Le constructeur japonais Honda est un groupe multi activités qui fabrique et commercialise chaque année 27 millions de moteurs dans le monde entier pour les secteurs de l‘automobile, de la moto, du nautisme et des produits d’équipement. Rencontre avec Fabrice Estève (Kedge Business School 95), Head of Car division, Honda France. – Par Fanny Bijaoui

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

Je suis passionné par les voitures, mais aussi par le sport automobile. À 10 ans, je lisais des livres sur le sujet ! Après mon diplôme, j’ai travaillé aux Pays-Bas pour Citroën, puis chez BMW pendant trois ans au poste de chef de région méthode et qualité. J’y ai appris l’écosystème d’un concessionnaire (vente, après-vente, pièces de rechange, marketing). Ensuite, j’ai passé dix ans chez General Motors en commençant comme chef de région vente, puis en faisant du marketing produit en France et en Italie. A mon retour, j’ai été responsable de l’Académie de Formation commerciale et technique de General Motors. J’ai rejoint Honda il y a six ans en tant que responsable du marketing. Depuis trois ans, je suis directeur de la division automobile en charge de la vente, de la supply chain et du marketing produit et média. L’un des challenges les plus importants pour les années à venir est de reconquérir des parts de marchés en Europe pour atteindre 250 000 unités vendues par an.

L’automobile  offre d’une  palette de métiers  extrêmement  diversifiés

 

Quelles sont les qualités pour relever les défis de cette fonction ?

Le secteur automobile est sujet aux aléas économiques. Le manager doit donc donner un cap, une vision à court et moyen terme et y faire adhérer l’équipe. Il faut des qualités de visionnaire et faire preuve d’abnégation. La devise de l’entreprise est « Never give up ». Je m’efforce de ne pas me satisfaire d’un statu quo et de dépasser les pesanteurs ou les structures hiérarchiques. Dans mon équipe, les gens ont le goût du challenge et une grande capacité de travail.

© Honda

© Honda

Quels types d’innovations majeures sont à prévoir ?

Après avoir été précurseur sur les technologies d’hybridation, nous travaillons aujourd’hui sur les véhicules électriques, puisque l’électrification est l’une des tech- nologies d’avenir. D’autant que la commission européenne impose aux constructeurs un objectif de 95 g/km de CO2 pour 2020. Du reste, la nouvelle NSX GT hybride est le seul véhicule qui compte un moteur thermique et trois moteurs électriques. C’est la synthèse de ce que Honda est capable de faire en termes de R&D. Nous avons beaucoup investi sur les nouveaux moteurs essence, très efficients en terme de consommation, que nous lancerons l’année prochaine. Nous visons l’hybridation et l’électrification des véhicules.

© Honda

© Honda

Y a-t-il des opportunités d’emploi dans ce secteur d’activité ?

L’automobile offre une palette de métiers très diversifiés. Nous recherchons des chefs de région vente et après-vente, des chefs de produits et des talents dans le marketing, le digital et les relations presse. Ces fonctions nécessitent d’être curieux et ouvert d’esprit. Honda a une culture d’entreprise inégalée orientée sur le respect de l’individu, l’autonomie, la responsabilisation et la valorisation du savoir-faire. Vos conseils aux jeunes diplômés ? Il faut définir son job idéal, puis construire sa carrière par palier. Cela nécessite d’être patient et d’accepter un job qui n’est pas celui de ses rêves, pourvu qu’il soit cohérent avec l’objectif visé. N’attendez pas tout de l’entreprise et des Ressources Humaines ; c’est à vous de construire votre carrière et de saisir les opportunités. Enfin, n’oubliez pas de construire et de soigner votre réseau.

 

Chiffres clés
4,5 M de véhicules vendus dans le monde
17 M de motos vendues dont 14 M en Asie
6 M de produits d’équipements (tondeuse, taille haie, tracteurs, robots automatique, moteurs de bateau)

 

Contact : fabrice.esteve@honda-eu.com