À l’INSA Toulouse, ce sont près de 20 étudiants qui sont inscrits dans ce dispositif, un nouveau moyen pour eux d’obtenir le diplôme d’ingénieur, dans un parcours plus professionnalisant. Ils sont par exemple en poste dans des grands groupes et aussi des PME tels qu’Actia, Pierre Fabre, Michelin, Airbus, Orange, Sogeti, Engie, Capgemini, Areva, Sanofi, Banque de France, 2au, Seal engineering, Thales, Epsilon…

 

 

Ainsi, entreprises, enseignants et élèves-ingénieurs de 4ème année se sont dernièrement retrouvés pour une table-ronde afin d’échanger sur le dispositif et de promouvoir les offres de contrat de professionnalisation pour la rentrée prochaine.
Ont témoigné des étudiants actuellement sous contrat, des tuteurs d’entreprises, des collaborateurs RH, des encadrants INSA Toulouse et des élèves-ingénieurs candidats pour septembre 2016.
Les contrats de professionnalisation ont été mis en place à l’INSA Toulouse pour favoriser les échanges entre l’école et les entreprises et faciliter l’insertion professionnelle des élèves- ingénieurs de 5ème année.

 

Dans le cadre de l’alternance, l’étudiant est accompagné dans la construction de son projet professionnel par un tuteur. Il acquiert une expérience professionnelle significative et est rémunéré à hauteur au minimum 80% du SMIC.

 

Pour l’employeur, les avantages sont aussi nombreux : l’ingénieur en poste est rapidement opérationnel, son embauche est prise en compte dans les effectifs d’alternants, les cotisations sont réduites et le financement de la formation peut être assuré par les OPCAs.
Les étudiants actuellement en contrat de professionnalisation sont très satisfaits de ce dispositif, comme en témoignent les citations ci-dessous :
« Un vrai premier pas dans le monde de l’entreprise où on se sent impliqué pour mieux préparer sa future vie professionnelle ».

 

« Le contrat de professionnalisation est une opportunité que notre école et des entreprises nous offrent, il faut la saisir ».
« Grâce au travail confié, j’ai pu prendre conscience de mon niveau technique et l’appliquer sur des projets industriels ».