EXPÉRIENCE HUMAINE INTENSE ET HAUT NIVEAU ACADÉMIQUE SONT LES PROMESSES D’UN CURSUS À HEC PARIS. CE SONT ÉGALEMENT DES INGRÉDIENTS CLÉS DE LA FUTURE RÉUSSITE DE SES DIPLÔMÉS. BERNARD RAMANANTSOA, DIRECTEUR GÉNÉRAL D’HEC PARIS, NOUS DIT AUSSI COMMENT UN ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE POINTE CONTRIBUE À LA RÉUSSITE DE SON PAYS.

© Nicolas Reitzaum

© Nicolas Reitzaum

Quel rôle souhaitez-vous qu’HEC joue dans la réussite du pays ?
Je suis convaincu que toute formation est source de compétitivité pour le tissu économique et social dans lequel elle s’inscrit. Avoir un enseignement supérieur de pointe, c’est aussi ce qui permet à un pays d’être innovant. C’est essentiel surtout pour les pays Occidentaux dont les économies sont fondées sur le savoir. Un pays ne peut pas avoir de grande université, notamment de recherche, sans business school. En faisant appel à la formation continue d’HEC, les entreprises investissent pour leur développement futur. C’est un autre aspect de notre contribution à la réussite économique du pays. Je crois enfin que la réussite et la réputation d’HEC Paris en France et à l’étranger contribue à minimiser le « french bashing ».

 

Qu’en est-il de la réussite professionnelle de vos diplômés ?
Je suis évidemment fier lorsque je constate qu’HEC a formé une dizaine des présidents du CAC 40 et qu’elle est classée 5e mondiale des établissements où sont formés les dirigeants par Times Higher Education. Je pense néanmoins qu’il faut faire preuve de modestie. La réussite est toujours le fruit de multiples éléments à commencer par la personnalité des gens, leur éducation, leur environnement, leur ambition personnelle. La qualité et le haut niveau de la formation d’HEC sont donc un des ingrédients de la réussite de ces diplômés.

 

« Je suis toujours surpris de la grande diversité des ambitions de nos étudiants. L’ouverture du champ des possibles, c‘est une grande force d’HEC. »

Et au plan personnel ?
C’est un de nos grands enjeux que de « donner de l’épaisseur humaine » à nos élèves, qu’ils développent leur capacité à faire des choix. Nous le faisons en leur permettant de vivre des expériences intenses comme des missions au sein des Académies par exemple aux urgences, via un séminaire à Saint-Cyr ou leur vie associative. Vivre sur le campus et réaliser des projets ensemble est aussi source d’expériences humaines fondant une identité commune forte. Nos élèves savent trouver leur équilibre et ils sont nombreux à exceller tant dans leurs études que leurs passions. A HEC, ils peuvent développer leur potentiel et leurs talents. Je suis toujours surpris de la grande diversité de leurs ambitions. L’ouverture du champ des possibles est d’ailleurs une des forces d’HEC.

 

Quels sont les atouts d’HEC que vous développez encore et toujours ?
L’international est dans l’ADN de l’école. Dès sa création en 1881 elle proposait des cours de commerce international. Cette dimension continue à se renforcer. Tous nos étudiants partent à l’étranger en échange, en stage ou en alternance ; nos professeurs internationaux forment deux tiers du corps professoral ; l’établissement mène une politique de promotion internationale active. HEC est implantée à l’étranger comme au Qatar avec un bureau et un centre de formation continue. Second atout constitutif de l’école : avoir d’excellents élèves capables de comprendre la complexité du monde et l’aptitude à la gérer. HEC n’a pas l’exclusivité du plus haut niveau académique, mais c’est l’un de ses grands points forts. Nos 110 enseignants-chercheurs n’enseignent pas ce qu’il se passe dans les entreprises, mais ce qu’il va s’y passer demain ! Ce qu’ils transmettent à nos élèves ne se trouve nulle part ailleurs. De nombreuses conférences et rencontres leur permettent par ailleurs de comprendre leur environnement, de côtoyer et échanger avec des gens variés et ainsi de s’ouvrir au maximum.

 

A.D-F