Leader mondial de la santé, Johnson & Johnson offre non seulement à ses collaborateurs des parcours internationaux passionnants, mais il est, de plus, un groupe pétri de valeurs fortes où il fait (très) bon travailler. Rencontre avec Jean-Michel Roumier (Assas 82), son Vice-Président Global Finance (GFS ) pour trois régions EMEA *, Amérique Latine et USA .

Jean-Michel Roumier (Assas 82), Vice-Président Global Finance (GFS), Johnson & Johnson (EMEA, Amérique Latine et USA)

Jean-Michel Roumier (Assas 82), Vice-Président Global Finance (GFS), Johnson & Johnson (EMEA, Amérique Latine et USA)

S’appuyant sur une famille de 275 entreprises localisées dans 60 pays, l’activité de Johnson & Johnson (J&J) se divise en trois grands secteurs : la branche pharmaceutique (laboratoires Janssen), les dispositifs médicaux et de diagnostics et, enfin, le « consumer » : produits d’hygiène-beauté et automédication ( Ex : Listerine, Le Petit Marseillais, Biafine, Actifed…) 14 sites de R&D répartis dans le monde (8 milliards investis en R&D en 2013 !) dont un en France, à Val-de-Reuil, témoignent de l’importance que le groupe accorde aux valeurs qu’il choisit d’incarner. La première étant donc l’Innovation, la seconde la Transparence et la troisième l’Engagement. « J’ai travaillé dans plusieurs grands groupes, témoigne Jean- Michel Roumier, mais jamais je n’ai rencontré une telle conviction dans l’incarnation de l’esprit de l’entreprise. La première chose que l’on vous présente quand vous arrivez chez J&J est ce Credo présentant les valeurs de la maison. Il y est notamment question de notre responsabilité vis-à-vis des patients, médecins, communautés, collaborateurs et, en dernier… actionnaires. Cela crée un ciment puissant entre les cent et quelques mille collaborateurs qui expriment chaque année leur ressenti via un questionnaire. Une fois compilé, l’ensemble donne une cartographie extrêmement précise du bien-être dans l’entreprise. Que J&J soit toujours dans le trio de tête du classement Best Place to Work ne nous surprend donc pas réellement ».

 

« En 2012, J&J a distribué 1 milliard
de $ à travers 700 programmes de RSE »

Multiculturel par essence
Leader présent dans la plupart des pays du globe, la stratégie de J&J est d’y être présent sur tous les secteurs de la santé en y déployant sa vision à long terme. Chaque DG étant décisionnaire sur son secteur. Une confiance et une autonomie que double forcément une grande exigence. « Chez nous, un directeur financier doit, de plus, connaître parfaitement les produits et le business, être capable de transformer les chiffres en une vision concrète des choses ». Après avoir travaillé chez Alcatel, International Paper, Olivetti, ICL Fujitsu, Jean-Michel Roumier est arrivé chez J&J et… n’en a plus bougé, sinon pour évoluer de la direction financière du secteur « consumer » à la vice-présidence J&J pour l’EMEA, l’Amérique Latine et les USA, basée à Prague. « J’adore cette ville, superbe, où je travaille avec plus de 700 collaborateurs de 35 nationalités différentes, répartis sur 3 continents sur des problématiques très variées, tout en mesurant concrètement l’impact de chaque décision sur la qualité des services délivrés. Cela dit, je ne pense pas qu’il faille un talent particulier pour manager une équipe internationale, c’est comme manager une équipe importante avec beaucoup de communication à distance ; ce qui implique simplement d’être particulièrement vigilant sur les modes pratiques de l’écoute et de la gouvernance ».

 

Bienvenue chez J&J !
A ceux que tenterait une carrière internationale chez J&J, l’agilité d’esprit et la compréhension du monde qu’elle apporte, Jean-Michel Roumier conseille de renforcer leur aptitude aux langues étrangères, multiplier les expériences de mobilité, développer un grand esprit de rigueur et, derrière les indispensables bases techniques, de ressentir « un véritable attrait pour le business et le management. Pour le reste, l’accueil et les programmes de formation interne sont remarquables. Et si l’entreprise est en croissance continue (+ 6,1 % en 2013), c’est aussi parce que son Credo accorde une importance capitale à l’humain et au développement de ses talents personnels. Par exemple, nous embauchons également des stagiaires après leurs études pour leur faire suivre des parcours talents spécifiques à la finance comme le finance leadership development program ».

 

J&J : des chiffres & des êtres
CA 2013 : 71,3 milliards de $
127 600 collaborateurs dont 3 700 en France
14 sites de R&D répartis dans le monde dont celui de Val-de-Reuil en Normandie en France
700 programmes de RSE dans 50 pays

 

JB

 

Contact : http://careers.jnj.com// Sites à consulter : www.jnj.com; www.janssen-france.fr