Alors que CentraleSupélec ouvrira son nouveau campus à Gif-Sur-Yvette en septembre 2017, l’équipe prépare le cursus unique d’ingénieurs pour la rentrée 2018. Quelle sera leur contribution dans la société, les sciences et l’économie ? Les réponses de Gilles Gleyze, directeur général délégué au développement, entreprises et international.

 

(c) CentraleSupélec

Qu’apporte(ro)nt d’unique les ingénieurs CentraleSupélec ?

Notre ambition est de former des ingénieurs capables de répondre aux grands défis qui se présenteront à eux durant leur carrière : enjeux énergétiques, des transports, de la croissance urbaine et démographique, de la restructuration de la chaine industrielle, de la rénovation de l’habitat ou encore de la société de l’information. Les sciences et technologies apporteront une partie de la réponse à ces enjeux. Nos ingénieurs sont en mesure de contribuer à l’élaboration des modèles qui permettront un développement mondial plus équilibré et plus respectueux de l’environnement.

 

Comment seront développées ces capacités ?

Les élèves sont déjà sensibilisés dès leur arrivée à l’école aux grands défis. C’est une entrée en matière passionnante et challengeante. Leur génération contribuera à répondre à des défis majeurs, et même vitaux. Nous sommes très attachés à mettre du sens dans les enseignements, à expliquer à quoi sert la science. Donner du sens à leur formation, à leurs futures responsabilités et missions est motivant. Ils acquièrent une forme de gravité nécessaire à cette période charnière pour l’humanité dans laquelle ils ont un rôle à jouer.

 

«Les ingénieurs CentraleSupélec ont entre leurs mains une partie de la réponse aux grands enjeux du 21e siècle»

 

Qu’en est-il du contenu ?

Nous construisons un système pluridisciplinaire novateur permettant d’articuler les problèmes complexes et rattaché aux enjeux mondiaux. Les élèves opteront pour des séquences thématiques et pluridisciplinaires de 8 semaines en fonction de leur projet. Elles mêleront disciplines scientifiques, soft skills, thématiques sociétales, géopolitiques, économiques… L’objectif est de savoir croiser les disciplines pour bien appréhender des problématiques complexes et leur apporter des solutions prenant en compte toutes les dimensions. La société ne nous présente pas des problèmes mathématiques ou physiques ! Le cursus mixera les cours fondamentaux, proposera des séquences en mode projet, des conférences.

 

Autre nouveauté, l’approche par compétences ?

Le cursus sera modulaire, chacun choisira une dominante scientifique. Mais in fine tous auront développé un socle de 9 compétences propres aux ingénieurs CentraleSupélec :

  • Analyser, concevoir des systèmes complexes
  • Développer une compétence approfondie dans un domaine précis
  • Entreprendre et innover
  • Créer de la valeur pour l’entreprise et les clients
  • Etre à l’aise dans un environnement international
  • Savoir évoluer dans un monde numérique
  • Savoir convaincre
  • Mener en leader un projet ou une équipe
  • Agir en professionnel responsable et éthique

 

Comment donner des ailes et des rêves aux élèves ?

Ils ont l’âge et les capacités de former les plus beaux rêves ! CentraleSupélec prépare une génération d’entrepreneurs scientifiques responsables. Ils sont dotés de la posture, du comportement, des outils de l’ingénieur ayant vocation à porter le progrès au service des autres, à contribuer à un avenir plus beau pour l’humanité. Ils sont les ambassadeurs de notre conviction profonde de la valeur du progrès scientifique. Ici, ils se mettent en mouvement au travers de la réalisation de projets, l’incitation à prendre des initiatives, à créer dans un univers incertain, à montrer leurs compétences d’intrapreneurs, à avoir un impact, à s’engager dans leur vie étudiante, associative, de citoyen, de startupers.

 

www.centralesupelec.fr