Attiré par un challenge actuel et plein d‘avenir ? Bienvenue chez GTT ! La transition énergétique est un des moteurs de cette société d’ingénierie et de technologies maritimes et l’innovation, un leitmotiv pour tous les collaborateurs. Deux sujets qui passionnent Anouar Kiassi (X 05), Digital & Information VP de l’entreprise. Rencontre.

 

GTT en un pitch ?

CREDITS BENJAMIN DE DIESBACH

GTT est une société très française de par son identité, mais très internationale de par son impact et son activité. Nous sommes une « tech », une société de technologies maritimes. Nous sommes spécialisés dans les systèmes de confinement du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) pour le transport, pour le stockage offshore ou on-shore mais également pour son utilisation comme carburant marin. Nous développons également des solutions digitales pour améliorer la performance énergétique des navires en opération. Enfin, avec notre raison d’être, nous avons l’ambition de devenir un fournisseur global de technologies d’efficacité énergétique.

 

La place de l’innovation dans la stratégie de votre entreprise ?

GTT est née de l’innovation ce qui lui doit son leadership actuel. Nous occupons la première place dans le classement de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle pour le nombre de brevets déposés en 2019, dans la catégorie ETI. Exemples d’activités naissantes et prometteuses : la propulsion au GNL, par exemple. On utilise ce gaz comme carburant marin et on peut le stocker sur terre et en mer. On peut aussi citer le Smart Shipping, une combinaison de technologies digitales de pointe telles que l’IoT, l’Intelligence Artificielle et le Big Data, qui permettent d’améliorer le bilan économique et écologique d’un navire.

retrouvez la video d’Anouar Kiassi dans son intégralité ici !! 

Le projet 2021 qui va faire vibrer un jeune X qui vous rejoint ?

 Les domaines sur lesquels nous travaillons sont aussi variés que passionnants. Citons par exemple la thermodynamique, l’hydrodynamique, la mécanique, l’intelligence artificielle, le calcul numérique et le digital. Les X trouveront des challenges à la hauteur de leur curiosité et de leurs talents. De plus, nous nous sommes fixés un objectif technologique mais aussi sociétal et même philosophique : comment contribuer, à notre échelle, à cette transition écologique qu’on veut à la fois responsable et soutenable d’un point de vue économique.

 

L’atout qui rend le secteur des technologies maritimes passionnant au quotidien ?

Le maritime est une histoire, une culture et une ambition. C’est un secteur où l’ingénieur doit composer constamment avec la prudence naturelle des marins et l’urgence de la transformation pour répondre aux enjeux économiques et écologiques. Le monde maritime s’est fixé des objectifs très ambitieux en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nous sommes fiers, en tant qu’ingénieurs, d’apporter notre contribution à cet effort global.

 

Digital et Information VP : un rôle clé ?

 La conviction que je me suis forgée est que le digital de manière générale est capital dans les sociétés d’aujourd’hui. Son avènement est pour moi une vraie révolution industrielle. Pour les sociétés visionnaires, la maîtrise de ce nouveau moyen de production, d’innovation et de gestion de la connaissance, permet de répondre aux enjeux techniques voire stratégiques de la société.

 #JobBoard

A vos CVs ! GTT recherche en permanence des talents dans les domaines de la thermodynamique, de l’hydrodynamique, de la mécanique, de l’intelligence artificielle, du calcul numérique, du digital et également dans d’autres domaines.

L’atout Polytechnique

La formation multidisciplinaire m’a permis d’avoir une base de connaissances polyvalentes. Aujourd’hui encore, cela me sert au quotidien pour avoir une première analyse des différents sujets que je traite, qu’ils soient économiques, scientifiques, stratégiques ou organisationnels. Les années de spécialité m’ont, quant à elles, permis d’être opérationnel à la fin de mes études et d’être capable de continuer à développer mes connaissances en toute autonomie.

Chiffres clés : En 2019, 288 millions d’euros de CA / environ 360  ingénieurs et 456 collaborateurs / 58 demandes de brevets

Contact : anouar.kiassi@polytechnique.edu