement .

 

20.000 collaborateurs
dans le Monde contribuent
à la production
de 5.8 milliards d’unités cosmétiques par an, par
les 43 usines du groupe

Quelles qualités vous paraissent essentielles pour être un bon Directeur des Opérations ?
En tant qu’ingénieur, dans un groupe de biens de consommation, il faut être résilient… Nous sommes là pour accompagner le Business, ce qui nécessite bien sûr un certain nombre d’expertises techniques pour comprendre chacun des métiers des Opérations. Mais nous renouvelons 30 % de nos références chaque année, et il faut donc aussi savoir faire preuve d’agilité intellectuelle, penser « en dehors de la boîte », s’adapter sans arrêt. Comme tout manager, il faut aimer les gens, le « substrat » humain, avec ses défauts et ses qualités et arriver à entretenir la passion au sein des équipes, pour en tirer le meilleur. Il faut beaucoup de conviction vis-à-vis de soi et des autres. La citation d’Antoine de Saint Exupéry « pour ce qui concerne le futur, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible » exprime la façon dont on aborde les choses chez L’Oréal, tous les jours, avec la conviction que rien n’est impossible.

 

L’Universalisation de la beauté : un projet pour les années à venir
Leader mondial de la cosmétique, L’Oréal a fait de l’universalisation de la beauté son projet pour les années à venir. Le succès du Groupe, résolument tourné vers l’international même s’il reste attaché à ses origines françaises, repose sur 4 piliers principaux : un portefeuille de marques exceptionnel – le plus beau de la profession -, une recherche de pointe – fer de lance du Groupe -, une implantation dans toutes les régions du monde et sur tous les marchés, qui lui permet de jouer la compensation entre pays et marques, et ce qui différencie vraiment le Groupe, sa culture d’entreprise et ses talents.

 

L’Oréal redessine la carte de ses usines
Les Opérations couvrent 7 grands métiers : la Production, les Achats, la Supply Chain, le Packaging, la Sécurité-Hygiène-Environnement, la Qualité et l’Immobilier, et comptent 20 000 personnes – dont 5 000 cadres -, soit un tiers de l’effectif du Groupe. Les Opérations sont organisées en 5 zones géographiques, Europe, Amérique du Nord, Asie Pacifique, Amérique Latine, Afrique et Moyen- Orient, dotées d’une grande autonomie, ce qui permet de mieux contrôler nos politiques dans ces zones (notamment en matière de qualité, en matière sociale et environnementale,…), de saisir et valoriser toutes les opportunités locales, et de faire émerger les talents locaux dont nous avons besoin pour demain. On assiste depuis la fin des années 90 à un basculement vers les nouveaux marchés qui constituent désormais la première zone en poids dans le chiffre d’affaires du Groupe. Jean-Philippe Blanpain a réorganisé la carte des 43 usines du Groupe dans le monde, qui répondent aux mêmes standards de qualité, de sécurité et d’environnement, en les spécialisant par technologies. Pour maintenir sa compétitivité, le Groupe investit 400M€ tous les ans (un peu moins de 2 % du chiffre d’affaires) dans sa politique industrielle, et a déployé ces dernières années une stratégie d’ouverture d’usines très soutenue, en Russie, en Indonésie et au Mexique, et l’usine d’Egypte, premier édifice certifié LEED en Afrique, va commencer à produire en 2013. Quant aux 3 usines du nord de la France, dédiées au pôle Luxe, elles vont jouer un rôle prépondérant. Exemplaire en matière de développement durable, le Groupe a pris, pour la période 2005-2015, des engagements publics très forts, de réduction des gaz à effet de serre, de réduction de la consommation d’eau et de déchets par unité produite, qui concrétisent sa politique depuis une vingtaine d’années, son approche – très humble -, vérifiable et très précise. En 10 ans, le nombre d’accidents a été divisé par 10 et L’Oréal investit fortement dans la sécurité et l’ergonomie.

 

Capter 1 milliard de nouveaux consommateurs
Pour accélérer son développement, capter 1 milliard de nouveaux consommateurs dans les 10 ans à venir, le Groupe, qui produit un peu moins de 6 milliards d’unités, continue à se transformer, à se moderniser, pour gagner en efficacité et en agilité. Le recours aux technologies digitales va permettre d’ouvrir de nouveaux canaux de vente, de rendre le management plus transversal, de modifier l’organisation du temps de travail. « Il est difficile de se projeter dans les 10 prochaines années. Avec les communautés apprenantes, le partage du savoir va être très différent, notre grand projet est par exemple de construire le ‘‘YouTube des Opérations’’, une innovation extraordinaire pour nos populations, qui va constituer un outil de valorisation de nos métiers et de valorisation de l’initiative ».

 

Promouvoir la diversité et faire grandir les talents
« Nous ne pourrons déployer notre stratégie d’Universalisation avec succès, sans nous l’appliquer en interne ». Le Groupe recrute beaucoup et valorise la diversité et la mobilité. Au-delà du recrutement de talents dans les nouveaux marchés, l’Europe et les Etats Unis restent des viviers de talents que l’on peut exporter. « Aux Etats-Unis et en Europe, nous ciblons les non-nationaux dont la double culture permet de faire le pont entre la culture occidentale et la réalité de leur pays. Ce qui est passionnant pour un jeune qui entre dans le Groupe, c’est la diversité des jobs, des pays, la capacité de faire des choses très différentes à l’intérieur du même Groupe ». Il y a chez L’Oréal un concept précieux dont on oublie parfois l’importance, qui est le droit à l’erreur, qui permet d’entreprendre, d’oser, de se projeter. « Je crois qu’on apprend de ses succès et des erreurs des autres. Je passe mon temps à dire aux plus jeunes : soyezvous- même. Il faut même être un peu turbulent ! » Chez L’Oréal, on continue à apprendre tout au long de sa carrière, en renforçant son expertise technique et à travers les parcours de formation au management, au développement personnel.

 

A.M.O.

 

Contacts
jp.blanpain@loreal.com
mai-linh.dao-ferguson@loreal.com